Italie: quatre migrants africains accusés d’avoir drogué, violé et assassiné une adolescente de 16 ans

Temps de lecture : 2 minutes
Ils ont abusé d’une jeune fille de seize ans à plusieurs reprises, après l’avoir laissée prendre un mélange de drogues et l’avoir laissée mourir.

Avec cette accusation, la GUP de Rome a inculpé quatre africains pour la mort de Desirée Mariottini, la jeune adolescente de Cisterna di Latina, retrouvée morte le 19 octobre dernier dans un immeuble abandonné du quartier de San Lorenzo à Rome. Un cas qui a envoyé des ondes de choc à travers le pays, rapporte Il Giornale.

Alinno Chima, Mamadou Gara, Yussef Salia et Brian Minthe sont accusés d’homicide volontaire, de violences sexuelles aggravées et pour avoir procuré des drogues à des mineurs. Selon le procureur Stefano Pizza, les quatre hommes auraient à leur tour abusé de Desirée Mariottini, après l’avoir laissée prendre un mélange de drogues qui a causé sa mort.

Plusieurs témoins, pour la plupart des toxicomanes sans-abri, ont confirmé aux enquêteurs qu’ils avaient assisté à l’agression sexuelle. Une autopsie a confirmé que la jeune fille âgée de 16 ans était vierge avant d’être violée.

« Notre douleur ne pourra jamais être calmée », a déclaré la grand-mère de Desirée, alors qu’elle quittait la cour. « Aucune peine ne nous rendra Desirée », a-t-elle ajouté.

« Je ne suis pas responsable de la mort de cette fille, je demande à sa mère et sa famille le pardon et l’excuse, et je respecte leur douleur », a déclaré Yussef Salia au tribunal.

Les témoins, qui affirment avoir tenté de contacter les services d’urgence, mais ont été empêchés de le faire par les suspects, ont aussi été entendus. La prochaine audience est prévue pour le 15 janvier 2020.

Desirée a eu accès au bâtiment San Lorenzo après avoir fait connaissance avec le groupe de trafiquants de drogue, les mêmes personnes qui lui ont ensuite administré un mélange de méthadone, de tranquillisants et de comprimés. Plus tard, elle a été violée et laissée pour morte à l’intérieur du hangar.

Lire aussi:  I-Média n°257 – Carola Rackete, capitaine pro-migrant, héroïne médiatique (Màj) Carola Rackete porte plainte contre Matteo Salvini

Plus tôt cette année, en mai, un migrant africain trafiquant de drogue, Innocent Oseghale, a été reconnu coupable de meurtre pour avoir démembré une fille âgé de 18 ans, Pamela Mastropietro. Il a été condamné à la prison à vie.

Traduction: alter INFO

Source: il Giornale.itil Giornale.it

Vu sur Voice of Europe

 

Ceci est mon bloc de texte après le contenu de mon article.

En savoir plus

Plus de partages

Laisser un commentaire

shares
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com