Businessbourse : “La plupart des gens ne réalisent pas l’ampleur de l’effondrement qui nous attend”

Du roi babylonien Nebucadnetsar à l’empereur romain Caligula, en passant par de nombreux rois anglais et français, ou encore des exemples plus récents, notre histoire regorge de dirigeants fous. Mais je me demande si nous avons déjà traversé une époque aussi folle qu’aujourd’hui.

À l’échelle mondiale, les valeurs éthiques et morales ont disparu, et la décadence est endémique. Financièrement, il n’y a aucune discipline, car nos dirigeants tentent de mettre de côté les lois de la nature. Ceci est notamment flagrant dans la manipulation de l’économie mondiale qui prend des proportions jamais vues auparavant.

Un monde fou avec de l’argent et des biens illimités

Il ne s’agit pas d’une ou deux personnes en particulier, mais plutôt d’un monde où pratiquement tous les dirigeants ou présidents de banques centrales sont fous. S’ils ne l’étaient pas, pourquoi essaieraient-ils de guider le monde vers la prospérité avec de la fausse monnaie sans valeur ou le crédit illimité. Pourquoi paieraient-ils les gens pour emprunter à des taux d’intérêt négatifs?

C dans l’air: Cette anomalie des taux négatifs nous annonce-t-elle un Krach prochain ?

La prochaine étape logique serait que nous cessions tous de travailler, que nous laissions les robots produire ce dont nous avons besoin, et que le gouvernement nous donne suffisamment d’argent pour acheter ce que nous voulons. Et s’il nous faut plus d’argent, nous pouvons simplement emprunter et percevoir des intérêts en sus du prêt. Évidemment, le prêt n’aura jamais besoin d’être remboursé puisqu’il est possible d’imprimer des montants illimités à l’infini.

Cela peut paraître invraisemblable, même si nous n’en sommes pas si loin. De plus, toutes les capacités productives appartiendront soit au gouvernement, soit plus probablement à une oligarchie dirigeante.

Nous n’apprenons jamais de l’histoire

Nous ne sommes pas encore au point où les humains peuvent tous être remplacés par des robots. Mais la tendance est claire et ce n’est qu’une question de temps, qu’il faille 100 ans ou plus. Un grave krach économique pourrait évidemment retarder cette évolution. Après la chute de l’Empire romain, l’évolution culturelle et économique s’est arrêtée ou a reculé pendant une longue période. Le Moyen Âge a duré entre 500 et 800 ans, selon la façon dont on compte.

Il est important de tirer des leçons de l’histoire, mais l’humanité ne le fait jamais. Chaque génération croit toujours qu’elle est différente.

Compte tenu de ce qui pourrait se produire à plus long terme, regardons le court terme. Les gouvernements et les banques centrales font tout leur possible pour agrandir la bulle et ainsi transformer l’économie mondiale en une énorme bombe à retardement. Lorsque cette bombe explosera, ou plutôt implosera, les conséquences seront désastreuses pour notre planète, à tous les niveaux. Il reste cependant impossible de prédire les répercussions exactes de cet événement.

Le même vieux remède ne guérira pas le patient

Comme je l’ai mentionné dans l’article de la semaine dernière, les banques centrales sont en train de paniquer. Elles savent que l’économie mondiale et le système financier reposent sur des sables mouvants. Dans des sables mouvants, plus vous essayez de vous en sortir, plus vous coulez profondément. La prochaine phase de l’économie mondiale ressemblera à cela. Les banques centrales ne disposent que de deux pilules : l’impression monétaire et la manipulation des taux d’intérêt.

Les banques centrales sont en train de créer le contexte idéal pour le prochain effondrement !

Depuis que Nixon a fermé la fenêtre d’or en 1971, les banques centrales ont surdosé ces deux médicaments avec une fréquence toujours croissante. Les conséquences ont été désastreuses, mais pratiquement personne ne s’en est rendu compte.

Par exemple, le prix moyen d’une maison au Royaume-Uni était de 4 700 £ en 1971. Aujourd’hui, le prix est de 230 000 £, même si vous n’obtiendrez qu’un abri pour ce montant dans le sud-est de l’Angleterre. Malgré tout, le prix moyen a été multiplié par près de 50, ou 4 800 %.

