Corse. Le nouveau FLNC veut créer un « office du retour » pour les étrangers

02/10/2019 – 14h50 Ajaccio (Lengadoc Info) – Va-t-on assister au retour du FLNC en Corse ? Alors que l’Île de Beauté connaît aujourd’hui une vague de violences, un groupe indépendantiste se revendiquant comme le Front de Libération National Corse a organisé une conférence de presse clandestine pour annoncer le retour du mouvement de lutte armée historique.

Dans leur communiqué de presse, les indépendantistes attaquent directement la forte présence étrangère sur l’île.

Pour le FLNC c’est les Corses avant les autres

Dans la nuit de lundi à mardi, les journalistes de Corse Matin ont pu assister à une conférence de presse clandestine d’un groupe indépendantiste se faisant appeler « FLNC Per l’Indipendenza ». Ces « patriotes corses » qui veulent reconstituer « le FLNC sur la base de son manifeste historique du 5 mai 1976 » exigent aujourd’hui un certain nombre de mesures afin de donner la priorité aux Corses sur les étrangers.

Ainsi, le nouveau FLNC réclame l’interdiction pour les étrangers d’acheter des biens fonciers ou immobiliers, l’obligation de mettre en vente les biens acquis ces dix dernières années et cela au prix d’achat d’origine, le remplacement des étrangers par les Corses dans les emplois, la mise en place d’un « office du retour », la limitation du nombre de touristes à 600 000 personnes (au lieu des trois millions habituels), etc.

Pour ces nationalistes corses, le combat pour l’indépendance est également identitaire et ils réclament l’apprentissage obligatoire de la langue corse dès la maternelle jusqu’au CM2. Pour y parvenir, le nouveau FLNC indique que « tous les enseignants en langue corse doivent être versés dans le primaire » et qu’une formation d’urgence doit être mise en place à l’université si cela ne suffit pas.

Ni droite, ni gauche, Corse

Sur le plan politique, si le FLNC ne doute pas de la sincérité du patriotisme de la majorité territoriale, il dénonce tout de même la stratégie « autonomiste » qui « veut maintenir la Corse dans le cadre de la République Française », « un chemin qui conduit à l’intégration définitive du peuple corse dans la société française, c’est-à-dire à sa liquidation démographique et culturelle. »

En ce qui concerne les autres tendances politiques « de droite ou de gauche », le nouveau FLNC est clair : « il convient de les combattre idéologiquement en dénonçant leur complicité objective avec l’Etat colonialiste français ». De même les nationalistes corses refusent que le nationalisme français ou l’ « islamofascisme » s’importent sur l’île.

Photos : Lengadoc Info

Lengadoc-info.com, 2019

 

Plus de partages

Laisser un commentaire

shares
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE
%d blogueurs aiment cette page :