Saint-Junien (FR) : Abdellah Zerhouni, 46 ans, condamné pour deux agressions sexuelles sur des jeunes filles de 17 ans

Temps de lecture : 2 minutes

Deux agressions sexuelles ont été commises par le même individu sur des jeunes filles de 17 ans en l’espace de quelques jours au centre de Saint-Junien.

Lui dit ne se souvenir de rien. Malheureusement, elles se souviendront de tout pendant longtemps.

[…]

La première a été abordée par le prévenu alors qu’elle faisait des courses dans une supérette. L’homme, qu’elle ne connaît pas, s’est dirigé vers elle pour l’embrasser et l’enlacer, la prendre dans ses bras, tout en lui disant qu’elle lui faisait penser à sa fille qui lui manquait.

Sidérée, la jeune fille n’a pu réagir jusqu’à ce qu’une personne extérieure intervienne… Et le lendemain, alors qu’elle était dans les rues de la cité gantière, elle a entendu la voix de son agresseur l’interpeller et courir vers elle en l’appelant « ma chérie ». Simulant un appel téléphonique, la jeune fille a réussi à écarter l’importun.

La seconde adolescente rentrait à son internat, en passant par le champ de foire, quand le même individu l’a enlacée par derrière, en lui touchant les fesses et en tentant de lui caresser les parties intimes. C’est dans un état de choc qu’elle a rejoint son lycée où les gendarmes ont été alertés.

[…]

« A ma sortie de prison en septembre, je me suis retrouvé à la rue. J’ai tenté de lutter contre mes démons, […] Je suis bipolaire et avec tout ce que je prends j’ai des trous de mémoire, mais je compatis vraiment ».

Des excuses et des explications inentendables pour Caroline Luquet, représentante du Parquet.

« Pour moi, Monsieur a le profil du prédateur. Nous en sommes à six victimes en tout avec les faits pour lesquels il a été condamné précédemment. Il y a un laps de temps de huit mois avec la dernière condamnation pour agressions et pourquoi ? Parce qu’il était en prison.

On n’en est plus à penser à lui, il faut penser à toutes ces petites victimes. Pour qu’elles puissent un peu retrouver le sommeil je requiers dix-huit mois ferme avec mandat de dépôt et la révocation du précédent sursis à hauteur de six mois. »

Peine suivie à la lettre par le tribunal. […]

Lire aussi:  Italie: quatre migrants africains accusés d'avoir drogué, violé et assassiné une adolescente de 16 ans

LePopulaire via Fdesdouche

 

Ceci est mon bloc de texte après le contenu de mon article.

En savoir plus

Plus de partages

Laisser un commentaire

shares
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com