Après la mort d’al-Baghdadi, Castaner appelle à la vigilance

Temps de lecture : < 1 minute

Selon le ministre français de l’Intérieur, la propagande djihadiste risque de s’intensifier au cours des heures à venir et ce après l’annonce de la mort du chef de Daech* al-Baghdadi.

N’excluant pas le risque d’actes de vengeance liés à l’information sur la mort du numéro un de Daech*, Abou Bakr al-Baghdadi, le ministre français de l’Intérieur, Christophe Castaner, a appelé à la vigilance, rapporte l’agence Reuters, se référant à une source policière.

D’après ces informations, le ministre a envoyé à différents «préfets et responsables des services de sécurité» un message dans lequel il prévient de l’existence du risque que «dans les heures à venir» la propagande djihadiste s’intensifie «appelant éventuellement à des actes de vengeance».

Selon le ministre cité par Reuters, cela doit «conduire à la plus extrême vigilance, notamment à l’occasion des événements publics qui pourraient être programmés dans votre département dans les jours à venir».

Fin d’al-Baghdadi

Ce dimanche 27 octobre, plusieurs médias ont fait état de la mort du chef de Daech* Abou Bakr al-Baghdadi à l’issue d’une opération militaire américaine dans un site proche de la localité de Baricha, dans le gouvernorat syrien d’Idlib.

Dans les heures qui ont suivi, le Président Trump a confirmé la mort du terroriste numéro un, précisant qu’après s’être retrouvé dans une impasse lors d’une opération menée par les forces spéciales américaines, le leader de Daech* s’est tué en faisant sauter sa ceinture d’explosifs.

*Organisation terroriste interdite en Russie

Source: Sputnik

Photo couverture: © AFP 2019 LIONEL BONAVENTURE

Lire aussi:  Gaza: Israel a éliminé le “Baghdadi” du Jihad islamique

 

Ceci est mon bloc de texte après le contenu de mon article.

En savoir plus

Plus de partages

Laisser un commentaire

shares
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com