Eric Zemmour saisit la CEDH après sa condamnation pour provocation à la haine

Temps de lecture : 2 minutes
Eric Zemmour vient de former un recours devant la Cour européenne des droits de l’homme. Condamné en France pour provocation à la haine, il espère ainsi voir sa condamnation annulée

Le polémiste Eric Zemmour a saisi la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH). Condamné en France pour provocation à la haine, le journaliste et essayiste entend contester cette décision devant la juridiction de Strasbourg. Il l’estime en effet contraire à l’article 10 de la Convention européenne des droits de l’homme, qui dispose que «toute personne a droit à la liberté d’expression».

«Le choix entre l’islam et la France»

En septembre 2019, la cour de cassation avait définitivement confirmé la condamnation d’Eric Zemmour à 3 000 euros d’amende pour provocation à la haine religieuse.

Les juges français l’avaient également condamné à verser 1 000 euros de frais de justice et un euro symbolique à l’association CAPJPO EuroPalestine, qui avait engagé les poursuites à son encontre.

La justice reproche au polémiste controversé des propos tenus dans l’émission C à vous (France 5). Eric Zemmour y estimait qu’il fallait donner aux Français musulmans «le choix entre l’islam et la France».

Il affirmait également que la France vivait «depuis 30 ans une invasion» et que «dans d’innombrables banlieues françaises où de nombreuses jeunes filles sont voilées» se jouait une véritable «lutte pour islamiser un territoire», assimilée à «un djihad».

La cour d’appel avait estimé que ces propos «visent les musulmans dans leur globalité et contiennent une exhortation implicite à la discrimination», jugement confirmé en cassation.

Eric Zemmour saisit la justice européenne : un paradoxe ?

L’avocat d’Eric Zemmour estime que «la décision de condamner Zemmour porte atteinte à la liberté d’expression et constitue une atteinte au procès équitable». Selon lui, le recours devant la justice européenne «pose la question suivante: la France laisse-t-elle encore à quelqu’un le droit d’être un polémiste ?»

Le fait qu’Eric Zemmour saisisse la justice européenne pour faire valoir ses droits fondamentaux peut apparaître pour le moins paradoxal. Le journaliste a en effet fustigé le pouvoir des juges à de nombreuses occasions.

Dans un entretien au Point paru en 2018, il qualifiait ainsi la CEDH de «juges qui foulent au pied la démocratie». «Au nom de l’État de droit, les juges, que les médias appellent les sages, c’est-à-dire la Cour européenne des droits de l’homme, la Cour de justice européenne et le Conseil constitutionnel, imposent leur idéologie au pouvoir politique», ajoutait-il.

Source: RT

Crédits photo: © Benoit Tessier/Reuters Source: Reuters

 

Ceci est mon bloc de texte après le contenu de mon article.

En savoir plus

Plus de partages

Une pensée sur “Eric Zemmour saisit la CEDH après sa condamnation pour provocation à la haine

  • 12 décembre 2019 à 14 h 39 min
    Permalink

    Paradoxal ? Zemmour va mettre la Cour Européenne des droits de l’homme au pied du mur.

    Répondre

Laisser un commentaire

shares
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com