Nogent-sur-Oise (FR) : une septuagénaire violée par le migrant clandestin qui était venu la cambrioler

Temps de lecture : < 1 minute
Une femme âgée a surpris son voleur dans la nuit de dimanche à lundi. Ce dernier a abusé d’elle avant de s’enfuir. Il a été interpellé par la police.

Des investigations minutieuses et une mobilisation quotidienne de la police creilloise auront permis d’interpeller, ce mercredi après-midi, l’auteur présumé d’un viol survenu dans la nuit de dimanche à lundi à Nogent-sur-Oise. Il a été mis en examen et placé en détention provisoire ce jeudi à l’issue de sa présentation devant les magistrats.

Vers 3 heures du matin, cette nuit-là, une femme âgée d’environ 70 ans est réveillée à son domicile par d’étranges bruits. Elle surprend alors un cambrioleur en train de fouiller ses affaires. Au lieu de s’enfuir, ce dernier la menace et la contraint à un rapport sexuel non protégé. Le viol commis, l’homme s’enfuit en emportant au passage bijoux et argent liquide.

Dès le lendemain, l’individu était activement recherché dans tout le Bassin creillois mais également en région parisienne. Les enquêteurs craignaient qu’il ne se soit enfui en prenant le train vers la gare du Nord.

En situation irrégulière

Les investigations de la police scientifique et des enquêteurs ont rapidement permis d’identifier et de mettre un visage sur un suspect. À l’issue de plusieurs recoupements et de nombreuses recherches dans les rues de Nogent-sur-Oise et de Creil, l’auteur présumé des faits a fini par être retrouvé et interpellé dans un bar creillois.

Son audition, les nombreuses constatations et actes d’enquête ont permis de réunir «de nombreux indices graves et concordants à son encontre», explique-t-on ce vendredi au commissariat de Creil.

Lire aussi:  Bavière (All.) : la vérité sur la criminalité des jeunes étrangers (Office de la police judiciaire)

L’homme, âgé de 33 ans, est en situation irrégulière sur le territoire. Dans un premier temps, il avait tenté de dissimuler son identité aux enquêteurs en se faisant passer pour un réfugié libyen.

Source: Le Parisien

 

Ceci est mon bloc de texte après le contenu de mon article.

En savoir plus

Plus de partages

Laisser un commentaire

shares
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com