Trente-neuf corps découverts dans un camion près de Londres, le chauffeur arrêté

Trente-neuf corps ont été découverts à l’est de Londres mercredi dans un camion immatriculé en Bulgarie. La police britannique a annoncé avoir arrêté le chauffeur pour meurtre. Aucune précision n’a été apportée sur l’origine des victimes.

 

Trente-neuf corps ont été découverts dans un camion à Grays, dans l’Essex (à l’est de Londres) dans la nuit du mardi 22 au mercredi 23 octobre. Le chauffeur, âgé de 25 ans, a été arrêté pour meurtre, selon la police britannique.

Selon les premiers éléments de l’enquête, le camion était immatriculé en Bulgarie et était entré au Royaume-Uni dans la nuit de mardi à mercredi, vers 0 h 30, à Purfleet, sur la Tamise, en provenance de Zeebruges, en Belgique.

Aucune précision n’a encore été apportée sur l’origine des victimes. Aucune information quant à la possibilité qu’il s’agisse de migrants.

Ces dernières années, nombre d’entre eux ont tenté de rejoindre le Royaume-Uni en se cachant dans des remorques de camion ou par des embarcations traversant la Manche.

“Je suis horrifié par le tragique incident dans l’Essex (…)”, a réagi le Premier ministre Boris Johnson dans un tweet. “Mes pensées sont avec ceux qui ont perdu leur vie et leurs proches.”

Processus d’identification en cours

Face au renforcement des contrôles sur les côtes de la Manche, l’Irlande peut constituer un pays de transit sur les routes de migration en raison de l’ouverture des frontières entre le pays et le Royaume-Uni.

Lire aussi:  Le Samedi Politique – Brexit : le calvaire des européistes – Avec C. Gave et F. Asselineau

Andrew Mariner, responsable de la police de l’Essex a indiqué que “le processus d’identification des victimes est en cours”.

La police a été alertée vers 1h40 par les services de secours, qui ont découvert les victimes, selon un communiqué de la police de l’Essex. Il s’agirait de 38 adultes et un mineur.

Un dispositif de sécurité a été mis en place et les accès de la zone industrielle de Waterglade, où le camion a été découvert, ont été fermés.

Le trafic d’êtres humains, “un business ignoble”

Les accès de la zone industrielle de Waterglade, où le camion a été découvert, ont été fermés et un cordon de sécurité a été mis en place.

Jackie Doyle-Price, députée de la circonscription, s’est dite “écoeurée”. “Le trafic d’êtres humains est un business ignoble et dangereux”, a-t-elle ajouté, espérant que “ces meurtriers” soient traduits en justice.

En août 2015, 71 migrants, originaires de Syrie, d’Irak et d’Afghanistan, en route pour l’ouest de l’Europe, étaient morts dans un camion frigorifique en Autriche. Un drame qui avait ébranlé l’opinion publique internationale, au pic de la crise des réfugiés.

Les enquêteurs avaient alors mis au jour un réseau de passeurs dirigé par un Afghan d’une trentaine d’années.

Les victimes, qui voulaient se rendre en Allemagne, avaient été embarquées dans le sud de la Hongrie, non loin de la frontière serbe. Elles avaient été entassées sur 14 mètres carrés, avec moins de 30 mètres cubes d’air pour respirer, et avaient succombé en moins de trois heures.

Lire aussi:  Multiculturalisme : à Londres, des panneaux indiquent aux gens de ne pas faire caca dans la rue

Le lendemain, un camion abandonné avait été découvert avec son macabre chargement sur le bas-côté d’une autoroute autrichienne à proximité de Parndorf, à la frontière hongroise.

Les quatre principaux trafiquants du réseau ont été condamnés à la prison à perpétuité par la justice hongroise.

Avec AFP

Source: France 24

Photo d’illustration: Lindsey Parnaby, AFP

 

Plus de partages

Laisser un commentaire

shares
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE
%d blogueurs aiment cette page :