Génération identitaire : alerter sur l’immigration peut conduire en prison

Suite à l’action de Génération identitaire dans les Alpes contre l’immigration illégale en 2018, de la prison ferme a été requise contre des cadres du mouvement.

Génération identitaire : le buzz de la « Mission Alpes »

En avril 2018, Génération identitaire, en compagnie d’autres militants européens et tous placés sous la bannière de « Defend Europe », avaient bloqué en montagne (Col de l’échelle) la frontière franco-italienne pour alerter les pouvoirs publics sur le laxisme face à l’immigration extra-européenne illégale.

Impact médiatique assuré ! Au prix d’une communication bien ficelée, l’action spectaculaire de par les moyens déployés a fait le tour des réseaux sociaux et des journaux télévisés. Ce qui vaudra notamment au porte-parole de Génération identitaire Romain Espino de subir les foudres du politiquement correct et de perdre son emploi.

Mais cet épisode n’a pas été sans conséquences judiciaires pour l’organisation. Qui voyait donc trois de ses cadres renvoyés devant le tribunal correctionnel de Gap (Hautes-Alpes) le 11 juillet pour avoir conçu et organisé une opération de nature à « créer une confusion avec l’exercice d’une fonction publique ».

Une vidéo diffusée par Génération identitaire la veille du procès est revenue sur l’affaire et évoque les enjeux de cette comparution :

 

Génération identitaire : six mois de prison ferme requis

Sur les trois cadres cités à comparaître, seul le président de Génération identitaire Clément Gandelin avait fait le déplacement. Lequel a voulu dénoncer une procédure « purement politique ». Quant aux accusations d’immixtion dans une fonction publique, il a déclaré : « nous n’avons jamais dit que nous prenions la place de la police ». Avant de garder le silence durant toute l’audience.

Lire aussi:  Victoire pour Génération Identitaire !

En définitive, les peines requises sont lourdes : six mois de prison ferme pour Clément Gandelin, alias Clément Galant ainsi que pour Romain Espino et Damien Rieu. Tous les trois sont poursuivis pour « activités exercées dans des conditions de nature à créer dans l’esprit du public une confusion avec l’exercice d’une fonction publique » (article 433-13 du Code pénal). Par ailleurs, le procureur de la République de Gap, Raphaël Balland, a requis une amende de 75 000 euros contre Génération identitaire. Ce qui représente tout simplement la peine maximum pour l’association.

Le jugement concernant les trois cadres a été mis en délibéré au 29 août. Ces derniers n’entendent pas baisser les bras face à cette réquisition surréaliste :

Source : Breizh-info.com, 2019

Crédit photo : DR

 

Plus de partages

Une pensée sur “Génération identitaire : alerter sur l’immigration peut conduire en prison

  • 14 juillet 2019 à 11 h 18 min
    Permalink

    Commentaire en partage de cet article sur mon compte Facebook :

    Bonjour,

    Une fois de plus l’on se rend compte que les « pouvoirs » publics sont dépassés et absolument pas éveillés. Ces gens ne réfléchissent que de manière viscérale à partir de leur mental, c’est la frange de l’humanité qui est en passe de disparaître comme les dinosaures ont cédé leur place aux mammifères.

    Pour les « pouvoirs publics » c’est donc la folle débandade de la course en avant, c’est leur choix.

    Ainsi les « pouvoirs publics » préfèrent une fois de plus la reculade plutôt qu’ouvrir le dialogue avec le peuple.

    Mais qu’ont-ils donc dans la tête ?!

    Ne pensent-ils vraiment pas que 60 millions d’êtres humains, s’ils décident de vous dessaisir de votre « pouvoir », ils ne le pourront pas, car hors de leur portée ?

    Lorsque c’est le peuple qui décide de prendre les armes, c’est une guerre civile et lorsque le pouvoir décident sans partage pour le peuple ce qui est bon pour lui sans lui demander son avis, c’est un coup d’Etat, puis l’imposition totalitaire de la dictature, généralement militaire …

    Mais pour autant que l’armée ne soit pas au coté du peuple, ce qui est l’élément déterminant qui reste à prouver, ou alors si l’armée ce divise, c’est le carnage assuré… !

    Maintenant, si d’autres intervenant s’en mêle, c’est en conflit mondial que cela peut dégénérer, car la France n’est pas qu’une République en passe de devenir bananière, c’est également une des cinq nations au conseil permanent de sécurité et disposant de l’arme nucléaire.

    Donc évidemment, à commencé par la Russie, personne ne laissera cette situation explosive à plus d’un titre, dégénérer.

    Bien à vous toutes et tous et bon 14 juillet les français ! Car il risque fort d’être le dernier….

    Répondre

Laisser un commentaire

shares
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE
%d blogueurs aiment cette page :