Massacré par un migrant, leur père restera infirme : ils attaquent l’Etat allemand !

Detelf J ou comment, en pas même 5 minutes, transformer un retraité heureux de vivre en légume. Mode d’emploi.

Il y a longtemps que je m’étonne que ce ne soit pas fait depuis longtemps. Comment ? On viole vos filles, on égorge vos fils, non sans les torturer, les dévaliser auparavant, et personne ne bouge ? On vous prend vos derniers sous, vous ne partez plus en vacances, vous vous privez de tout, de temps en temps vous apercevez des malheureux dormant sur un banc dans la rue et ensuite vous apprenez qu’un salopard de politique fait construire des logements haut de gamme pour des sauvages ? Et personne ne fait rien ?

 Detelf J, avant et après l’agression

Je vous présente deux hommes dotés de logique et d’un cerveau en ordre de marche : Ralf F. et son frère. A Offenburg, après le tabassage de leur père par un barbare aux cris d’Allah Akbar, ses fils veulent faire condamner l’Etat allemand.

Car le papa, Detlef J. (75 ans, retraité) a été tabassé, rossé, étrillé par un réfugié somalien Ali M, âgé de 25 ans. Un témoin l’a vu piétiner la tête du pauvre homme sans défense encore et encore, aux sons de « Allahu Akbar ».

L’homme est si gravement blessé qu’il restera un malade dépendant, dont il faut s’occuper 24 heures sur 24, pour toujours.

Aujourd’hui, ses fils veulent poursuivre l’Etat en dommages-intérêts et en réparation du préjudice moral. Ralf J. (50 ans) déclare :

« Le pire, ce qui nous pousse à cette procédure, c’est que ce malheur, comme tant d’autres, aurait pu être évité. Le bourreau avait été arrêté par la police la veille du crime, après avoir, au passage, démoli un chauffeur de taxi. Et immédiatement relâché. » Même durant la nuit du crime, le réfugié s’est fait remarquer à deux reprises par des agents de la police fédérale. Ralf J. : Pourquoi ce tortionnaire n’a-t-il pas été arrêté ? » Il ajoute :

« Nous poursuivons l’Etat en dommages et intérêts parce qu’il est conjointement responsable de cette monstruosité en raison de sa politique migratoire insensée et criminelle. Nous voulons que, dans son état épouvantable, notre père puisse au moins mener une vie digne dans une maison de retraite. Mais nous n’avons pas les moyens de le lui offrir. ».

L’invalide est hébergé dans une clinique neurologique en Forêt-Noire. Il est en fauteuil roulant et ne se souvient plus de rien. Et la crapule ? Ali M. (25 ans) se trouve en détention provisoire à la prison d’Offenburg. Il a un avocat, bien entendu, rémunéré en partie avec les impôts de la famille de la victime, lui-même reste silencieux sur les accusations. (Source Fdesouche).

Lire aussi:  Marie Krarup - parti populaire danois: « Quand la Suède devient arabe, nous n'avons plus grand chose en commun »

L’affaire touche beaucoup de monde dans toute l’Allemagne, mais dans les médias, quotidiennement : «il s’agit d’un cas exceptionnel » !

Ralf J. : « Papa ne pourra plus jamais mener une vie normale, et restera dépendant à vie »
Madame Merkel s’est-elle au moins déplacée pour aller voir la victime de sa politique mortifère, de sa propre décision désastreuse, aux dépens de toute la population ?

Un porte-parole de la police : « Le détenu se tait ! » Les fils du pensionné ont pris un avocat, Samy Hammad (48 ans) : « Il faut voir si le suspect n’aurait pas dû être expulsé depuis longtemps »

L‘AfD a publié une liste de signatures sur son profil Facebook. On peut lire : le retraité avait passé la soirée dans son bar habituel à Fribourg. Sur le chemin du retour, il est tombé sur le Somalien Ali M, qui lui a martelé le crâne sans aucune raison, à répétition, alors qu’il s’était déjà écroulé au sol. Tout ça sous les cris de « Allahu akbar ». Depuis, il doit être pris en en charge 24 heures sur 24. Aucune amélioration possible. Ses deux fils sont désespérés de voir leur père souffrir. Il ne les reconnaît même pas.

