Le Royaume-Uni mettra fin à la libre circulation des citoyens de l’UE le premier jour du Brexit, dans le cadre d’un nouveau plan gouvernemental

La libre circulation des citoyens de l’UE prendra fin le premier jour d’un Brexit sans accord, dans le cadre des nouveaux plans du ministère de l’Intérieur – malgré les avertissements de chaos et de personnes coincées dans un vide juridique.

Priti Patel, la nouvelle ministre de l’Intérieur, fait pression pour que des restrictions frontalières soient imposées immédiatement le 31 octobre, même si aucun système de remplacement n’est encore en place, a indiqué le journal The Independent.

Auparavant, les ministres avaient l’intention de retarder l’abolition de la libre circulation jusqu’à ce que de nouvelles règles soient en place, avec un projet de loi bloqué à la Chambre des communes et des querelles féroces sur ce que devraient être ces règles.

Les libéraux-démocrates ont condamné l’accélération comme étant « brutale », avertissant Mme Patel qu’elle était « complètement déconnectée de la réalité ».

Et l’organisation représentant plus de 3 millions de citoyens de l’UE au Royaume-Uni a déclaré : « Cela ouvrira la porte à la discrimination. Il n’y a aucun système en place. »

Ce changement dramatique survient malgré le refus du gouvernement de présenter le projet de loi bloqué qui mettrait fin à la libre circulation selon un calendrier plus lent, par crainte d’une embuscade de la Chambre des communes.

Au lieu de cela, Mme Patel pense qu’elle peut agir par le biais du droit dérivé, d’une manière qui contournerait les députés de tous les partis qui s’y opposeraient.

Des fonctionnaires du ministère de l’Intérieur ont été envoyés à Singapour pour reproduire sa solution à des problèmes techniques, le ministre de l’Intérieur étant convaincu qu’elle peut être introduite rapidement.

Lire aussi:  Ernst Wolff à propos du Brexit : Un krach financier mis en scène est-il imminent ?

Mais Ed Davey, le porte-parole des Lib Dem pour les affaires intérieures, a dit :

« Il est complètement déconnecté de la réalité et constitue le prochain chapitre de la saga interminable du désordre total qu’ils sont en train de faire du Brexit.

Qu’est-ce que cela signifierait pour les citoyens de l’UE qui ont élu domicile au Royaume-Uni et qui ont voyagé à l’étranger et qui tentent de revenir ?

Le gouvernement suggère-t-il sérieusement qu’une infirmière du NHS qui est ressortissante de l’UE pourrait ne pas être autorisée à retourner dans le pays s’il s’avère qu’elle était en vacances ? C’est absurde. »

Sir Ed a également contesté le fait que Mme Patel puisse éviter d’adopter une loi du Parlement, qualifiant une telle tentative d’« outrageante ».

Et Nicolas Hatton, chef du groupe de 3 millions de citoyens de l’UE dans ce pays, a déclaré :

« Il n’y a aucun système en place et rien n’est prêt. C’est un geste politique, mais il aura un impact réel sur la vie des gens.

Cela ouvrira la porte à la discrimination. Comment feront-ils la distinction entre les ‘héritiers’, ceux qui sont déjà ici, et ceux qui arriveront après ? »

[…]

Source: Independent.co.uk, le 18 août 2019 – Traduction par Nouvelordremondial.cc

 

Plus de partages

Une pensée sur “Le Royaume-Uni mettra fin à la libre circulation des citoyens de l’UE le premier jour du Brexit, dans le cadre d’un nouveau plan gouvernemental

  • 19 août 2019 à 14 h 32 min
    Permalink

    Commentaire en partage de cet article sur mon compte Facebook :

    Bonjour,

    Je l’ai encore lu ce matin, à propos de l’immigration. J’ai posé un commentaire contre l’immigration massive actuellement sur l’Europe et j’ai tout de suite été qualifié de populiste et de représentant de l’extrême droite, alors que lorsque je vivais en Suisse, non seulement je votais pratiquement toujours pour les socialistes, bien que quelques fois pour l’UDC qui est à droite (car les bonnes propositions ne sont pas l’apanage selon moi d’une seule formation politique), mais de plus durant une année entière j’ai adhéré au parti populaire ouvrier (POP) minoritaire, qui n’était pour le moins, pas considéré ni comme un parti bourgeois, ni d’extrême droite.

    Ceci étant posé, j’en reviens à la proposition liée au brexit, qui serait d’immédiatement le 31 octobre de cette année 2019 si j’ai bien compris, stopper net la libre circulation des personnes dont les pays sont liés à l’union européenne.

    Il me semble que pour l’Angleterre se soit une option possible puisque l’Angleterre est une île, tout comme cela le serait pour la Suisse, dont les européens disent déjà de mon pays que la Suisse est une île au milieu de l’Europe.

    Je pense que l’Angleterre doit tirer rapidement les conclusions de la décision populaire en coupant toutes amarres avec l’Europe le plus rapidement possible.

    Cela pourrait d’ailleurs je pense être salutaire à l’Europe entière, dont certains pays en fonction de leur position sur l’immigration par exemple, pourraient décider de faire de même en quittant la construction européenne chancelante.

    Le mouvement du Brexit étant à mon avis, de toutes manières le constat d’échec de cette union européenne sous sa forme actuelle, des plus cuisant.

    Les européens devraient à mon sens, au plus vite se réunir et redéfinir ce qu’est cette alliance, comme par exemple une confédération de type suisse ou américaine, afin que celle-ci puisse vraiment survivre au fil du temps, afin d’arriver à faire coexister sans conflits un si grand nombre de peuples aux mœurs, cultures, croyances et coutumes, si différentes.

    Si cela est réalisé, alors peut-être que l’on pourra envisager non pas uniquement la construction de l’Europe, mais un gouvernement mondial ouvert, démocratique et tolérant, ce qui permettrait autant la possibilité qu’existe un flux migratoire, que le retour des populations migrantes actuellement sur l’Europe et de part le monde de pouvoir rapidement retourner dans leur pays et leur foyer.

    Ce nouvel ordre mondial aurait pour tâche d’assurer la coexistence de la pluralité des peuples, basé sur la reconnaissance des diversités régionales, en vue d’un avenir radieux pour la planète, où chacun aura sa voix et où l’on pourra enfin se consacrer à des enjeux considérant d’abord non pas la survie, mais un développement harmonieux pour tous ce qui passerait par le déploiement et la divulgation de l’ensemble des technologies avancées actuellement cachées à l’humanité, mais abordable pour tous ce qui permettrait de gérer tensions et conflits qui découlent toujours des échanges de différents points de vues entre humains, mais suffisamment responsable afin que l’on ne se fasse plus jamais la guerre, mais visant l’épanouissement de tous.

    Une des possibilités serait de démilitariser la planète de tous types d’armements létal, tout en disposant d’une force de frappe spatiale et d’un corps armé de régulation planétaire, qui ne serait pas lié au gouvernement mondial, afin d’éviter autant un coup d’Etat, qu’une dérive dictatoriale et totalitaire.

    Bien à vous toutes et tous et je vous souhaite un agréable été.

    Répondre

Laisser un commentaire

shares
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
%d blogueurs aiment cette page :