Interdiction de dissimuler le visage: seule l’UDC s’engage pour les valeurs suisses!

Temps de lecture : < 1 minute

La décision de la Commission des institutions politiques du Conseil des Etats (CIP-CE) de rejeter l’initiative « Oui à l’interdiction de se dissimuler le visage » et de soutenir le contreprojet inapte du Conseil fédéral relève de la pure tactique électorale aux yeux de l’UDC. Les autres partis n’ont manifestement pas le courage de soutenir les valeurs suisses que sont la liberté et la sécurité.

L’initiative populaire « Oui à l’interdiction de se dissimuler le visage » accroît incontestablement la sécurité publique. Elle stoppe les hordes de vandales et casseurs masqués qui sévissent régulièrement lors de manifestations, sportives notamment, ou dans le contexte de cortèges du 1er mai.

De plus, l’interdiction du voilage complet protège les droits constitutionnels des femmes. C’est un principe élémentaire de l’égalité des droits que de veiller à ce que les femmes comme les hommes montrent leur visage en public. La Suisse se doit de défendre la tradition de la liberté. Des femmes et des hommes libres se regardent à visage découvert. Personne ne doit être contraint de cacher son visage.

Le contreprojet du Conseil fédéral n’a strictement aucune utilité, car il limite l’interdiction de se dissimuler le visage aux contacts avec les autorités. Compte tenu du rapport de voix à la CIP-CE, de nombreux membres de la commission en sont sans doute conscients.

Il est d’autant plus condamnable aux yeux de l’UDC que ces personnes n’aient pas eu le courage d’annoncer la couleur et de s’engager pour les valeurs suisses comme la sécurité, la liberté et l’égalité des droits des femmes et des hommes.

Lire aussi:  La signature de l’accord-cadre équivaut à l’abandon de la Suisse

Source : UDC

 

Ceci est mon bloc de texte après le contenu de mon article.

En savoir plus

Plus de partages

Une pensée sur “Interdiction de dissimuler le visage: seule l’UDC s’engage pour les valeurs suisses!

  • 22 août 2019 à 15 h 14 min
    Permalink

    Commentaire en partage de cet article sur mon compte Facebook :

    Bonjour,

    Il m’a fallu l’exil pour comprendre le bien fondé de la plupart des positions de l’UDC.

    Ainsi cela fait deux ans et demi, depuis fin mars 2017, que nous sommes expatriés non volontaires, à cause des conditions économiques qui en Suisse font que dès que l’on a plus de 50 ans, il devient difficile de retrouver un emploi.

    Lorsque nous vivions en Suisse je lisais surtout la presse Suisse et il m’était difficile de prendre suffisamment de recul, partant que j’avais le nez dedans, mais actuellement ce n’est plus mon cas et si j’y retournais vivre, je ne pourrais plus jamais être à nouveau muselé au niveau de ce que je devrais prendre en compte comme étant ce qui est bon de penser.

    Avec l’exil, c’est à propos de le dire. Le masque est tombé.… !

    Bien à vous toutes et tous et je vous souhaite un agréable été.

    Répondre

Laisser un commentaire

shares
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com