La Hongrie commence à parler de Hunxit!

Temps de lecture : 2 minutes
Hunxit, c’est ce que mon cœur me dicte, je me réjouirais si cela pouvait se concrétiser.

C’est en ces termes que Zsolt Bayer, membre fondateur du Fidesz, s’est exprimé dimanche passé sur Hirtv.hu.

Zsolt Bayer: Alors que les Britanniques viennent d’approuver pour la deuxième fois le Brexit, le débat en cours à Bruxelles, portait sur le droit d’un enfant de quatre ans à se masturber..

L’Angleterre a dit assez… et à Bruxelles les absurdités continuent.

Puis il a cité en exemple l’artiste subventionné norvégien, qui peint en éjectant de la peinture de son anus, pour illustrer le degré de putréfaction avancé de l’Europe, putréfaction à laquelle la Hongrie ne veut plus être associée.

Et voici ses réflexions au cas où la Hongrie réussirait à quitter l’UE:

Les « partants » représenteraient une force loin d’être négligeable: le Royaume Uni avec 65 millions d’habitants, les quatre de Visegrad avec 65 millions… et ajoutons les Italiens, aussi 60 millions, où Salvini sera Premier ministre dans les minutes à venir. Et s’il y a un pays qui en a plein… de tout cela, ce sont bien les Italiens.

Nous ne sommes pas loin d’un marché de 200 millions! Avec la force que représentent 200 millions de personnes, nous devrions aussi sortir et créer une anti-Union-Européenne.

Dans un premier temps, nous ferions immédiatement la paix avec les Russes, mettant fin à l’embargo qui ne sert que les intérêts américains. Nous ferions des affaires avec tout le monde, avec les « méchants », l’Asie, les Russes, la Chine.

Lire aussi:  Bosnie-Herzégovine : les autorités craignent l’arrivée de 100 000 migrants

Et nous verrions comment les autres membres de l’Union Européenne « peignent avec leur cul, et nous allons beaucoup les encourager! »

Dans les huit minutes qui suivraient, les Allemands viendraient nous rejoindre car eux, ils n’ont jamais respecté  l’embargo contre la Russie. C’est nous, les petits, qui devions respecter leur embargo.

Les Français, je ne sais pas ce qu’ils feraient mais c’est absolument égal, non?

Pour les 200’000 Hongrois qui travaillent en Angleterre, il ne se passerait rien. Par contre, il pourrait se passer bien des choses avec les 200 millions qui quitteraient l’UE! Et plus personne ne se mêlera du problème de la masturbation des enfants, les choses se dérouleraient juste normalement.

Ceci n’est qu’un beau rêve mais, à mon avis, ce rêve va bientôt se réaliser.

Et Bayer enchaîne sur l’Écosse qui veulent rester dans l’UE. L’Écosse où un couple transgenre veut faire castrer son petit garçon de 5 ans pour en faire une fille…

 

Source: Les Observateurs.ch

Crédits photo: ©Twitter

 

Ceci est mon bloc de texte après le contenu de mon article.

En savoir plus

Plus de partages

Laisser un commentaire

shares
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com