Lettre ouverte au PM suédois Stefan Löfven : « Vous avez détruit la Suède, vous devriez démissionner »

L’auteur à succès de romans policiers et chroniqueuse Eva-Lisa Dezmin a publié sur le site web « Katerina Magasin », un média populaire indépendant, une lettre ouverte au PM suédois Stefan Löfven, une critique virulente bien méritée.

« Tandis que vous êtes en sécurité au Parlement, vos concitoyens souffrent et la superpuissance humanitaire s’effondre. »

Est-il bien reposé après la pause estivale et prêt à prendre sa responsabilité face à la criminalité endémique, qui sévit dans le pays et aux autres problèmes qui frappent la Suède ? »

Il est temps maintenant de voir les faits en face au lieu de marmonner des absurdités et blâmer les Démocrates de Suède (SD) pour tous les problèmes que vous et votre gouvernement avez créés, alors qu’ils ne sont en rien responsables de la désastreuse situation actuelle.

Autant que je sache, aucun d’eux n’a commis des viols en bande, volé, abattu ou assassiné qui que ce soit, ni fait exploser des bombes cet été. De même, ils ne sont pas responsables si nos voisins ont été obligés de sécuriser leurs frontières avec notre pays.

Les tentatives malavisées de Löfven de désigner des boucs émissaires sont devenues franchement ridicules.

S’il avait eu le moindre souci pour le bien-être de ses concitoyens, il aurait mis depuis longtemps, fin à la folie qui est en train de détruire le pays, mais la seule chose qu’il semble capable de faire est d’empirer la situation.

Jimmie Åkesson, le dirigeant du Parti des Démocrates de Suède (SD) avait prédit tout cela il y a 10 ans :

  • aggravation du nombre d’incendies criminelles, hausse dramatique des agressions, des viols, des vols, des meurtres, des actes de cruauté envers les animaux ;
  • application des lois de la charia dans certains quartiers de nos villes, multiplication des sociétés claniques, des zones de non droit, des crimes d’honneur, des répressions violentes liées à « l’honneur » ;
  • augmentation des mariages avec des enfants, des mariages forcés, de la polygamie, des mutilations génitales ;
  • ségrégation sexuelles dans les saunas, piscines publiques et bus scolaires ;
  • progression inquiétante des fusillades, des actes terroristes, des explosions ;
  • recrudescence des agressions à l’encontre des travailleurs des services d’urgence, de la violence dans les hôpitaux ;
  • baisse du niveau scolaire, hausse des listes d’attente pour les soins médicaux, prisons surpeuplées.

Les prédictions de Jimmie Åkesson, frénétiquement rejetées par Löfven et ses collègues parlementaires comme des calomnies racistes, se sont réalisées. Or Jimmie Åkesson n’est pas un devin, encore moins une personne dotée de pouvoirs surnaturels, il a seulement pris quelques minutes pour analyser une situation et ses conséquences, ce que Löfven n’a visiblement pas encore appris à faire ou qu’il a délibérément choisi d’ignorer l’inquiétante réalité, afin de ne pas perturber sa conscience, ni altérer sa fausse vision de la Société suédoise multiculturelle, inclusive, parfaite et continuer ainsi à vivre dans sa zone de confort hautement sécurisée, loin des souffrances que sa folle politique d’accueil illimité d’aliens du Tiers monde et celle de ses prédécesseurs ont infligé et continuent à infliger au peuple suédois.

Honte à vous, Stefan Löfven! Vous avez le culot de pointer du doigt le seul parti parlementaire qui n’est en rien responsable de la situation dans laquelle vous et vos collègues avez plongé le pays. Assumez vos responsabilités et faites quelque chose pour remédier au chaos que vous avez créé.

Mais vous restez silencieux au Parlement, alors que les citoyens souffrent, que les personnes âgées et malades sont jetées à la rue et que les troubles s’intensifient sur quasiment tout le territoire.

Vous rampez hors de votre bureau sécurisé seulement quand une catastrophe s’est produite et vous gazouillez timidement en déclarant : « c’est inacceptable » ou « nous avons été naïfs ». Mais quand des gens d’une « certaine religion » ont été agressés, alors vous haussez le ton et condamnez avec empressement l’agression.

J’espère que vous ferez ce qui s’impose à la fin des vacances d’été et reconnaîtrez votre totale incapacité à diriger ce pays, que vous démissionnerez et demanderez des élections anticipées. Ce pays ne pourra supporter encore trois ans ce gouvernement totalement incompétent, où le bon sens ne brille que par son absence.

En rédigeant cette lettre, je me suis demandée, s’il existait un autre pays occidental qui traite ses citoyens de manière plus injuste que vous ne le faites Stefan Löfven, mais malgré mes efforts, je n’ai pas réussi à en trouver un seul.

Bien entendu, je comprends que vous ne vous souciez guère de tout cela, sauf bien sûr à l’approche des élections, car tout ce qui vous intéresse, c’est de rester le plus longtemps possible au pouvoir. Ce pouvoir, dont vous ne cessez d’abuser.

Nous n’avons plus besoin de leaders mégalomanes abusant de leur pouvoir, mais d’un dirigeant courageux, déterminé, qui sache retrousser ses manches et inverser ce processus destructeur en cours, afin de faire à nouveau de la Suède ce grand pays, qui fut le nôtre. « Make Sweden great again! ».

