50 millions d’étrangers pour financer les retraites : le rapport polémique de Delevoye qui évoque une migration de « remplacement »

Temps de lecture : < 1 minute
Selon Jean-Paul Delevoye, « il faudra 50 millions de populations, entre guillemets, étrangères pour équilibrer la population active en 2050, en Europe ». 

Le Haut-Commissaire aux retraites s’appuie sur un document de l’ONU datant de 2000, et qui évoque une migration de « remplacement » pour conserver la démographie de l’Union européenne.

Jean-Paul Delevoye, occupé par la réforme des retraites et la négociation avec les syndicats, n’avait sans doute pas besoin d’une polémique de plus. Et pourtant, il n’a sans doute pas fini de s’expliquer sur cette remarque lors d’un échange vendredi 29 novembre avec des jeunes à Créteil.

Le Haut-Commissaire à la réforme des retraites y a affirmé « qu’il faudra 50 millions de populations entre guillemets étrangères pour équilibrer la population active en 2050, en Europe ».

Delevoye a ajouté que:

« Plus un politique n’est capable de parler d’immigration parce que tout le monde s’hystérise ». « On est dans un moment très malsain de notre démocratie où on cherche à jeter en bouc émissaire: hier c’était le juif, aujourd’hui c’est le musulman, après demain ça sera encore un autre », a jugé l’ancien ministre.

Au-delà de l’affirmation politique, d’où vient ce chiffre et pourquoi est-il critiqué?

Contacté par Le Figaro, son cabinet confirme que Jean-Paul Delevoye se base sur un rapport de l’ONU…

(…) Le Figaro

 

Ceci est mon bloc de texte après le contenu de mon article.

En savoir plus

Plus de partages

2 pensées sur “50 millions d’étrangers pour financer les retraites : le rapport polémique de Delevoye qui évoque une migration de « remplacement »

  • 1 décembre 2019 à 19 h 31 min
    Permalink

    Nos ancêtres n’ont jamais eu besoin de faire venir des africains et des arabes pour peupler l’Europe. Ce type comme d’aures raconte n’importe quoi. Il faut une vraie politique pour relancer la démographie européenne de souche. C’est d’ailleurs ce que Orban en Hongrie est occupé à faire.

    Répondre
  • 1 décembre 2019 à 19 h 33 min
    Permalink

    Au lieu de dépenser beaucoup d’argent pour accueillir et essayer d’ intégrer des dizaines de milliers (ou plus)de refugiés l’Union Européenne (ou chaque Etat séparément) devrait l’utiliser pour aider les jeunes couples nés ici à avoir plus d’enfants.

    Répondre

Laisser un commentaire

shares
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com