Les enfants des membres britanniques d’ISIS ne seront pas autorisés à revenir au Royaume-Uni

Les enfants de membres britanniques d’ISIS bloqués en Syrie ne seront pas autorisés à revenir au Royaume-Uni, aurait décidé le gouvernement.

Au moins 30 enfants britanniques sont actuellement détenus avec leurs mères dans des camps au nord de la Syrie, après avoir fui l’effritement du Califat d’ISIS.

Le gouvernement britannique a été mis sous pression pour les ramener au Royaume-Uni, à la fois par les autorités syriennes locales et l’administration Trump.

Plus tôt cette année, le jeune fils de Shamima Begum, l’adolescent qui a fui sa maison de Bethnal Green pour rejoindre ISIS, est mort quelques semaines après son arrivée.

L’ancien ministre des Affaires étrangères, Jeremy Hunt, avait déclaré après sa mort que le gouvernement travaillait avec le secrétaire du développement international, Penny Mordaunt, à savoir si les enfants pouvaient être renvoyés en toute sécurité.

Mais Sajid Javid, l’ancien secrétaire, conclu qu’il serait trop dangereux d’envoyer des fonctionnaires pour récupérer les enfants en Syrie – en dépit des camps régulièrement visités par les membres humanitaires britanniques et les journalistes.

Quelque 70.000 femmes et enfants qui ont fui le Califat d’ISIS ces derniers mois sont détenus dans des camps par les forces démocratiques syriennes (SDF), une milice kurde qui a battu le groupe terroriste avec l’aide des États-Unis et le soutien du Royaume-Uni.

Les services de sécurité du Royaume-Uni craignent que les citoyens détenus en Syrie aient encore des vues extrémistes et finissent par faire leur chemin de retour.

Le gouvernement britannique estime que les femmes peuvent représenter un risque plus important pour la sécurité nationale que le retour des combattants masculins.

Lire aussi:  Suède : 41 municipalités contraintes à accepter le retour des membres de l'Etat islamique

La décision de laisser les enfants britanniques dans une zone de guerre a été l’une des décisions de M. Javid juste avant de devenir chancelier.

M. Javid se dit préoccupé : « rapporter des enfants à la maison fournirait un argument juridique aux parents pour revenir au Royaume-Uni. »

Les autorités kurdes, responsables des camps, ont déclaré que cette décision était une « grave erreur » qui risque de laisser des enfants vulnérables se faire recruter par des terroristes.

La coalition américaine a averti qu’une nouvelle génération de djihadistes est en cours de création dans les camps.

Le major-général Alexus Grynkewich, commandant adjoint de la coalition internationale, a décrit le potentiel de radicalisation dans les camps comme « le plus grand risque stratégique à long terme » dans la lutte contre le groupe jihadiste, en dehors des opérations militaires en cours.

Abdulkarim Omar, chef de l’administration autonome qui contrôle les camps a déclaré : « Si ces enfants ne sont pas renvoyés dans leur pays, réhabilités et réintégrés dans leurs communautés, ils deviendront tous des futurs terroristes … ce qui constitue une menace pour nous et la communauté internationale dans son ensemble ».

Traduction alter INFO

Source The Sun via Voice Of Europe

 

Plus de partages

Une pensée sur “Les enfants des membres britanniques d’ISIS ne seront pas autorisés à revenir au Royaume-Uni

  • 16 août 2019 à 15 h 35 min
    Permalink

    Commentaire en partage de cet article sur mon compte Facebook :

    Bonjour,

    Les américains qui sont les principaux responsables de la situation syrienne, y compris de la montée du Califat ISIS / Daesh, sont les premiers qui devraient se positionner pour reprendre ces enfants.

    Par ailleurs les américains possèdent plusieurs archipels qui pourraient être aménagés afin de correctement les éduquer avant de les relâcher sur le sol des Etats-Unis d’Amérique.

    Bien à vous toutes et tous et je vous souhaite un agréable été.

    Répondre

Laisser un commentaire

shares
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
%d blogueurs aiment cette page :