L’Iran a tenté de saisir un pétrolier britannique près du détroit d’Ormuz

La semaine passée, au large du territoire britannique de Gibraltar [revendiqué par l’Espagne], les Royal Marines ont arraisonné le pétrolier Grace 1, soupçonné d’acheminer deux millions de barils de pétrole brut iranien vers la raffinerie syrienne de Banyas, « en violation » des sanctions de l’Union européenne prise à l’égard de ce pays.

Entrant dans la catégorie des VLCC [Very Large Crude Carrier – très grand pétrolier transporteur de brut], ce navire ne pouvait pas transiter par la Canal de Suez après avoir pris en compte son chargement en Iran.

En retour, Téhéran a vivement réagi à l’annonce de l’arraisonnement du Grace 1. « Je le rappelle aux Britanniques : c’est vous qui êtes à l’initiative de l’insécurité et vous en mesurerez les conséquences plus tard », a ainsi averti Hassan Rohani, le président iranien, en parlant d’un « acte insensé », lors d’un conseil des ministres, le 10 juillet. « Nous devons tous faire en sorte d’assurer la pleine sécurité des routes maritimes à l’échelle mondiale », a-t-il ajouté.

Avant lui, le ministre iranien de la Défense, Amir Hatami, avait promis que la saisie du pétroler ne serait pas laissée « sans réponse » tandis que Mohsen Rezaï, un ancien commandant en chef des Gardiens de la révolution [IRCG], avait suggéré de saisir un pétrolier britannique en représailles.

Ces menaces ont-elles été mises à exécution? Toujours est-il que, selon CNN, qui cite des responsables militaires américains, le pétrolier britannique British Heritage été approché par des navires appartenant à la composante navale de l’IRCG, alors qu’il naviguait à proximité du détroit d’Ormuz. Il lui a alors été ordonné de changer de cap pour se diriger vers les eaux territoriales iraniennes. Finalement, l’intervention d’une frégate de la Royal Navy, le HMS « Montrose » [type 23], a mis en échec cette tentative de détournement. Selon Reuters, l’incident a été filmé par un avion de patrouille de l’US Navy.

Lire aussi:  Invoquant une menace de l'Iran, Washington déploie 1 000 soldats supplémentaires au Moyen-Orient

« Le HMS Montrose, qui se trouvait là aussi, a dirigé ses canons vers les navires [iraniens] et les a prévenus par radio, après quoi ils se sont dispersés », a expliqué l’un des responsables sollicité par CNN.

Les Gardiens de la révolution ont démenti avoir tenté de détourné le British Heritage. « Il n’y a eu aucun affrontement au cours des dernières 24 heures avec des navires étrangers, y compris britanniques », ont-ils assuré, via un communiqué diffusé par l’agence Fars.

Cependant, la tentative de détournement du British Heritage a été officiellement confirmée par le gouvernement britannique.

« Contrairement au droit international, trois navires iraniens ont tenté d’empêcher le passage d’un navire de commerce, le British Heritage, dans le détroit d’Ormuz », a expliqué un porte-parole du ministère britannique de la Défense [MoD]. « Le HMS Montrose a été contraint de se positionner entre les navires iraniens et le British Heritage et de lancer des avertissements verbaux aux navires iraniens, qui ont ensuite fait demi-tour », a-t-il continué. Et de conclure : « Nous sommes préoccupés par cette action et continuons à exhorter les autorités iraniennes à désamorcer la situation dans la région. »

Source :  Opex360

Photo : HMS Montrose

 

Plus de partages

Une pensée sur “L’Iran a tenté de saisir un pétrolier britannique près du détroit d’Ormuz

  • 12 juillet 2019 à 12 h 32 min
    Permalink

    Commentaire en partage de cet article sur mon compte Facebook (même que Facebook me bloque et me censure à longueur de semaine, m’interdisant presque tout le temps de poster un commentaire, comme c’est déjà le cas pour ce vendredi 12 juillet 2019) :

    Bonjour,

    Aujourd’hui étant jour de prière pour les musul ments et de poissons pour les chrétiens,

    Allah akbar de chocolat à la récré pour les petits enfants,

    Par la barbe du prophète et les moustaches de Plexiglas, où celle de l’aya to la tra la la outi, Con maini !

    C’est toujours les mêmes rengaines de fausses protections ou de vengeances, qui reviennent sur le tapis volant, mais pas un compte de mille et une nuits, p’auves pitchounes tous rabougris, qui feraient mieux de remercier leur bons karmas de leur avoir fourni aux uns dans cette vie la richesse du pétrole et aux autres l’art du vol durant les deux siècles précédents, alors qu’ils n’auraient pu tout deux n’être destinés, qu’à enculer des mouches , ou des chèvres, ou face de bouc !

    Choqué et boules de shit !

    Ainsi les anglais sont à l’origine de plusieurs fausses informations répandues à grands renforts de portes voix dans différents médias, qui se sont vus démenties au fil du temps, alors qu’en Iran, la plupart des démentis prétendument de fausses informations, avec le temps se sont révélées vraies.

    L’un sans doute ne valant pas mieux que l’autre, soit deux crabes aux pinces d’or dans la même boîte de conserve, une histoire de plus pour l’été, à la Tintin, si ceux-ci n’étaient pas les uns autant que les autres, aussi vilains… !

    Bien à vous.

    Répondre

Laisser un commentaire

shares
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE
%d blogueurs aiment cette page :