AfD ajoute : une excellente idée que nous soutenons, parce que nous pensons aussi que cette lâche attaque aurait pu être évitée.

Nous espérons vraiment que leur procès aboutira. Chaque victime de la politique d’asile fatale de la grande coalition est une victime de trop.

https://www.bild.de/regional/stuttgart/stuttgart-aktuell/offenburg-soehne-von-pruegel-opfer-wollen-deutschland-verklagen-63036522.bild.htm

Pendant ce temps, parallèlement, comme si de rien n’était, le pays célèbre celle qui lui a encore amené 42 de ces sauvages, en fait une Capitaine Courage, la compare à Jeanne d’Arc, à Antigone. La presse multiplie les comparaisons flatteuses. Elle dispose de larges soutiens dans le pays.

Lire aussi:  Crise migratoire – un cercle vicieux mis en scène de manière calculée

Une cagnotte lancée par deux personnalités a récolté près d’un million d’euros en trois jours. Et c’est sans compter les multiples appels aux dons organisés dans toute l’Europe. Sea Watch n’a jamais reçu autant d’argent. S’ajoutent à ce soutien financier de multiples pétitions, ainsi que les réactions remarquées de personnalités outre-Rhin, du président de l’Eglise évangélique, Heinrich Bedford-Strohm, au PDG de Siemens, Joe Kaeser.

Un appel aux dons des présentateurs de télévision Jan Böhmermann (L’affaire Böhmermann, rappelez-vous, une affaire survenue en Allemagne à la suite de la récitation d’un poème satirique à l’encontre du président turc Recep Tayyip Erdoğan, dans un contexte diplomatique rendu délicat par l’accord de mars 2016 entre l’Union européenne et la Turquie au sujet des flux de réfugiés syriens – je l’avais trouvé assez marrant cette fois-là, mais qu’est-ce qui le prend ?) et Klaas Heufer-Umlauf a rapporté à lui seul 687 000 euros. Une masse d’argent. Qui, à l’avenir, empêchera encore les bateaux d’acheminer des hordes de sauvages en Europe ? Avec une telle récompense à la clé ?

Pour clôturer cet article sur une touche plus folklorique, vous serez probablement heureux de lire que Sibeth Ndiaye, la meuf grotesque en pyjama chamarré, à peine naturalisée française, à l’origine de photos trash et des déclarations les + scandaleuses du quinquennat, et qui se targue de nous donner des leçons, a déclaré à LCI que Salvini, « instrumentaliserait » la crise des réfugiés. Et si je portais plainte ?

Anne Schubert pour Riposte Laïque

 

Plus de partages

3 pensées sur “Massacré par un migrant, leur père restera infirme : ils attaquent l’Etat allemand !

  • 7 juillet 2019 à 11 h 28 min
    Permalink

    Commentaire en partage de cet article sur mon compte Facebook .

    Bonjour,

    Le pauvre !

    L’on peu bien savoir que c’est le résultat de son propre karma en lien à celui de son agresseur, ce n’est pas pour autant qu’il faut blâmer ceux à qui arrivent le murissement de leurs actions qui se concrétisent dans la douleur.

    La vrai compassion peut aussi être d’expliqué que ce qui nous arrive autant comme bonheurs que comme malheurs, n’est que l’expression de nos actions et choix passés, que nous pouvons vivre individuellement ou collectivement.

    Ainsi cela ne nous protégera pas des effets de nos actions passées et des énergies positives ou négatives que nous devrons de toutes manières sans en avoir le choix, un jour expérimenter, mais cette information nous permet de prendre conscience que chacun de nos choix et de nos positionnements déclenche dans l’instant et à des répercussions dans le temps, qu’un jour ou l’autre, dans cette incarnation ou dans une suivante, nous devrons sans échappatoire possible subir et expérimenter.

    Bien à vous et je vous souhaite un excellent dimanche d’été.

    Répondre
    • 16 juillet 2019 à 16 h 29 min
      Permalink

      Alors la! je ne vois vraiment pas le rapport entre ce que vous dites,et les agressions et viols permanant contre les populations blanches autochtones dans tous les pays d Europe , DEPUIS l invasion migratoire de centaine de milliers de barbares provenant des pays à la culture et religion obscurantistes.

