Union européenne contre les peuples. La commissaire politique Johansson veut que l’Europe accueille encore plus de migrants

Temps de lecture : 2 minutes

Les commissaires politiques nommés (et non pas élus, il faut toujours le préciser) au sein de la Commission européenne sont sans doute les acteurs qui œuvrent le plus pour la détestation de l’Union européenne et de l’idée européenne par les peuples d’Europe.

Un nouvel exemple avec la commissaire politique Johansson (cette appellation de commissaire qui rappelle encore et toujours l’Union soviétique) et le président Lambertz (du Comité des régions de l’UE) qui se manifestent à nouveau, via un communiqué lunaire (et les actions qui vont avec) invitant les pays européens à accueillir encore plus de migrants.

Tout en annonçant des déblocages financiers (avec l’argent du contribuable européen), non pas pour augmenter la force chargée de ramener les migrants dans leurs pays d’origine, mais pour l’Italie et l’Espagne, « afin de soutenir les efforts de ces pays pour intégrer les nouveaux arrivants ».

Lors d’une conférence qui s’est tenue hier, la nouvelle commissaire européenne chargée des Affaires intérieures, Ylva Johansson, a ainsi fait l’éloge des villes, des communes et des villages de toute l’Union européenne qui ont accueilli des réfugiés et des migrants.

Karl-Heinz Lambertz, président du Comité européen des régions, s’est félicité de ce soutien et a déclaré que la migration en Europe nécessitait « une approche plus juste, plus pragmatique et plus inclusive, qui soutienne les régions et les villes ».

Ylva Johansson a déclaré, dans une novlangue dont les tyrans qui dirigent l’UE ont le secret :

« En tant que commissaire européenne, je tiens à souligner que l’un de nos objectifs à long terme est l’avènement d’une société cohésive, dont chaque membre se sente respecté et en sécurité. C’est la raison pour laquelle une bonne intégration sera l’une de mes priorités.

L’intégration est fondée sur la communauté, et les communautés se construisent à partir de la base. C’est pourquoi “Go local” constitue une initiative et un événement importants ».

La Commission européenne exige un triplement du fonds principal par l’intermédiaire duquel les actions en faveur de l’intégration bénéficient d’un soutien (qui porte actuellement le nom de fonds « Asile, migration et intégration »), pour le faire passer de 3,1 milliards d’euros en 2014-20 à 10,4 milliards d’euros.

Lire aussi:  L'UDC rejette «le traité de soumission» avec l'UE

« L’UE a l’intention d’acheminer l’essentiel des financements à long terme destinés à l’inclusion sociale par l’intermédiaire du futur Fonds social européen plus (FSE +) » explique le communiqué de presse des bureaucrates.

Le président Lambertz, manifestement militant du Grand remplacement en Europe, a par ailleurs déclaré, dans la même novlangue tyrannique :

« Nous devons mettre un terme aux propos alarmistes, abandonner les rhétoriques populistes qui sèment la division, et travailler de manière pragmatique, juste et solidaire. Au cours de la dernière décennie, les villes et les communes d’Europe ont accueilli et aidé les réfugiés alors qu’elles traversaient une période d’austérité.

L’initiative pour l’intégration continue de se développer, ce qui montre que les villages, les communes, les villes et les régions contribuent jour après jour à l’intégration des nouveaux arrivants et créent de la sorte des communautés inclusives.

La présence en ce jour de la commissaire, venue dialoguer avec les régions et les villes aux premières heures de son mandat, démontre que l’Europe est non seulement à l’écoute, mais qu’elle veut également agir au niveau local. »

Si les dirigeants de l’Union européenne voulaient faire le jeu des souverainistes qui estiment que l’UE prive les peuples de tout pouvoir de décision, ils ne s’y prendraient pas mieux.

YV

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019

Ceci est mon bloc de texte après le contenu de mon article.

En savoir plus

Plus de partages

Laisser un commentaire

shares
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com