«Il est mort tel un lâche»: Trump livre des détails sur l’opération visant à éliminer al-Baghdadi

Le Président des États-Unis, dont une déclaration «importante» était attendue ce dimanche 27 octobre, a confirmé la mort du chef de Daech* lors d’une opération américaine à Idlib, en Syrie, livrant en outre des détails sur son déroulement.

Aucune perte parmi les militaires américains, leader de Daech* mort et un grand nombre de terroristes éliminés – dans son allocution, le Président Donald Trump a donc confirmé les informations qui faisaient ce dimanche la Une des médias.

«Les États-Unis ont fait justice du terroriste numéro un. Abou Bakr al-Baghdadi est mort», a-t-il déclaré intervenant en direct à la télévision.

Selon lui, les forces spéciales américaines ont mené une opération «dangereuse et courageuse» en Syrie.

«Aucun militaire n’a été blessé, beaucoup de terroristes et aides d’al-Baghdadi ont été éliminés», a-t-il ajouté. Et de préciser que 11 enfants avaient été libérés au cours de cette opération, ils sont sains et saufs.

D’après le Président américain, le terroriste numéro un a cherché à se cacher dans un tunnel mais, constatant qu’il était dans une impasse, il a actionné sa ceinture explosive.

«Il est mort tel un lâche, fuyant et pleurant», a pointé Trump.

Et de préciser que l’identité du numéro un de Daech* avait immédiatement été confirmée à l’aide d’une expertise ADN.

Deux femmes d’al-Baghdadi ont également tenté d’actionner leurs ceintures d’explosifs, or ces dernières n’ont pas fonctionné, toujours d’après le Président.

Trois de ses enfants, dont il s’est servi lors de l’assaut, ont été tués.

«Il a provoqué la mort de trois de ses enfants», a informé l’hôte de la Maison-Blanche.

Lire aussi:  Des images du raid présumé contre al-Baghdadi diffusées par la télévision irakienne
Opération suivie en direct

D’après Donald Trump, il a suivi l’opération, qui a réuni huit hélicoptères et un groupe de militaires «brillants», en direct depuis la Maison-Blanche.

«C’est comme voir un film», a-t-il avoué aux journalistes.

Selon lui, al-Baghdadi a été suivi au cours de ces deux dernières semaines. Il changeait en permanence ses projets, mais a fini par s’installer dans un grand complexe résidentiel avec beaucoup de tunnels souterrains.

«La plupart de ces tunnels menaient dans une impasse. Sauf un et nous l’avons bloqué.»

Les forces spéciales ont pénétré sans son réseau de tunnels par un trou qui a été formé par une explosion, sachant que l’entrée du complexe était piégée.

Trump remercie quatre pays

En évoquant cette opération, il a remercié plusieurs pays, dont la Russie, pour leur aide.

«Je veux remercier ces pays: la Russie, la Turquie, la Syrie et l’Irak. Je veux en outre remercier les Kurdes syriens pour leur soutien qu’ils nous ont accordé lors de cette mission très dangereuse», a-t-il précisé.

Comme il l’a précisé, la Russie n’était pas au courant de l’opération mais a autorisé les Américains à survoler le territoire syrien.

«Ils ne savaient pas de quelle mission il s’agissait, mais savaient que nous survolions un territoire où il y avait un potentiel de feu».

De son vrai nom Ibrahim Awwad al-Badri, al-Baghdadi est connu comme un chef terroriste depuis 2014, lorsqu’il a proclamé depuis une mosquée de Mossoul occupée la création d’un califat au Proche-Orient. Depuis, les médias l’avaient donné à plusieurs reprises pour mort, sans que ces informations ne soient confirmées.

Lire aussi:  Italie : Salma Bencherqi, épouse du « boxeur de Daech », déchue de sa nationalité et expulsée sur instruction de Matteo Salvini

*Organisation terroriste interdite en Russie

Source: Sputnik

Photo couverture: © REUTERS / Islamic State Group/Al Furqan Media Network

 

Plus de partages

Laisser un commentaire

shares
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE
%d blogueurs aiment cette page :