Lire aussi:  Le contrôle des Rothschild

Imaginons maintenant un épargnant qui, au lieu d’acheter une maison, a placé 4 500 £ à la banque. Il a gagné 4% par an pendant 48 ans, entre 1971 et 2019. Aujourd’hui, il dispose de 30 000 £ au total, intérêts compris. Son argent à la banque a donc été multiplié par 6 alors que le prix de l’immobilier a été multiplié par 50.

De toute évidence, il ne peut plus se permettre d’acheter une maison car l’argent placé à la banque a perdu la plus grande partie de son pouvoir d’achat.

Les gouvernements détruisent les économies

Les gouvernements ont écrasé les épargnants en détruisant de manière irresponsable la valeur de l’argent. L’expansion du crédit et l’impression monétaire ont totalement démoli la monnaie et l’incitation à l’épargne.

Aujourd’hui, la situation est encore pire pour les épargnants puisqu’il n’est plus possible d’obtenir un taux de rendement annuel de 4%. Dans la plupart des pays européens, vous ne gagnez rien ou des intérêts négatifs.

Actuellement, les épargnants doivent donc payer une pénalité au gouvernement pour économiser. Ceci est scandaleux et entraînera bientôt la destruction du système financier. Comme le savent tous ceux qui comprennent les bases de l’économie, le rendement réel des investissements provient de l’épargne. Pour parvenir à une croissance réelle et à une monnaie stable, le total des investissements doit être égal à l’épargne.

La plupart des gens ne réalisent pas que la valeur de leur argent ne cesse de se détériorer. Ils vivent dans l’illusion que les prix montent, ce qui est complètement faux. Ce ne sont pas les prix qui augmentent, mais la monnaie qui se déprécie rapidement.

L’exemple de la maison ci-dessus, dont le prix a été multiplié par 50 en 48 ans, en est l’illustration. En termes réels, la valeur de la maison n’a pas augmenté du tout. C’est la valeur de la monnaie qui s’est effondrée dans tous les pays depuis que Nixon a fermé la fenêtre de l’or.

Les gouvernements détestent l’or

Les gouvernements occidentaux détestent l’or car il révèle leurs actions trompeuses qui détruisent la valeur de la monnaie. Mais ils ne font pas que détester l’or, ils ne le comprennent pas non plus. En 1999-2002, la Suisse et le Royaume-Uni ont vendu environ la moitié de leur or.

Le Royaume-Uni a vendu 395 tonnes au prix moyen de 200 £ l’once (280 $), soit 2,5 milliards £. Aujourd’hui, avec un prix de l’or à 1 230 £, l’or britannique aurait valu 15 milliards £.

Gordon Brown, le chancelier britannique, a donc coûté 12,6 milliards £ (15 milliards $) au pays en vendant la moitié des réserves d’or au plus bas du marché. Le gouvernement suisse était encore plus désemparé et a vendu 1 500 tonnes, ce qui a coûté 38 milliards $ au pays.

Si nos dirigeants et banques centrales étaient honnêtes, ils publieraient chaque année un tableau indiquant la perte de valeur des monnaies par rapport à l’or, qui est la seule à maintenir son pouvoir d’achat.

Mais comme ils ne le feront jamais, je le fais pour eux. Vous trouverez ci-dessous un tableau du prix de l’or pour une sélection de pays :

Le message ne peut être plus clair. La plupart des principales devises ont perdu 98-99% de leur valeur en termes réels depuis la décision fatale de Nixon en 1971. Certaines, comme le franc suisse, le DM/Euro et le yen, se sont légèrement mieux comportées.

Les performances des monnaies depuis le début du siècle sont toutes abominables. Les principales devises ont perdu 78-85%. Là encore, le franc suisse est la vedette avec “seulement” 68% de perdu par rapport à l’or.

Pour comprendre l’économie et la mauvaise gestion de nos monnaies par les gouvernements, il suffit de regarder ce tableau. Mais il n’apparaîtra jamais dans un manuel d’éducation ou un journal.