      Répondre
      • 18 juillet 2019 à 13 h 49 min
        Permalink

        Josette,
        Bonjour,

        C’est justement de cela que je parle. Vous ne voyez pas le rapport évident, à cause que vous n’avez pas les bonnes lunettes.

        Il y a deux aspects. Le premier est celui de la révolte face à tout ce déploiement de haine de la part de ces migrants accueilli et personne ne le comprend. Cette réaction est normale et elle est viscérale, ainsi si nous allions chez-eux leur rendre la pareil, il est probable que leurs réactions aux nôtres soient pareilles.

        Mais fondamentalement nous sommes pris dans un jeu de miroirs ou si l’on est pas en possession des bons éléments, l’on ne s’en sort pas.

        Il est non pas important, mais nécessaire que les gouvernants tout de suite radicalement changent leur fusil d’épaule et soutiennent massivement leur population contre l’ensemble des situations de violences que ces migrants déclenches, et il est nécessaire que les réponses soient fortes afin que soit rétabli la confiance entre les peuples et leur autorité. Cela est clair et les mesures doivent être prises sur le champ, avec expulsion du territoire à la clé, après avoir éventuellement purgé leur peine d’incarcération.

        Puis il y a la compréhension cachée et les mécanismes qui y sont liés.

        C’est ce que l’on appel dans certaines traditions spirituelles, le karma.

        Le karma nous concerne tous, indépendamment de notre croyance. De plus le karma doit être rétribué, que l’on soit handicapé mental, ou un Bouddha éveillé. Il n’y a aucun échappatoire.

        La tradition spirituelle que je suis (qui n’est pas vraiment une religion mais plus une science de l’esprit= spirituelle), le bouddhisme, parle du karma et dit d’abord ceci.

        En fonction de notre karma, la place que nous occupons à l’instant est la seule et la meilleure place que l’on puisse obtenir maintenant.

        Ce n’est pas une parole en l’air juste pour faire joli, mais c’est une parole lourde de sens et de signification.

        Dans le cas de ce père, ce qui lui arrive est horrible et désolant, mais il est du au mûrissement de son propre karma tout autant que pour son agresseur.

        Le père par cette situation s’est vu délesté d’un certain poids de karma négatif, qui maintenant est porté par l’agresseur.

        Pour que l’agresseur aie pu arriver à ses fins il lui a fallu une certaine quantité de karma positif, qu’il a perdu à travers cette agression, qui lui a en sus, augmenté son karma négatif, du poids de douleur que celle-ci a provoqué et qui ne s’arrête pas au père, mais à sa famille et plus largement à l’ensemble de l’humanité, qui elle-même a été délestée d’une infime part du karma négatif collectif. Donc au final c’est très négatif pour l’agresseur, et très positif pour l’agressé, jusqu’à l’ensemble de l’humanité, voir au-delà.

        Cette simple agression devrait nous faire prendre conscience de comment l’on se comporte et ce que l’on dit dans nos réactions épidermiques instantanées, ou nous nous faisons tous piégé, moi le premier.

        Il n’est pas malsain d’exprimer colère et rancœur, mais il faut bien comprendre que cela ne nous amènera pas très loin, si l’on ne peut parallèlement exprimer à nos agresseurs, ce que va leur coûter leurs erreurs, même s’ils nous rient au nez, ce n’est pas grave, un jour, dans cette vie déjà probablement, ils devront affronter les énergies négatives qu’ils ont sur eux-mêmes accumulés.

        Par contre connaissant les mécanismes du karma, il est important que pour nous mêmes nous fassions attention comment l’on se comporte dans l’ensemble de nos actions, surtout lorsque celles-ci sont en relation directe aux autres.

        J’espère par ces brèves explications, vous avoir Josette, convaincu que mon intervention n’était de loin pas sans rapport avec le sujet exposé.

        Bien à vous Josette, ainsi qu’à vous toutes et tous et je vous souhaite une excellente fin de journée.

        Répondre

Laisser un commentaire

shares
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
%d blogueurs aiment cette page :