Et si quelque chose a bien été établi hors de tout doute raisonnable, c’est que cette personne, ce n’est pas vous. La superpuissance humanitaire a échoué. Le fondement et les valeurs sur lesquelles elle reposait n’étaient pas celles que vous et vos pairs prétendiez être.

La « puissance humanitaire « dégouline aujourd’hui de misère, de contradictions, d’insécurité et d’une prospérité tellement déclinante, qu’elle ne sera bientôt plus qu’un souvenir nostalgique du passé.»


Eva-Liza Dezmin a brossé un tableau très noir de son pays. Elle a publiquement accusé le PM Stefan Löfven et ses collègues parlementaires d’être les seuls responsables des souffrances des citoyens suédois et du chaos qui s’est abattu sur le pays.

Les langues commencent aussi à se délier en Suède, malgré les risques d’emprisonnement et les menaces de destruction de toute vie sociale, à commencer par la perte de son travail. Trop, c’est trop, même pour les plus gentils, les plus généreux, les plus ouverts des citoyens.

Le Paradis nordique qu’était autrefois la Suède est devenu un véritable enfer depuis l’arrivée de centaines de milliers de migrants du Moyen-Orient et d’Afrique, la plupart d’entre eux refusant de s’intégrer. La Société homogène qu’était autrefois la Suède avec un faible taux de criminalité et une forte éthique du travail s’est transformée en une Société multiculturelle, regorgeant de crimes, d’instabilité sociale et d’une productivité déclinante.

Pour de nombreux Occidentaux, la Suède était un modèle, de réussite, suscitant l’admiration.

L’afflux massif de migrants musulmans a changé la scène culturelle suédoise et affecté son bien-être économique.

« S’il y a une leçon à tirer de l’ Histoire, c’est la suivante : ce que vous croyez qu’il n’arrivera jamais, finira par arriver. » (Lars Hedegaard).

L’Eglise luthérienne ne joue plus aucun rôle spirituel. Elle a succombé aux mœurs de la société ultra-laïque suédoise.

Pour les migrants, la liberté des femmes suédoises est une invitation aux viols et aux crimes sexuels. La Suède a été appelée à juste titre la capitale européenne du viol.

Le multiculturalisme est devenu la nouvelle religion, l’éthique civique suédoise interdit toute critique des migrants et la presse occulte délibérément tous leurs crimes.

L’antisémitisme progresse dramatiquement et le pays n’est plus un havre de paix et de sécurité pour les Suédois de confession juive. Malmö, fief musulman, est sur le point de devenir « Judenrein ». En raison des nombreuses agressions et intimidations dont sont victimes les Juifs, ces derniers quittent le pays. Ce phénomène inquiétant ne semble guère perturber la classe dirigeante suédoise, ni la famille royale bien discrète sur le sujet.

Lire aussi:  La Suède en état d'alerte : une explosion tous les deux jours

Le gouvernement féministe suédois est plus concerné par la protection des violeurs musulmans qu’à celle des femmes suédoises. N’est-ce pas ironique de la part d’un gouvernement « féministe »?

Les banlieues de Stockholm, à l’instar d’autres grandes villes suédoises, sont devenues des zones de non droit, où la police n’ose plus entrer. Malmö est virtuellement perdue, les gangs de migrants font régner leur loi dans les rues.

Ces zones ressemblent plus à des quartiers de Bagdad ou de Gaza qu’au paradis nordique suédois si admiré autrefois. Ces futurs « nouveaux » Suédois marquent bien les villes de leur empreinte et les enrichissent à leur manière.

Selon la police suédoise,
il y a eu entre janvier et juillet 2019 une hausse de 45% des attaques à la bombe et des explosions par rapport à la même période en 2018.

Le multiculturalisme à la suédoise et sa politique migratoire contribuent à son effondrement moral et économique et transforment cet ancien paradis en un enfer pour une grande majorité de Suédois de souche.

La Suède : un modèle à ne pas suivre… c’est le canari dans la mine, mais peut-être est-il déjà trop tard pour l’Allemagne, la Belgique, la France, la Grande-Bretagne, la Hollande, l’Espagne, l’Italie, les pays les plus atteints par cette épidémie du « multiculturalisme » à tout prix via une immigration islamo-arabo-africaine illimitée.

Seule une prise de conscience généralisée de l’imminence du danger empêchera le glas de sonner pour la civilisation occidentale. L’islamisation par la Hijra progresse et ce avec la collaboration bienveillante de nos dirigeants, si fiers de leur grand « humanisme » et de leur apport à l’Humanité.

© Rosaly pour Dreuz.info.

Sources :

  • Swedish Crime Noir writer to PM Stefan Löfven: « you have ruined Sweden and should resign. » (Voice of Europe)
  • Sweden’s impeding moral and economical collapse (FrontPAge Mag)
Plus de partages

Une pensée sur “Lettre ouverte au PM suédois Stefan Löfven : « Vous avez détruit la Suède, vous devriez démissionner »

  • 28 août 2019 à 2 h 37 min
    Permalink

    ” En rédigeant cette lettre, je me suis demandée, s’il existait un autre pays occidental qui traite ses citoyens de manière plus injuste que vous ne le faites Stefan Löfven, mais malgré mes efforts, je n’ai pas réussi à en trouver un seul. ”
    Je pense qu’elle ne connaît pas la France.

    Répondre

Laisser un commentaire

shares
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
%d blogueurs aiment cette page :