Majid Oukacha – ex-musulman : « Comment L’Obs a trafiqué mon interview »

Temps de lecture : 2 minutes
Après un article intitulé « Ces anciens musulmans qui fustigent l’islam », le journal est accusé par l’une des personnes interrogées d’avoir manipulé ses réponses.

L’Obs a-t-il franchi la limite, le 24 novembre, entre journalisme engagé et manipulation ? Après la publication d’un article portant sur d’« anciens musulmans qui fustigent l’islam », interviews à l’appui, le journal est confronté aux dénégations de plusieurs des personnes qu’il a sollicitées. Dernier en date, l’écrivain Majid Oukacha, qui a publié sur YouTube une preuve de la manipulation dont il se dit victime.

« L’article-bidouillage de L’Obs »

Dans son article, L’Obs relate notamment une réponse de l’intéressé :

« Mon expérience personnelle m’a prouvé que les musulmans se sentent plus proches des islamistes que des non-musulmans », peut-on lire.

Or, d’après la vidéo diffusée sur la plateforme en ligne, un enregistrement de l’interview, l’homme de lettres n’a pas tenu ce discours.

« D’après mon expérience personnelle, la plupart des musulmans – j’ai observé ça toute ma vie – se sentent plus proches des musulmans que des non-musulmans », a-t-il dit en réalité.

« J’avais enregistré tout l’entretien avec mon téléphone mobile posé sur la table. Ceci est mon droit de réponse à un article qui m’a déplu », a-t-il ajouté sur Twitter en publiant un extrait du document.

Et de préciser, en commentant oralement : « Je peux fournir la bande entière à la justice pour me disculper ».

Republiant le tweet de Majid Oukacha, Zineb El Rhazoui se dit également « diffamée dans l’article-bidouillage de L’Obs » et pointe « l’absence de professionnalisme de deux pigistes, mais surtout leur malhonnêteté ». « Honte à eux et au journal », dit-elle encore.

Lire aussi:  Victimisation à but lucratif : comment Hapsatou Sy a prémédité son clash avec Eric Zemmour
« C’est de pire en pire »

Deux jours après la parution de l’article en question, Valeurs actuelles publiait déjà la réaction de Waleed Al-husseini, lui aussi interrogé par le magazine.

« C’est de pire en pire. Avant même notre rencontre, ce journaliste de l’Obs avait déjà ses conclusions en tête, et tout ce que je lui avais dit pendant l’entretien n’y a rien changé. À chaque fois que j’ai l’espoir que cette gauche ouvre les yeux, je suis déçu encore un peu plus.

Si les discours de défense des libertés et de la laïcité des ex-musulmans sonnent d’extrême droite aux oreilles de l’Obs, ce n’est pas parce qu’on a été récupérés par la fachosphère mais parce qu’on a été abandonnés par la gauchosphère … », avait-il notamment estimé dans nos colonnes. 

Soulignons par ailleurs les propos de Majid Oukacha à L’Agefi, en 2016.

« Quoi que racontent les musulmans de France tiraillés entre les codes culturels occidentaux et le Coran, la majorité des musulmans se sent plus proche d’un musulman islamiste qui veut appliquer à la lettre les lois du Coran que d’un non-musulman qui ignore le Coran », disait-il alors.

Source: Valeurs Actuelles

Lire aussi:  Les médias mainstream complètement discrédités

Photo couverture: Photo © LODI FRANCK/SIPA

 

Ceci est mon bloc de texte après le contenu de mon article.

En savoir plus

Plus de partages

Laisser un commentaire

shares
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com