Francfort : un Érythréen résident en Suisse pousse une mère et son fils de 8 ans devant un train en marche (Màj) l’enfant est décédé

Temps de lecture : 2 minutes

Vers 10h lundi matin, un garçon de 8 ans et sa mère ont été poussés devant un train en gare de Francfort par un Erythréen vivant en Suisse. L’enfant est décédé.

Un enfant de 8 ans est mort lundi à la gare de Francfort-sur-le-Main, en Allemagne, après avoir été poussé devant un train en marche, a indiqué la police dans un communiqué. Il y a une dizaine de jours, un fait divers similaire s’était déroulé dans l’ouest du pays.

«Le petit garçon et sa mère ont été poussés sur les rails par un homme d’origine africaine. La femme s’en est sortie», a indiqué une porte-parole de la police qui a ouvert une enquête pour meurtre.

L’homme a également tenté de pousser sur les voies une troisième personne qui a réussi à l’en empêcher et à se mettre en sécurité. Il a été rattrapé par des passants alors qu’il essayait de prendre la fuite. Le meurtrier n’aurait pas de liens avec ses victimes et le mobile du crime reste inconnu. Selon la chaîne de télévision NTV, le suspect serait d’origine érythréenne.

Le parti d’extrême droite Alternative pour l’Allemagne (AfD) a immédiatement réagi en dénonçant la politique migratoire allemande.

«Que doit-il encore se passer? Protégez donc enfin les citoyens de notre pays au lieu de promouvoir cette politique migratoire d’accueil sans limite!» a déclaré sur Twitter Alice Weidel, une dirigeante de ce parti qui a connu un essor important depuis 2015 et l’accueil en Allemagne de centaines de milliers de demandeurs d’asile.

Lire aussi:  Discours de Jo Conrad aux politiciens et aux journalistes : « Faites vos valises »

Devant l’émotion suscitée, le ministre fédéral de l’Intérieur, le très conservateur Horst Seehofer, a décidé d’interrompre ses vacances estivales pour se rendre mardi dans cette gare très fréquentée.

Se disant «profondément consterné» par ce crime «épouvantable» qu’il a condamné «de la plus grande vigueur», il a toutefois averti qu’il fallait attendre les premiers éléments de l’enquête plutôt que de tirer des conclusions hâtives.

Il y a une dizaine de jours, un fait divers similaire s’était produit dans une ville de l’ouest de l’Allemagne, où un homme avait mortellement poussé une femme de 34 ans sous un train.

Selon la presse allemande, l’auteur de l’homicide réside en Suisse. Il n’a pas encore avoué son crime. Il sera entendu par un magistrat ce mardi.

20 minutes/afp

 

Ceci est mon bloc de texte après le contenu de mon article.

En savoir plus

Plus de partages

Laisser un commentaire

shares
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com