Suède : quand les médias étouffent les actes de torture d’un ressortissant gambien contre un jeune couple à Stockholm

Temps de lecture : 4 minutes
Détenus pendant des heures
  • Par chance, Erik, 18 ans, a survécu à la torture qui a duré plusieurs heures, alors que sa petite amie était forcée de regarder;
  • L’agresseur gambien a découpé sa victime avec une machette et l’a frappée avec un tuyau métallique;
  • L’agresseur a menacé la petite amie d’Erik de lui couper son « nez juif », si elle ne retirait pas sa plainte pour viol.

Alors que les médias ont choisi d’omettre complètement cet événement, le couple s’exprime lui-même dans Social News.

Un couple suédois a été détenu pendant plusieurs heures par un islamiste adorateur d’Hitler, dans le sud de Stockholm, en même temps qu’ils étaient torturés à la fois avec une machette et des détergents – ceci pour retirer une plainte de viol à l’encontre d’un migrant afghan.

C’est dans la nuit du 16 au 17 août 2019 qu’Erik, 18 ans, et sa petite amie s’étaient rendus à Brunskogsbacken, à Farsta, au domicile de Pa « Paul » Demba Nyassi, 21 ans, originaire de Gambie, pour faire la fête avec quelques amis. Erik a déclaré qu’il vivait occasionnellement avec son ami Nyassi, parce qu’il avait des problèmes familiaux.

Erik déclare également qu’il a connu Nyassi par le biais d’amis communs et qu’ils se sont souvent rencontrés. Selon l’enquête policière, le groupe aurait eu, dans la soirée, une discussion à propos des nazis et des juifs, où la petite amie a dit à Nyassi qu’elle était « à moitié juive », déclaration à laquelle il a réagi négativement.

Lire aussi:  «Progressisme»: une église suédoise veut remplacer une peinture de l’Eden en version LGBT, représentant un Jésus en talons aiguilles

Paul Demba Nyassi

Retrait d’une plainte pour viol

Les autres amis présents à la fête sont partis vers 22 heures. Quand Erik et sa petite amie ont voulu quitter la maison, vers 1 heure du matin, Nyassi s’est soudainement attaqué au couple et les a fait prisonnier.

Le couple affirme que Nyassi a exigé que la petite amie retire une plainte de viol à l’encontre de son ami afghan, qui avait été déposée fin juillet. Selon le couple, Nyassi avait promis de participer en tant que témoin contre l’accusé, mais a changé d’avis, après que le trio a entamé une discussion sur les Juifs et le nazisme.

L’agresseur est un migrant afghan enregistré à Saltsjö-Boo, au sud de Stockholm, qui a immigré en Suède en 2011. L’homme en question s’avère être un très bon ami de Nyassi, comparé à une sorte de « frère de sang ». Dans les contacts téléphoniques de Nyassi, l’Afghan porte le pseudo d’« Hitler AFG ».

L’Afghan accusé de viol portant un bonnet, avec Nyassi.

Une fois le couple séquestré, Nyassi a sorti une machette noire ressemblant à une longue épée, et a frappé Erik sur le côté du corps, de telle manière que son poumon a été perforé. Puis il a forcé le couple à entrer dans la salle de bain où ils ont été détenus dans la baignoire.

Nyassi a alors commencé à battre Erik à coups de poing le forçant à retirer ses vêtements. Une fois déshabillé, Nyassi l’a d’abord délesté de sa montre-bracelet Armani.

Nyassi a ensuite tailladé plusieurs fois Erik sur son corps. Il a également utilisé un tuyau d’aspirateur pour le frapper plusieurs fois à la tête.

Lire aussi:  Déculturation : Le gouvernement suédois veut interdire les anciens symboles runiques Vikings, affirmant qu’ils “constituent une incitation à la haine”

« La Gambie va te montrer comment Hitler a fait »

Nyassi a également sorti un rasoir et dit qu’il montrerait à Erik « comment Hitler a fait aux Juifs », en commençant par lui raser les cheveux et lui poser la question de savoir s’il aime Adolf Hitler.

Puis Nyassi a obligé Erik de s’allonger sur le sol et lui a piétiné la tête, avant de lui tirer sur le corps avec un pistolet à air comprimé.

Des traces de sang dans l’appartement.

« Pas plus grand Dieu qu’Allah »

Lors des interrogatoires de police, la petite amie raconte comment Nyassi a menacé de décapiter Erik, son « ami ». Dans le cadre des actes commis ce soir-là, Nyassi a également déclaré qu’« il n’y a pas de Dieu plus grand qu’Allah ».

Nyassi simule une arme à feu de ses doigts, et montre un signe de gang.

 

Traduction: alter INFO

Source: Samnytt

 

Ceci est mon bloc de texte après le contenu de mon article.

En savoir plus

Plus de partages

Laisser un commentaire

shares
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com