Evergreen : quand l’antiracisme devient fanatique

Temps de lecture : < 1 minute

Adepte des queer studies et de l’auto-notation, le campus le plus progressiste des Etats-Unis a instauré une journée sans Blancs. Le professeur juif qui s’y est opposé se voit aujourd’hui accusé de racisme. Bienvenue dans un enfer intersectionnel digne de Philip Roth.

Evergreen State College, État de Washington. À une centaine de kilomètres au sud de Seattle, nichés au cœur d’une nature verdoyante, quelques bâtiments de bonne facture composent son campus. Les événements qui se sont déroulés dans ce cadre bucolique de mars à mai 2017 n’ont nullement défrayé la chronique en dehors des États-Unis.

Evergreen et les dérives du progressisme, un web-documentaire en français, heureusement mis en ligne en juillet dernier (voir ci-dessous), permet d’observer in vivo la mise en pratique de concepts sociologiques comme le « racisme systémique » – une dérive qui a mené l’université à l’émeute et son président devant une commission du Sénat de l’État de Washington. Des concepts face auxquels, pour l’essentiel, nous demeurons intellectuellement désarmés. […]

Source: Causeur Lire la suite de l’article (abonné)

Evergreen et les dérives du progressisme

 

 

 

 

Ceci est mon bloc de texte après le contenu de mon article.

En savoir plus

Plus de partages

Laisser un commentaire

shares
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com