Exposition à l’EPFL : quand tu sais plus si t’es une fille ou un garçon…

Temps de lecture : 2 minutes

L’EPFL, prestigieuse école suisse, fleuron de la recherche mondiale, organise des expositions « ludiques » et interactives pour les 4 à 12 ans, afin de les questionner sur leur genre.

Pour questionner ces représentations, l’Office de la politique familiale et de l’égalité, à l’initiative de la tête du département de l’éducation et de la famille, a décidé de faire venir dans le canton de Neuchâtel l’exposition “Fille ou Garçon, ça change quoi ?”.

« A travers des installations interactives, filles et garçons sont amené∙e∙s à réfléchir à des stéréotypes parfois tenaces.

Fille ou garçon, quoi de plus naturel comme différence ! Mais cela vaut peut-être la peine de regarder ce qui se cache derrière les évidences…

Pourquoi les petites filles se rêveraient-elles en princesses passives et les garçons en vaillants chasseurs de dragon? Ces stéréotypes hérités de notre histoire et de notre éducation enferment l’imaginaire des petites filles et des petits garçons, affectent leur estime personnelle et risquent de les limiter plus tard dans le choix de leur destin et, de leur métier. »

L’exposition se présentait sous la forme de seize malles de quatre couleurs différentes qui invitaient les enfants à toucher des matières, écouter des bruits, construire des objets, jouer avec des ustensiles du quotidien ou répondre à des questions, tout en s’interrogeant sur l’attribution de ces éléments à des filles ou à des garçons.

L’objectif étant de permettre aux enfants, ainsi qu’aux enseignant-e-s et éducateurs-trices qui les accompagnaient, de réfléchir à la question de l’égalité des sexes et aux stéréotypes attribués aux filles et aux garçons dès leur plus jeune âge.

Lire aussi:  État-Unis : une école élémentaire invite une « Felon Drag Queen », condamnée pour prostitution, à parler aux enfants

Ndlr : pourquoi vouloir sans cesse se remettre en question de savoir qui d’un homme est une femme, ou d’une femme est un homme, alors que la nature a si bien fait les choses ?

Il n’y a que les humains sur cette terre pour perturber ce qui fait de nous ce que nous sommes, renier notre culture profonde. N’oublions pas que nous sommes de simples chasseurs-cueilleurs qui ne se posaient pas ce genre de question pour prospérer. A vouloir transgresser les lois évidentes de la nature, l’homme ira droit dans le mur, c’est sûr.

Publié par alter INFO

 

 

Ceci est mon bloc de texte après le contenu de mon article.

En savoir plus

Plus de partages

Une pensée sur “Exposition à l’EPFL : quand tu sais plus si t’es une fille ou un garçon…

  • 30 août 2019 à 12 h 18 min
    Permalink

    Commentaire en partage de cet article sur mon compte Facebook :

    Bonjour,

    A mon avis ce ne sont pas quelques stéréotypes qui vont insidieusement décidés du parcourt de vie de la majorité de la population que l’on soit fille ou garçon, mais ceux-là ont tout au contraire leur fonction dans le développement des enfants, puis ensuite les choix de vie s’inscrivent à travers les études que l’on arrive à faire et les diplômes, brevets ou licences que l’on arrive à obtenir, mais avant cela, l’environnement familial éducationnel est pour beaucoup comment se structure une fille ou un garçon.

    Ou cela peut se compliquer est que l’adage dit que les enfants ont deux manières de répondre au milieu familial, soit ils suivent le même parcourt de vie, soit ils font le contraire.

    Mais parfois cela n’est pas aussi tranché, lorsque par exemple (la je parle en tant qu’éducateur spécialisé et de situation rencontrée dans ma vie professionnelle), un garçon est plus attiré par les garçons que par les filles, ou qu’un garçon est autant attiré par les garçons que par les filles et là cela va placer ce garçon ou cette fille (car la situation en miroir peut également se poser pour une fille), dans des conflits de double loyautés qui parfois mènent à des situations dramatiques et se sont pour ces cas particuliers à mon avis qu’il faut pouvoir élargir le débat, mais sans pour autant comme actuellement c’est le cas, vouloir renverser la table et toutes les valeurs associées, car ces valeurs tant actuellement décriées et le socle sur lesquels sont fondées nos sociétés et ceux qui nous force la main en balayant tout cela d’un coup, ne seront certainement pas ceux une fois de plus, qui seront là pour recoller les pots cassés .. !

    Sur ce… à vous toutes et tous et je vous souhaite un agréable été.

    Répondre

Laisser un commentaire

shares
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com