Le porno responsable du «désastre écologique»? Un think tank sonne le branle-bas de combat

Afin de sensibiliser les citoyens aux conséquences climatiques liées au numérique, un think tank français a publié un rapport qui corrèle l’impact environnemental et le visionnage de vidéos en ligne. Le secteur pornographique est concerné.

Avec l’objectif affiché de «rendre visible l’impact environnemental du numérique», le think tank français The Shift Project a publié le 11 juillet un rapport dans lequel il entend mettre en garde les internautes sur les conséquences sur l’environnement du visionnage de vidéos en ligne.

«La vidéo en ligne génère plus de 300 millions de tonnes de dioxyde de carbone (CO2) par an : La pornographie, [Game of Thrones], et les vidéos de chatons sont un désastre écologique», alerte le think tank dans un récent tweet.

En effet, après avoir catégorisé les différents usages des vidéos en ligne, l’organisme affirme par exemple que le visionnage de vidéos pornographiques dans le monde en 2018 aurait généré presque autant d’émissions de carbone (des émissions alors estimées à 82 millions de tonnes de CO2) qu’en aurait produites le secteur résidentiel français huit ans plus tôt, évaluant son empreinte carbonée à 84,6 millions de tonnes de CO2 pour l’année 2010.

Dénonçant un «insoutenable usage de la vidéo en ligne», et de façon plus générale, l’impact du numérique sur le climat, The Shift Project conseille donc pour sa part à «la sobriété numérique», définissant cette dernière comme le fait de «prioriser l’allocation des ressources en fonction des usages» : «Cela nécessite d’interroger la pertinence de nos usages du numérique», souligne le rapport.

Source RT

Lire aussi:  La Terre devient plus verte : pourquoi il faut s’en réjouir

 

Plus de partages

Une pensée sur “Le porno responsable du «désastre écologique»? Un think tank sonne le branle-bas de combat

  • 15 juillet 2019 à 12 h 16 min
    Permalink

    Commentaire en partage de cet article sur mon compte Facebook :

    Bonjour,

    C’est effarant de dire cela !

    Pour être objectif, il serait nécessaire de mettre cela en relation à quel serait le coût écologique si tout ce qui est vu en numérique sur internet, était produit en version physique sous forme de support dvd, y compris les frais de transport, les pochettes imprimées en papier, les boîtes de rangement des disques, etc.

    Donc ce que je vois là est un moyen supplémentaire de supprimer le droit du choix pour chacun, mais le réserver à une élite super-riche qui pourra en bénéficier.

    Ne pas oublier que l’argumentation était il y a quelques années, dans le sens ou justement pour éviter la production de support physique et de leur coût écologique soi-disant exorbitant, il était nécessaire, primordial même de favoriser le numérique.

    Donc, la finalité n’a rien à voir avec le coût énergétique et la pollution, mais avec la censure et la reprise en main de ce qui est bon ou non pour l’être humain, qui n’est pas défini par la liberté de chacun, mais que nous impose une dictature de la bienséance que ceux qui l’a mette au point, ne souhaitent absolument pas à ce l’appliquer à eux-mêmes, mais uniquement aux autres pour leur unique bien être.

    NE NOUS LAISSONS PLUS MANIPULER !!!

    NE NOUS LAISSONS PAS FAIRE !!!

    REVENDIQUONS NOTRE DROIT ABSOLU DE POUVOIR NOUS DETERMINER !!!

    REVENDIQUONS AU CONTRAIRE, NOTRE DROIT A POUVOIR LIBREMENT NOUS EXPRIMER !!!

    Répondre

Laisser un commentaire

shares
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
%d blogueurs aiment cette page :