États-Unis: un groupe financé par Soros veut défaire l’agence de l’immigration pour protéger les étrangers accusés de fraude en matière de visa

Temps de lecture : 2 minutes

United We Dream, un groupe de pression qui milite pour des frontières ouvertes, partiellement financé par le milliardaire George Soros, a déclaré: « Nous devons abolir l’agence de l’immigration et de la douane (ICE) » pour protéger les ressortissants étrangers accusés de fraude en matière de visa.

Cette semaine, ICE a annoncé de nouvelles arrestations dans le cas d’une fausse université créée par le département de la Sécurité intérieure, dont l’unique objectif était de conserver les ressortissants étrangers munis d’un visa d’étudiant aux États-Unis, sous couvert d’une inscription à l’école.

Au total, environ 250 ressortissants étrangers ont été arrêtés dans le cadre de ce programme. Des responsables du ministère de la Justice ont déclaré que « 100% des étudiants citoyens étrangers ne passaient jamais une seule seconde dans une salle de classe » parce que la fausse université n’avait pas d’enseignants et ne fournissait aucun service éducatif.

Un certain nombre de ressortissants étrangers ont été transférés dans cette fausse université après avoir quitté des écoles ayant perdu leur accréditation.

Selon des agents fédéraux, les étudiants étrangers se seraient inscris uniquement pour conserver leur visa d’étudiant et finalement obtenir un diplôme, sachant qu’ils ne recevraient pas d’enseignement réel. Les personnes accusées d’avoir aidé à recruter ces étudiants étrangers ont également été arrêtées.

Le groupe United We Dream a revendiqué dans un article que ce cas démontre pourquoi ICE doit être aboli, afin de mettre fin à toutes les procédures de contrôle de l’immigration.


United We Dream est partiellement financé par l’Open Society Foundation de Soros. Le groupe travaille également étroitement à la promotion de la suppression des frontières nationales ainsi qu’à l’amnistie pour tous les étrangers en situation irrégulière avec l’Union américaine des libertés civiles (ACLU) et l’American Immigration Lawyers Association (AILA), également financées par Soros.

Lire aussi:  George Soros et la société ouverte

Environ 40 000 étudiants étrangers aux États-Unis fréquentent des écoles considérées comme des « usines à diplômes », c’est-à-dire des institutions qui se présentent comme des universités pour fournir aux étrangers des visas et des diplômes d’étudiant.

@JxhnBinder

Traduction: alter INFO

Source: Breitbart

 

Ceci est mon bloc de texte après le contenu de mon article.

En savoir plus

Plus de partages

Laisser un commentaire

shares
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com