Prières de rue et désobéissance civile

A propos de l’usurpation de l’espace public pour les prières musulmanes et de la désobéissance civile en général.

La bataille que nous sommes en train de perdre 

Les musulmans ont découvert quelque chose de nouveau : la désobéissance civile. Cela marche parfaitement pour eux. Je parle des réunions de prière de masse illégales qu’ils organisent où ça leur chante.

La désobéissance civile n’est pas nouvelle…

L’extrême gauche l’a découverte et pratiquée depuis des siècles. Elle l’adore. Je me souviens des hippies du « flower power » qui prônaient la désobéissance civile comme alternative à une armée. N’obéissez à aucun ordre de l’occupant et il ne pourra rien faire.

J’avais 12 ans à l’époque mais je trouvais déjà l’idée complètement idiote. Je me disais : regardez la révolte de Prague [1968] ou le soulèvement hongrois [1956]. Il suffit au Pacte de Varsovie de mitrailler la foule rebelle et elle obéira. C’est exactement ce que l’URSS a fait.

Il n’y a même pas besoin de mitrailler tout le monde. Beaucoup plus tard, quand j’ai servi dans la police militaire, nous avons eu des problèmes avec les Moluquois. Une fois l’attaque du train résolue, nous avons dû dégager une zone où l’on avait signalé des snipers. Un véhicule blindé de transport de troupes M113 a été envoyé sur place.

Le mitrailleur a utilisé sa Browning .50 pour tirer au-dessus des têtes de notre opposition. Cela a calmé les choses vite fait. Il n’y a pas eu de blessé, à part quelques cheminées. Le sniper a été rapidement arrêté. (Après ça, on a remplacé le .50 par un Maga de 7,62 mm, car le Browning était vraiment trop.)

La désobéissance civile, c’est efficace ? Bien sûr que oui… si votre adversaire est démocratique.

Sinon, ça ne marche pas. La gauche a chanté les louanges de la désobéissance civile sur la place Tiananmen. Du moins les deux premières semaines. L’homme tout seul qui barre le passage à un escadron de tanks, ça, c’est de la vraie désobéissance civile !

La triste vérité est différente. Le gouvernement chinois n’a pas eu le moindre scrupule à utiliser toute la violence qu’il jugeait nécessaire. Tirer sur un homme depuis un char d’assaut, ou lui rouler dessus, ça aurait été un peu gênant. Mais ce n’était même pas nécessaire. A part cet homme seul – qui a probablement été exécuté plus tard – il y a eu beaucoup de violence. Alors, la désobéissance civile, en Chine, est-ce queça marche ? Je vous laisse juges.

[…]

J’en viens maintenant à cette bataille que nous sommes en train de perdre : la bataille pour l’espace public.

En Europe, nous avons beaucoup de désobéissance civile. Généralement d’extrême gauche ; les Antifs en est un bon exemple. Mais il y a aussi de plus en plus de musulmans qui ignorent ouvertement la loi. La grande mode est celle des « prières de rue ».

Lire aussi:  En France, mieux vaut être islamiste que Gilet Jaune

Ce n’est pas vraiment nouveau, même si la plupart des gens ne sont pas au courant de ce phénomène. Des réunions de prière de masse ont d’abord été organisées à Paris, officiellement pour demander plus de mosquées. Quelques centaines, ou même des milliers de fidèles se rassemblent sur une rue ou une place données et l’occupent tout simplement. Un imam dirige la prière.

En général, des haut-parleurs ont été apportés. Les raisons de ces rencontres de prière varient. Souvent, c’est pour réclamer de nouvelles mosquées. Mais d’autres fois ce peut être pour exiger moins de nudité (une petite prière collective a eu lieu sur une plage de Belgique pour cela), pas de chiens, plus de nourriture halal dans telle cantine, etc. Tout est bon.

Cette prière collective sur la plage en Belgique était minuscule. Mais ce nest pas la taille qui compte. Ce qu’ils font, c’est prendre possession d’une rue, d’une place ou, dans ce cas, d’une partie de plage, et faire ce qu’ils veulent. Ce qui, pour l’instant, est d’effrayer les passants en priant. Une tactique qui leur réussit à merveille.

Les musulmans savent très bien ce qu’ils font. Ils défient les autorités haram dans les pays qu’ils colonisent. En théorie, il faut demander une autorisation pour toute manifestation sur l’espace public, y compris une prière de rue. Comme ils ne le font pas, la police pourrait en théorie les arrêter. Mais il y a un hic. Nous sommes démocratiques, pas eux. Comment peut-on ne serait-ce que commencer à arrêter des personnes « innocentes » qui ne font que prier ? Quand elles sont plusieurs centaines ? Et ce n’est qu’un début.

