Le Premier ministre italien Conte annonce sa démission après le débat parlementaire

Le Premier ministre italien, Giuseppe Conte, a indiqué à l’issue d’un débat parlementaire qu’il allait se rendre au «Quirinale pour remettre la démission au Président, Sergio Mattarella».

Le président du conseil italien, Giuseppe Conte, a annoncé sa démission. A l’issue d’un discours au parlement sur la crise au sein du gouvernement, il a déclaré qu’il remettrait sa démission au Président, Sergio Mattarella.

«J’interromps ici cette expérience de gouvernement. J’entends conclure ce passage institutionnel de façon cohérente. J’irai voir le président de la République pour lui présenter ma démission», a déclaré Giuseppe Conte qui a prononcé un discours très dur contre Matteo Salvini au Sénat.

Giuseppe Conte a estimé que son ministre de l’Intérieur, Matteo Salvini, avait été «irresponsable» en poursuivant «ses propres intérêts et ceux de son parti» et en faisant éclater la coalition au pouvoir.

La fin du gouvernement

Matteo Salvini, chef de la Ligue, a fait exploser le 8 août la coalition formée avec le Mouvement 5 étoiles (M5S), qui était au pouvoir depuis 14 mois, pour demander la fin du gouvernement de Giuseppe Conte et des élections anticipées.

De profonds désaccords avaient surgi depuis le début du mois entre Matteo Salvini et Giuseppe Conte, notamment au sujet de la ligne de TGV reliant Lyon à Turin.

Source : Sputnik

 

Plus de partages

Une pensée sur “Le Premier ministre italien Conte annonce sa démission après le débat parlementaire

  • 21 août 2019 à 12 h 44 min
    Permalink

    Commentaire en partage de cet article sur mon compte Facebook :

    Bonjour,

    Je l’avoue, je ne connais rien de la politique italienne et je me souviens lorsque j’étais jeune, que l’Italie était connue pour changer de gouvernement rapidement, ce qui n’est à mon avis, moins un signe d’instabilité politique, que de responsabilité politique et qui est finalement assez sain, ce qui prouve qu’en Italie le dialogue et les prises de position sont possible, ou d’autres verrouille comme en France ou en Allemagne, le débat.

    Par contre ou je m’interroge est sur le fond. Pourquoi sert-on une divergeance sur une ligne de train à grande vitesse (à trop grande vitesse ?!), comme argument pour avoir fait dérailler le gouvernement.

    Ne serait-ce pas plutôt la ligne non pas de train, mais de train de migrants qui à couler le bateau gouvernemental italien ?

    Y aurait t’il tout autre chose, anguille sous roche, serpent de mer ou sous-marin en sous-main ?

    C’est à ce point que j’avoue mon inconnaissance de l’Italie politique qui est peut-être à l’image de son football, une équipe de joueur formidable, pour autant que le capitaine de l’équipe ne soit jamais remis en question.

    Bien à vous toutes et tous et je vous souhaite un agréable été.

    Répondre

Laisser un commentaire

shares
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
%d blogueurs aiment cette page :