Quand Yann Moix vomissait sur la Suisse

Temps de lecture : 2 minutes

Yann Moix est au centre d’une nouvelle polémique. Après la sortie de son livre «Orléans» où il affirme avoir été battu par son père (qui conteste les faits), l’ex-chroniqueur de «On n’est pas couché» et écrivain a été épinglé par la presse française pour avoir réalisé des dessins à caractère antisémite lorsqu’il était étudiant.

Pire, selon «L’Express» paru mardi, l’homme avait publié, à la même époque, des textes négationnistes. Moix a reconnu les faits et s’en explique dans «Libération» à paraître ce mercredi.

«La Suisse n’est rien»

Ces polémiques autour de Yann Moix rappellent combien le gaillard peut montrer une face sombre, même violente. C’est ainsi que certains écrits du polémiste concernant la Suisse ont refait surface.

Publié en 2010 sur le site La Règle du Jeu, un texte d’une violence incroyable avait suscité de nombreuses réactions dans notre pays. Moix y prenait alors la défense du réalisateur Roman Polanski, retenu en Suisse à la demande des Etats-Unis, dans le cadre de sa condamnation dans une affaire d’abus sexuel sur mineur dans les années 70.

«C’est la Suisse le bourreau. C’est la Suisse la sentence. C’est la Suisse la trahison. C’est la Suisse la haine et la revanche et la vengeance, écrivait Moix. Parce que la Suisse n’est pas un pays: la Suisse n’est rien. La Suisse n’existe qu’en détruisant. En neutralisant. Ce n’est pas un pays neutre, non: c’est un pays qui neutralise.»

«Tu ne sers à rien»

«La Suisse est un pays pornographique. Sales affaires (comptes bancaires, fiscalité), sale comportement (arrestation de Polanski): tout est propre dans les rues suisses, dans les montagnes suisses, dans les vallons suisses, tout est très propre parce qu’au fond tout y sale dans les tréfonds, dans les fondements, dans les soubassements. C’est un pays qui se vend sans cesse au plus offrant. Qui courbe incessamment l’échine devant le plus fort», poursuivait-il.

Lire aussi:  Brugg (Argovie) : un Irakien blesse grièvement sa fille de 4 ans en la jetant plusieurs fois à terre « La fillette a vomi du sang »

«Je hais la Suisse», assurait Yann Moix, remonté comme un coucou, avant d’ajouter: «Tu ne sers à rien: tu arrêtes les artistes et tu enrichis les enrichis. Tu ne sais rien faire, sauf pitié. Je te hais, Suisse. Je te demande de m’arrêter, moi, aussi, le jour où je viendrai te voir. Pour cracher sur ton sol immonde»…

Source : Le Matin

 

Ceci est mon bloc de texte après le contenu de mon article.

En savoir plus

Plus de partages

Une pensée sur “Quand Yann Moix vomissait sur la Suisse

  • 28 août 2019 à 20 h 29 min
    Permalink

    Commentaire en partage de cet article sur mon compte Facebook :

    Bonjour,

    Déjà il ne serait pas souhaitable qu’un pareil étron (Yann Moix), soit admit de pouvoir à sa guise, venir dégueuler dans nos verts pâturages.

    Si toutefois il y parvenait finalement, il ne serait pas arrêté direction la prison, ni dans une chambre de contention, car en Suisse les étrons, finissent au caniveau après que l’on ai tiré la chasse de l’expulsion.

    Bien à vous toutes et tous et je vous souhaite un agréable été.

    Répondre

Laisser un commentaire

shares
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com