Ils savent exactement ce qu’ils font et rien ne leur plairait plus que de voir la police intervenir pour des arrestations massives ou avec du gaz lacrymogène. Beaucoup d’adorateurs sont des femmes et des enfants. Ils ne sont pas là par hasard.

Avez-vous une idée de l’ampleur de la violence qui se produirait si la police essayait d’intervenir ? Sans parler des vrais djihadistes ou des hommes ordinaires lourdement armés qui sont presque certainement parmi les adorateurs. Impatients de rencontrer leurs 72 vierges. Ils n’aimeraient rien de mieux que de provoquer une émeute.

Alors, que fait la police ? Tout comme nos lâches politiciens, elle ferme les yeux. Ça ne vaut pas la peine. C’est du moins ce que pensent nos autorités politiques. Fermer les yeux a fonctionné pendant cinquante ans, alors pourquoi ne pas continuer ? Pourquoi ? Parce que céder un petit peu à chaque fois revient finalement à céder beaucoup.

Les musulmans savent exactement ce qu’ils font. Ils tirent profit du soutien de la gauche progressiste pour ce qu’il vaut. Tout en ayant l’air aussi innocent que possible. SI on les confronte, ils admettent volontiers qu’ils ont pris possession de la rue.

« Qu’est-ce que vous allez faire, imbéciles de dhimmis ? Votre police ne fera rien. Elle n’a pas les couilles pour ça. Votre armée, alors ? Vous n’avez même pas d’armée ! (Ceci vaut pour les Pays-Bas, l’Allemagne et la Belgique. La France a certainement une bonne armée.) Dans peu de temps, nous prendrons le contrôle de votre pays, vous les dhimmis Il faudra vous y faire. C’est bientôt nous qui commanderons ici ! »

Comme toujours, nous ne cédons jamais. Pas tout de suite. Comme toujours, nous cédons, mais un peu plus tard. Rappelez-vous le massacre de Charlie Hebdo. Après avoir allumé des bougies, mis la Tour Eiffel obscurcie sur nos pages Facebook et fait une marche silencieuse en jurant de ne jamais céder, nous avons cédé.

Lire aussi:  Viols musulmans, polygamie, dhimmutude : l’Europe de Cohn-Bendit

Avez-vous vu beaucoup de caricatures de Mahomet ces derniers temps ? Pas moi. Beaucoup d’humoristes qui, naguère, auraient fait de gentilles blagues sur l’islam s’en abstiennent aujourd’hui. Pourquoi ? Parce qu’ils tiennent à la vie. Chaque fois qu’un humoriste offense les musulmans, on le lui fait savoir. Souvent poliment, mais avec un message. Souviens-toi de Charlie Hebdo. Donc ils obtempèrent. Comme nous tous.

C’est même pire que ce que vous imaginez. Je suis membre d’un forum historique sérieux. Quelqu’un a posé une question à propos de Mahomet divisant la lune, demandant si cet événement avait été observé quelque part dans le monde. C’est un forum sérieux. On n’y pose pas de questions idiotes. J’ai répondu – poliment – que, comme Harry Potter qui passe à travers un pilier de béton pour se rendre sur le quai 9 ¾, cet événement était impossible. Il ne peut donc pas avoir été observé.

Des événements extraordinaires exigent des preuves extraordinaires. En quelques secondes, ma réponse a été qualifiée d’offensante. Je devais être plus respectueux de la religion et enlever ma remarque sur Harry Potter. Ce n’est qu’une petite chose, mais qui montre où en sont déjà arrivés notre politiquement correct et notre prochaine capitulation.

Bien sûr, beaucoup de gens disent qu’ils ne capituleront pas. Mais nous avons déjà capitulé. Pas vous et moi, mais la plupart des entreprises commerciales, l’administration civile, les tribunaux et nos gouvernements ont déjà capitulé. Vous n’êtes juste pas encore censés le savoir.

H. Numan

Source en anglais : Gates of Vienna

Résumé Cenator pour LesObservateurs.ch

Photo : prière de rue à Clichy, le 17 novembre 2017

 

Plus de partages

2 pensées sur “Prières de rue et désobéissance civile

  • 24 juillet 2019 à 19 h 41 min
    Permalink

    Hélas ce n’est pas avec le gouvernement islamo-collabo de la Macronie que les choses vont changer. Il nous faut de vrais dirigeants patriotes pour défendre notre pays et ses habitants, face à l’invasion islamique, comme en Italie, en Hongrie et j’en passe !

    Répondre
  • 24 juillet 2019 à 19 h 51 min
    Permalink

    Si jamais des membres d’une autre religion, que celle de la secte mortifère de l’islam, avait la mauvaise idée de bloquer ne serait qu’une impasse pour prier, vous êtes sûr qu’Ali Castagner enverrait les CRS déloger illico ces “délinquants” ! 😡

    Répondre

Laisser un commentaire

shares
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE
%d blogueurs aiment cette page :