Lire aussi:  Mouvement financier mondial : La famille Rothschild vend toutes ses fiducies
Devises en baisse de 99% – Seulement 1% pour atteindre ZÉRO

Non seulement le tableau illustre ce qui s’est passé dans l’économie mondiale au cours des 48 dernières années, mais il indique également ce qui se passera à l’avenir. Car tout ce qui a déjà perdu 98%-99% est assuré de chuter de 100% et de se retrouver sans valeur. Les récentes actions et déclarations de la Fed, de la BCE, de la Banque du Japon, etc. annoncent le lancement de la dernière vague de massacres monétaires. Il n’y a aucun moyen de l’éviter, comme l’a indiqué Ludwig von Mises en 1951 :

“Il n’y a aucun moyen d’éviter l’effondrement final d’un boom économique dû à l’expansion de crédit. La seule alternative consiste à faire en sorte que la crise arrive plus vite, suite à un abandon volontaire de l’expansion de crédit, ou plus tard, impliquant ainsi une destruction finale et totale du système monétaire en question.”

“Une destruction finale et totale du système monétaire”

Dans le tableau ci-dessus, j’ai inclus l’Argentine et le Venezuela parce qu’ils représentent ce que sera la prochaine étape pour la plupart des pays, dans environ cinq ans. Avec la prochaine série d’impression monétaire, le dollar, l’euro, le yen, la livre, etc achèveront leur chute finale vers zéro. Que l’or dans ces monnaies atteigne 64 millions comme en Argentine ou 357 millions comme au Venezuela n’a aucune importance.

La monnaie papier sera totalement détruite et l’hyperinflation généralisée. La prochaine étape sera une implosion déflationniste du système financier, y compris de l’ensemble du crédit et de la plupart des bulles d’actifs comme les actions, les obligations et l’immobilier.

L’or nous montre la voie en atteignant de nouveaux sommets dans de nombreuses devises comme la livre sterling, le dollar canadien et australien, le yen, la couronne suédoise et norvégienne et bien d’autres. L’euro et le dollar américain suivront bientôt.

Souvenez-vous que ce n’est pas l’or qui atteint de nouveaux sommets, mais les devises qui touche de nouveaux plus bas. La monnaie papier sera totalement détruite, tout comme les actifs de la bulle. Bien que la plupart des principales devises aient déjà chuté de 80% depuis 2000, elles perdront toutes 100% de leur valeur à partir d’aujourd’hui.

L’or protège et s’apprécie

Nous avons décidé d’investir des fonds importants dans l’or physique en 2002. Plusieurs personnes que nous avions conseillé étaient basées au Royaume-Uni. À l’époque, l’or était à 200 £ l’once. Aujourd’hui, il s’élève à 1 200 £, soit une multiplication par 6. La combinaison gains-protection ne peut être battue par aucun autre investissement. Puis, l’or, c’est simple : aucun soucis quotidiens pour acheter/vendre etc. et pas besoin de passer du temps à essayer de comprendre la folie des marchés d’investissement.

19 raisons d’acheter de l’Or en 2019 Egon Von Greyerz: “Voici les 10 facteurs qui multiplieront le prix de l’Or par 10 !”

Le gouvernement fait tout le boulot pour nous en faisant tourner la planche à billets et en augmentant le crédit. Cela va s’accélérer. Nous devons juste surmonter la vague de destruction du gouvernement. L’or continuera de révéler à quel point nos dirigeants gèrent mal l’économie.

Donc, quiconque ne détient pas d’or et d’argent doit agir maintenant. Il est encore temps d’acheter la meilleure assurance possible. Cette assurance protégera non seulement vos actifs de la destruction totale, mais s’avérera également être l’investissement le plus rentable de l’histoire. Mais n’oubliez pas de l’entreposer à l’extérieur du système bancaire et dans un pays sûr.

or.fr – Voir les précédentes interventions d’Egon Von Greyerz

Source: Businessbourse

 

Plus de partages

Laisser un commentaire

shares
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
%d blogueurs aiment cette page :