Montluçon (Fr.): meurtres de 3 retraités, viol d’une jeune femme, séances de tortures, deux jeunes Mahorais condamnés à perpétuité et 30 ans

Temps de lecture : 2 minutes
22/11/19

Les jurés ont donc suivi les réquisitions de l’avocate générale Emmanuelle Fredon qui avait regretté de ne pas pouvoir réclamer une peine identique pour les deux accusés, estimant qu’ils avaient « tué tous les deux ».

Mais Dailami A. était mineur au moment des faits et à ce titre il encourait une peine limitée à 20 ans de prison, pouvant être portée à 30 ans si « l’excuse de minorité » était écartée.

La Cour a donc choisi la peine maximale en levant « l’excuse de minorité ».

Son co-accusé Zaki Ali Toumbou (photo ci-dessus), âgé à l’époque de 18 ans et quelques mois, a lui été condamné à la réclusion criminelle à perpétuité assortie de 22 ans de sûreté.

Ouest-France

La réclusion criminelle à perpétuité contre l’accusé majeur au moment des faits et trente ans contre celui qui était mineur : la cour d’assises de l’Allier a rendu son verdict ce vendredi, deux ans et demi après un triple homicide et un viol à Montluçon.

La Montagne


18/11/19
[…] Sur son lit médicalisé, Ginette Degl’Innocenti, 85 ans gît, le crâne déformé par les coups, dans une marée rougeâtre parsemée de tessons de bouteille. Dans une autre chambre, sous un monceau de vêtements, son époux Massimo, 71 ans, est allongé au sol, le corps lacéré et le visage enfoncé.

Les deux retraités ont été suppliciés, entre autres, à l’aide d’un marteau, d’aiguilles à tricoter, d’une barre de penderie, d’un couteau à pain. Le ou les agresseurs n’ont même pas épargné les perruches du couple, qui reposent sur le flanc, dans leur cage.

Lire aussi:  Nice : une jeune fille de 16 ans victime de viols en réunion par des migrants alors qu’elle attendait son bus
[…] Dix jours durant lesquels une autre retraitée, Jeanine Ponce, 74 ans, sera mise à mort dans des conditions similaires, et une jeune femme violée pendant des heures en présence de son compagnon

Des crimes dont répondent à partir de ce lundi 18 novembre, et jusqu’à vendredi devant la cour d’assises des mineurs, à Moulins, deux jeunes garçons originaires de Mayotte. Alors âgés de seulement 17 et 18 ans, ils auraient agi sans raison, si ce n’est par désœuvrement.
[…]

Le Parisien

Vu sur Fdesouche

Ceci est mon bloc de texte après le contenu de mon article.

En savoir plus

Plus de partages

Laisser un commentaire

shares
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com