Le premier Français jugé à son retour de Syrie a été libéré de prison

Temps de lecture : 2 minutes
Après avoir purgé une peine de sept ans de prison, Flavien Moreau, un Nantais de 33 ans, a quitté la détention ce lundi 13 janvier 2020.

Une libération qui inquiète au vu de sa personnalité. Il bénéficiera seulement d’un suivi judiciaire pendant un an. Avant de disparaître complètement des radars de la justice.

Flavien Moreau était en Syrie en 2012. Il a été arrêté en 2013, alors qu’il s’apprêtait à y retourner. Il a été condamné en novembre 2014 à sept ans de prison, puis incarcéré au quartier d’évaluation de la radicalisation de la prison de Vendin-le-Viell (Pas-de-Calais).


Des graffitis « Je suis Ganczarski » ont été retrouvés sur les murs de sa cellule, en référence au terroriste d’Al-Qaïda condamné pour l’attentat de la synagogue de Djerba en Tunisie.

Transféré à Condé-sur-Sarthe en mai 2019, il a été relaxé de menaces de morts sur cinq surveillants de cette prison centrale. La peine de Flavien Moreau s’est ainsi achevée ce lundi 13 janvier, mais «ce n’est pas une sortie sèche», nous a indiqué le directeur du service pénitentiaire d’insertion.

Fdesouche

Des obligations pendant moins d’un an

Des obligations pendant moins d’un an Sa sortie s’accompagne ainsi de diverses obligations et interdictions : il doit notamment résider à un endroit déterminé, recevoir des soins et avoir un emploi. Il lui est, en outre, interdit de détenir une arme ou de quitter le territoire sans autorisation.

Ces mesures doivent durer 11 mois et 18 jours car elles sont assises sur les réductions de peine obtenues quand il était en détention. Ensuite, il disparaîtra complètement des radars de la justice.

Lire aussi:  Ne pas rapatrier les djihadistes retenus en Syrie «fait courir un risque de sécurité» en France

Après avoir basculé dans la délinquance (13 condamnations), ce jeune homme d’origine sud-coréenne, adopté très jeune par une famille française, s’était converti à l’islam au contact d’amis et de voisins, avant de se radicaliser puis de partir en Syrie. Il avait rejoint un groupe islamiste radical mais n’était pas resté longtemps sur place. Rentré en France, il avait été repéré par les services antiterroristes et arrêté en janvier 2013 alors qu’il prévoyait de retourner en Syrie.

Source: RT

Crédits photo: © GUILLAUME SOUVANT / AFP Source: AFP

 

Ceci est mon bloc de texte après le contenu de mon article.

En savoir plus

Plus de partages

Laisser un commentaire

shares
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com