Suisse: sous les applaudissements, la justice légitime la désobéissance civile!

Temps de lecture : 2 minutes
A la surprise générale, les 12 militants climatiques inculpés pour une manifestation dans les locaux de Credit Suisse ont été acquittés.

Acquittement général. A l’issue de l’audience, les 12 manifestants qui avaient occupé une filiale de Credit Suisse en 2018 ont été entièrement disculpés. Accusés de violation de domicile, refus de se conformer aux ordres d’un agent de police et défaut d’autorisation de manifester (NDLR: rien que ça), leur action a été jugée nécessaire pour atteindre le but recherché: alerter les décideurs sur la crise climatique…

[…]
Les manifestants l’ont emporté sur toute la ligne

Leur action a suscité la sympathie en Suisse, où «13 ténors» du barreau se sont proposés bénévolement pour défendre les accusés.

Elle a forcé la personnalité visée à réagir, donnant un écho mondial à leur action. Elle fera jurisprudence, soulignant la nécessité impérative d’agir contre les effets du réchauffement en Suisse. Et elle légitime la poursuite des actions coup-de-poing des manifestants.

Ces derniers ont longtemps été considérés comme des agitateurs. La justice est désormais avec eux…

Source: Le Temps

Monsieur le Juge

Je vous écris une lettre que vous lirez peut-être, si vous avez le temps*…

Aujourd’hui, lundi 13 janvier 2020, vous avez prononcé l’acquittement de 12 activistes, qui avaient violé la loi au nom du principe de nécessité. En gros, l’évolution du climat met le monde en danger et les gouvernements n’en font pas assez pour lutter contre ce péril. Selon vous, ces prévenus ont donc agi “de manière licite”.

Dans ce pays, en Europe et dans le monde, nous sommes nombreux à nous inquiéter du phénomène du terrorisme et de l’insécurité grandissante. Je ne vous abrutirai pas de documents – forts pertinents eux aussi mais que vous ne lirez sûrement pas – qui prouvent que le port d’arme citoyen est un moyen très sûr de lutter contre terroristes et malfrats.

Lire aussi:  Marine Le Pen : «On est en pleine psychose climatique» (Vidéo)

Si les activistes du climat ont le droit de violer la loi, avec la bénédiction de la justice, je présume que les activistes de la sécurité et du bien-être de nos concitoyens ont eux-aussi le droit de violer la loi. Loi qui leur interdit stupidement de porter une arme, pour protéger leur vie et celles de tous ceux qui sont agressés, alors que le gouvernement ne met pas assez de moyens pour garantir leur sécurité.

L’état de nécessité est là aussi évident… peut-être encore plus qu’en ce qui concerne le climat, en tous cas à notre avis.

Je vous remercie donc, Monsieur le juge, d’avoir ainsi établi les limites de la loi: quand elle ne convient pas, il suffit de l’ignorer. Message bien reçu !

F.A.Leutenegger,13 janvier 2020

*Boris Vian, 1954

Source: Les Observateurs.ch

 

Ceci est mon bloc de texte après le contenu de mon article.

En savoir plus

Plus de partages

Laisser un commentaire

shares
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com