Vers un super régulateur de la liberté d’expression ?

La liberté d’expression se porte très mal en France. Les lois Pleven (1972), Gayssot (1990), Lellouche, LSI (contre l’homophobie, de 2003 comme la précédente), la détestable loi Avia dont nous reparlerons, l’étau se resserre sur les libertés et un super régulateur pourrait être mis en place comme censeur suprême, en plus des censures des réseaux sociaux et des censures législatives.

Nouveaux entrants, nouveaux défis

En 1989 naissait le CSA succédant au CNCL. À cette époque, les noms de Netflix, Google, Facebook, Twitter, Facebook étaient inconnus. Le rôle primitif du CSA était d’ordonner la concurrence dans le secteur audiovisuel, public comme privé, de concourir à la sélection des présidents des médias du service public (et suivant les époques de les nommer), certainement pas de devenir un « gendarme des médias » s’attaquant aux libertés publiques.

Trente ans plus tard en 2019 le rôle du CSA s’est élargi, la digitalisation des contenus pose de nouveaux défis et il est difficile de s’y retrouver dans le rôle de chacun. L’Arcep (autorité de régulation des télécommunications, Hadopi (lutte contre le piratage en ligne), la CNIL (protection des données personnelles) ont des fonctions complémentaires mais dialoguent peu entre eux.

Roch-Olivier Maistre souhaite un super-régulateur

Le nouveau président du CSA Roch-Olivier Maistre se verrait volontiers à la tête d’une sorte de superviseur de toutes ces autorités indépendantes. Lors d’un colloque à la Maison de la radio en juin 2019, le ministre de la culture Franck Riester n’a pas exclu cette possibilité. Voulant à la fois libéraliser le secteur (publicité), s’opposer aux GAFA et aux « propos haineux ». Nul doute que « Monsieur Officine » alias Cédric O, sémillant secrétaire d’État au numérique et partisan d’une censure plus rapide et plus dure, ne soutienne le projet avec enthousiasme. Avec le soutien de la DILCRAH.

Lire aussi:  L'UE dit "OUI" à la machine de censure d'Internet et à la loi sur le droit ...

Rappelons-nous les propos d’Orwell dans 1984 :

« Le problème est donc un problème d’éducation. Il porte sur la façon de modeler continuellement, et la conscience du groupe directeur, et celle du groupe exécutant qui vient après lui. La conscience des masses n’a besoin d’être influencée que dans un sens négatif… On exige d’un membre du Parti, non seulement qu’il ait des opinions convenables, mais des instincts convenables… Larrêtducrime, c’est la faculté de s’arrêter net, comme par instinct, au seuil d’une pensée dangereuse ».

 

Source Ojim

 

Plus de partages

Une pensée sur “Vers un super régulateur de la liberté d’expression ?

  • 15 juillet 2019 à 12 h 47 min
    Permalink

    Commentaire en partage de cet article sur mon compte Facebook :

    Bonjour,

    Les dirigeants qui ont se projet démontrent qu’ils n’ont aucune mémoire, partant qu’ils ne semblent pas se souvenir qu’à existé un Etat nommé URSS – Union soviétique, qui était une dictature totalitaire où seul l’élite connaissait certains privilèges et où beaucoup étaient étiqueté dissident et déporter dans des camps, ou ils y mourraient souvent.

    Sans doute se disent-ils qu’ils ont bien étudié la question, que cette fois-ci ils ont cerné ce qui pouvait être toléré de ce qui ne le serait pas, alors que vouloir maîtriser le monde, surtout l’humain sur Terre, va amener à des alliances qui n’auraient jamais été possible auparavant, de personnes et de groupes aux intérêts et valeurs divergentes et dissonantes, mais qui s’uniront en créant des ouvertures qu’ils ne fut jamais de pouvoir imaginer auparavant, dans un but commun qui se nomme :

    LIBERTE D’EXPRESSION !

    Ainsi, plus les gouvernants et les élites réduiront cette latéralité d’expression, plus cela augmentera le risque de rébellion qui ne pourra être que guerrière et terriblement meurtrière dans les deux camps, où finalement n’existera plus que des gens nomades livré à eux-mêmes et où toutes valeurs morales aura disparue tuée par ceux qui auront cédé le pas à l’unique loi du talion, plutôt que tenter l’expérience du partage et du retour à la raison par la liberté de s’exprimer, soit l’imposition où œil pour œil n’aura pour unique équivalence, que dent pour dent !!!

    A ce point l’élite aura totalement disparue, avalée par le monstre qu’elle aura elle-même créé, comme l’humanité l’a par le passé déjà expérimenté, démontrant une fois de plus que l’Histoire n’a aucune mémoire.

    NE NOUS LAISSONS PLUS MANIPULER !!!

    NE NOUS LAISSONS PAS FAIRE !!!

    REVENDIQUONS NOTRE DROIT ABSOLU DE POUVOIR NOUS AUTO-DETERMINER !!!

    REVENDIQUONS AU CONTRAIRE, NOTRE DROIT A POUVOIR LIBREMENT NOUS EXPRIMER !!!

    Répondre

Laisser un commentaire

shares
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
%d blogueurs aiment cette page :