Damas envoie des troupes pour faire face à l’opération turque dans le nord de la Syrie

Des unités de l’armée syrienne se dirigent dans le nord du pays pour faire face à l’«agression turque», a annoncé l’agence syrienne Sana. Les autorités kurdes ont de leur côté déclaré s’être mises d’accord avec Damas sur le déploiement de forces syriennes le long de la frontière turque pour repousser l’offensive turque.

Damas a envoyé des troupes dans le nord de la Syrie où la Turquie mène une opération militaire, a annoncé dimanche 13 octobre l’agence syrienne Sana.

«Des unités de l’armée syrienne se déplacent vers le nord pour faire face à l’agression turque», a indiqué l’agence, sans fournir d’autres détails sur la mobilisation de l’armée syrienne.

Les autorités kurdes ont de leur côté déclaré s’être mises d’accord avec Damas sur le déploiement de forces syriennes le long de la frontière turque pour repousser l’offensive turque.

La chaîne de télévision libanaise Al Mayadeen avait précédemment annoncé que l’armée syrienne pourrait prendre le contrôle des villes frontalières de Manbij, dans l’est du gouvernorat d’Alep, et de Kobané, dans le nord de ce gouvernorat, ces prochaines 48 heures.

Source de paix: opération aérienne et terrestre

Le Président turc Recep Tayyip Erdogan a annoncé le 9 octobre 2019 avoir lancé l’opération Source de paix dans le nord-est de la Syrie pour créer une zone tampon à la frontière sud de la Turquie et assurer le retour des réfugiés syriens.

Le même jour, l’aviation turque a porté des frappes contre Ras al-Aïn et d’autres villes frontalières syriennes. Ankara a ensuite annoncé le début de l’opération au sol. Le ministère turc de la Défense nationale a déclaré le 11 octobre avoir pris le contrôle de Ras al-Aïn. Selon l’agence Anadolu, l’armée turque s’est emparée le 13 octobre de la ville de Tall Abyad.

Plusieurs pays et organisations ont appelé la Turquie à cesser son opération qui a fait dès le jour de son lancement des victimes dans les rangs de milices kurdes.

Lire aussi:  La dernière folie : l’intégration de la Turquie dans l’Union européenne
Un important contingent de l’armée syrienne se serait rapproché de la frontière turque

Un convoi militaire syrien, appuyé par des forces aériennes, est entré le 14 octobre dans la ville de Tell Tamer, près de la frontière turque, selon un correspondant de Sputnik citant des sources locales. Ceci intervient après les informations sur l’arrivée de militaires syriens dans la ville de Tabqa, contrôlée précédemment par les Kurdes.

Le 14 octobre, vers 4h30 (heure locale), l’armée syrienne est entrée dans la ville de Tell Tamer, au nord du gouvernorat d’Hassaké, a fait savoir un correspondant de Sputnik en se référant à des sources régionales. La ville concernée se trouve à quelques dizaines de kilomètres de la frontière turque.

Il s’agit d’un important convoi appuyé depuis les airs, toujours selon les mêmes sources, lesquelles ont d’ailleurs fait savoir que les résidents locaux avaient accueilli positivement l’arrivée de l’armée syrienne. Et de poursuivre que les militaires avaient construit des points d’observation dans la ville afin de prévenir de possibles frappes. Ils devraient entrer dans les zones d’où se sont retirés les soldats américains.

L’agence Sana a par ailleurs ajouté que ces forces étaient censées contrer l’agression turque.

Plus tôt dans la journée, la chaîne de télévision libanaise al-Mayadeen avait annoncé l’arrivée des unités de l’armée syrienne dans la ville de Tabqa, contrôlée précédemment par les Kurdes, et que ces unités poursuivaient leur progression vers le nord. Damas n’a pas fait de déclaration officielle à ce propos.

L’opération turque Source de Paix en Syrie

Le Président Recep Tayyip Erdogan a annoncé le 9 octobre 2019 avoir lancé l’opération Source de Paix dans le nord-est de la Syrie pour créer une zone tampon à la frontière sud de la Turquie et assurer le retour des réfugiés syriens.

Lire aussi:  La Turquie islamiste implante une des plus grandes mosquées d’Europe à Cologne

Le même jour, l’aviation turque a porté des frappes contre Ras al-Aïn et d’autres villes frontalières syriennes. Ankara a ensuite annoncé le début de l’opération au sol.

Le ministère turc de la Défense nationale a déclaré le 11 octobre avoir pris le contrôle de Ras al-Aïn. Selon l’agence Anadolu, l’armée turque s’est emparée le 13 octobre de la ville de Tall Abyad.

Plusieurs pays et organisations ont appelé la Turquie à cesser son opération qui a fait dès le jour de son lancement des victimes dans les rangs de milices kurdes.

Source: Sputnik

Photo couverture: Sputnik . Mikhail Alaeddin

 

Plus de partages

Laisser un commentaire

shares
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE
%d blogueurs aiment cette page :