Méditéranée : s’opposer au trafic d’êtres humains

« Nous avons l’intention de transformer l’Europe en une race métisse », a écrit Richard Koudenhove-Kalergi en 1925. Il est estimé comme le Père de l’Union européenne.

Ce à quoi nous assistons en Méditerranée est un immense scandale.

C’est avant tout la conséquence d’une contrebande soutenue par des organisations mondialistes perverses, iniques. Les réseaux mondialistes, favorables à un métissage des populations occidentales, selon le plan Coudenhove Kalergi, collaborent avec des organisations de contrebande qui investissent les villages subsahariens, courtisent les populations locales et les encouragent à traverser le Sahara jusqu’en Afrique du Nord, puis de s’embarquer sur des bateaux de fortune, absolument inadaptés à la haute mer, et les rassurant : des O.N.G. les transporteront jusque sur les côtes occidentales… où la belle vie les attend.

Ce à quoi nous sommes confrontés, est une organisation hautement criminelle qu’il convient de dénoncer, même si elle agit de manière masquée, ce sur quoi des gouvernements responsables devraient investiguer pour endiguer un tel phénomène inhumain.

A cause du silence coupable des autorités européennes, des milliers de migrants se sont noyés et beaucoup ont perdu le peu qu’ils avaient. En ce sens, le gouvernement italien a raison de s’opposer au trafic d’être humains, soutenu par les O.N.G. de la bande à Soros et implicitement par de nombreuses “démocraties” occidentales.

Sans surprise, l’attitude du gouvernement italien est bien évidemment condamnée par les politiciens occidentaux, serviles de ces réseaux qui les financent grassement, pour jouer le rôle de vierges éplorées par une misère qu’ils ont bien souvent cautionnés et qu’ils favorisent sans aucun scrupule.

Lire aussi:  Suisse : succès d’une pétition demandant à ce que la Confédération n’accorde pas de pavillon à l’Aquarius

Lettre L.I.E.S.I 

 

Plus de partages

Laisser un commentaire

shares
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
%d blogueurs aiment cette page :