Une première gelée précoce en Sibérie Orientale

Temps de lecture : 3 minutes

Alors qu’une hystérie collective gagne la France avec l’invitation de la jeune Suédoise Greta Thunberg à l’Assemblée Nationale qui coïncide avec la décision du gouvernement de faire voter une loi sur « l’urgence climatique » qui est un énième matraquage fiscal, la Sibérie orientale enregistre une première gelée précoce.

La Sibérie orientale est l’endroit le plus froid de la planète en dehors des pôles. C’est là-bas que l’on devrait envoyer les Cassandre de « l’urgence climatique » pour les ramener à la raison. Nul doute que leurs neurones passablement agités et échaudés retomberaient rapidement à un niveau normal d’activité.

Au bon temps de l’Union Soviétique louangée par les camarades de la place du Colonel Fabien, il y avait des goulags et des asiles psychiatriques pour traiter les déviationnistes. Ne pourrait-on pas demander au président Vladimir Poutine de rouvrir ces camps pour accueillir nos Cassandre en goguette afin d’y goûter la fraîcheur du climat et l’air pur des forêts sibériennes alors qu’ils ne cessent de se lamenter sur la canicule et la mauvaise qualité de l’air en raison de particules fines ?

Pour respecter leurs convictions dogmatiques, ces camps seraient équipés d’éoliennes et de panneaux solaires pour chauffer leurs baraquements en hiver, et tout pesticide serait banni malgré le foisonnement des moustiques pendant l’été qui n’est peut être pas la meilleure saison pour visiter cette contrée reculée.

Comme j’observe tous les jours les températures en dehors de l’hexagone, j’ai noté cette première gelée précoce non loin de Magadan. Cette contrée est tristement célèbre par le récit qu’en fit le dissident Varlam Chalanov qui fut interné dans un des camps de prisonniers le long de la route R504 qui suit les méandres de la rivière Kolyma.

Lire aussi:  Ne plus faire d’enfants dans le monde occidental pour sauver la planète, ou comment jeter le bébé avec l’eau du bain

Décrété par le camarade Staline, cette route longue de 2000 kilomètre devait relier Magadan, un port sur la mer d’Okhotsk, à Iakoutsk, la capitale de la Sibérie orientale. Construite par les prisonniers des camps, elle fut surnommée « la route des os. »

Les premières gelées en Sibérie Orientale se produisent aux alentours du 10 août. Comme cela arrive le 23 juillet avec une avance de 17 jours sur le calendrier, c’est un autre signe, après la forte chute de neige sur le massif de l’Argentera en Italie le 16 juillet, qu’il ne faut pas se fier aux Cassandre de l’urgence climatique. A bon entendeur salut !

© Bernard Martoia pour Dreuz.info.


Une ville russe bat un record de froid vieux de 107 ans

Des records de froid battu dans un certain nombre de villes russes.

Le 14 juillet dans la ville de Vytegra dans la région de Vologda, la température est tombée à 0 °C !!! Le record précédent, vieux de plus de 100 ans, a donc été battu ! En 1912, la température n’était descendue qu’à 1,9°C.

Dans un certain nombre de villes au cours des derniers jours, de nouveaux records de température minimale ont également été établis :

Sortavala 3.8°C (précédent : 4.2° in 1971)
Vytegra 0.0°C (précédent : 1.9° in 1912)
Vyborg 6.7°C (précédent : 7.0° in 1978)
Roslavl 7.0°C (précédent : 7.9° in 1935)
Cherepovets 4.1°C (précédent : 4.8° in 1995)
Rybinsk 7.2°C (précédent : 9.9° in 1977)
Kostroma 5.7°C (précédent : 6.9° in 1948)

Merci à Martin Siebert pour ces liens

Traduction Sott.net – Source : Robert W. Felix, Ice Age Now

 

Plus de partages

Laisser un commentaire

shares
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com