Danemark : un professeur appelle à la construction d’un mur autour de l’Europe pour mettre fin à l’immigration

Danemark – Le professeur d’histoire Uffe Østergaard propose de construire un mur autour de l’Europe pour mettre fin à l’immigration. Selon lui, l’intégration a été un échec.

Dans le cas contraire, affirme Uffe Østergaard, une division dans la gestion de l’immigration entre l’Europe de l’Est, l’Europe de l’Ouest et l’Europe du Sud est inévitable.

Après la Seconde Guerre mondiale, on croyait fermement que le modèle nordique de l’État-providence était si robuste et attrayant qu’il pouvait intégrer tous les « étrangers », note Uffe Østergaard dans un article d’opinion publié dans le quotidien Politiken. De son propre aveu, lui aussi partageait cette opinion, mais il y a réfléchi plus tard et s’est éloigné de l’idéologie multiculturaliste.

Selon lui, le moment est venu pour l’Union européenne de construire un mur frontalier avec des « clôtures métalliques, des projecteurs et des postes de garde le long des frontières » comme moyen nécessaire pour protéger l’Europe.

« La protection des frontières est nécessaire, sinon les populations se rebelleront contre les gouvernements », écrit-il.

Le professeur Østergaard, 74 ans, professeur d’histoire européenne et danoise à la Copenhagen Business School, a fait valoir que le moment était venu pour les politiciens d’admettre que l’intégration des immigrés a échoué.

(…) BT.dk

Vu sur Fdesouche

 

Plus de partages

3 pensées sur “Danemark : un professeur appelle à la construction d’un mur autour de l’Europe pour mettre fin à l’immigration

  • 11 juillet 2019 à 14 h 52 min
    Permalink

    Commentaire en partage de cet article sur mon compte Facebook :

    Bonjour,

    Et une fois construit le mur …. Tu y place tous les migrants déjà présents et tu ouvre le feux ?

    Le mur n’est pas nécessaire, par contre le renvoi des migrants dans leurs pays est obligatoire, d’une manière ou d’une autre, soit lorsque ceux venus dès qu’ils traversent en dehors des clous c’est loin du bal et retour d’où t’es venu, soit l’on découvre que ce ne sont que des personnes réfugiées économiques qui sont là soit pour toucher des aides d’Etat, soit pour travailler coute que coute à n’importe quel prix, sans avoir rien a foutre des gens du pays qui à cause d’eux, perdront nécessairement leur travail, ce qui m’est d’ailleurs arrivé en Suisse ou en 2013 et suivant, l’on préfère engagé européen et payer moins cher, que laisser vivre en Suisse des suisses qui y sont nés et qui consomment sur place, mais un jour ou l’autre, la Suisse devra cette trahison la payer..!

    Puis il ne fallait pas signer le pacte sur l’immigration proposé à Marrakech, quoi que les prochains gouvernants pourront toujours faire machine arrière.

    Avant le mur il faut déjà refuser d’entrer en matière pour tous nouveaux arrivants et refaire les dossiers de tous ceux déjà présent, nombre certainement pourraient être renvoyé sur le champ. Puis légiférer dans l’urgence des filtres n’acceptant que gravement menacés sous réserve que si la situation s’améliore dans leur pays ou que l’on découvre qu’ils ont menti, qu’ils soient reconduits à la mer, manu militari pour toute la famille si un seul pose problème.

    Et que leur dossier soit constitué de leurs empreintes, leur ADN, leur photographie et qu’ils signent un document ou ils acceptent de ne plus revenir en Europe comme migrants.

    Le seul cas étant épineux étant celui des personnes européennes s’étant marié avec une personne étrangère dont un des membres de la famille aurait des comportements délinquants, comment traiter ce type de famille, faut-il casser administrativement l’union et renvoyer les membres étrangers ou au contraire renvoyer uniquement le délinquant et placer l’ensemble de la famille sous le regard d’une instance de surveillance un certain nombre d’années ?

    D’autres pistes sans doutes à développer.

    Bien à vous.

    Répondre
    • 11 juillet 2019 à 20 h 43 min
      Permalink

      Votre analyse me semble d’une très grande perspicacité et démontre, pour autant qu’il le faille, que vous avez des suggestions bien adaptées. Je vous suggère de présenter ce mémo à Edouard Philippe afin qu’il suive vos recommandations.
      En ce qui me concerne je félicite en tout premier lieu ce professeur qui a le courage d’affronter le “politiquement correct”; ce n’est surement pas en France qu’un membre de l’Education (sic) Nationale aurait autant de courage.
      Cela étant et de mon petit point de vue de “sans dents et sans culotte”; la méthode qui serait me semble t’il la plus radicale serait purement et simplement de SUPPRIMER TOUTE AIDE de quelque ordre que ce soit; d’établir des camps de migration afin d’enfermer illico presto tout individu malsain ayant commis une infraction à la législation française avant de les virer dans leurs pays respectifs en faisant payer aux-dits pays les frais de retour.
      Je garantis le résultat.
      Monsieur Macron, monsieur Edouard mettez cette politique en application et demain la France reprend ses lettres de noblesse.

      Répondre
      • 12 juillet 2019 à 15 h 34 min
        Permalink

        Moktar,
        Bonjour,

        Je le ferais bien, mais premièrement je ne saurai où adresser le message, alors que je ne suis pas français, mais Suisse et que je ne vis ni en Suisse, ni en France, mais au Sénégal en famille.

        Bien à vous Moktar et je vous remercie encore pour ce partage.

        Répondre

Laisser un commentaire

shares
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
%d blogueurs aiment cette page :