L’avortement a été la principale cause de décès dans le monde en 2019, tuant 42 millions de personnes

Temps de lecture : < 1 minute
Plus d’êtres humains sont morts d’avortements que toute autre cause de décès en 2019, indique un nouveau rapport.

Un rappel déchirant sur la prévalence de l’avortement, les statistiques compilées par Worldometer indiquent qu’il y a eu plus de 42,3 millions d’avortements dans le monde en 2019.

Le site indépendant recueille des données auprès des gouvernements et d’autres organisations réputées, puis communique les données, ainsi que des estimations et des projections, basées sur ces chiffres.

Lorsqu’on compare le nombre d’avortements à d’autres causes de décès, y compris le cancer, le VIH / sida, les accidents de la circulation et le suicide, les avortements dépassent de loin toutes les autres.

En revanche, 8,2 millions de personnes sont décédées du cancer en 2019, 5 millions du tabagisme, 13 millions de maladies et 1,7 million du VIH / sida. Des décès dus au paludisme et à l’alcool sont également enregistrés.

Le cœur d’un bébé commence à battre environ 22 jours après la conception, mais au plus tôt vous pourrez le voir à l’écran cinq semaines après vos dernières règles (bien que de nombreuses futures mamans ne voient pas le médecin avant d’avoir un peu plus loin dans leurs grossesses).

[…]

Et puis vous avez une femme comme celle-ci:

«Oui j’ai gardé tous mes avortements. J’aime mes bébés.»

Traduction: alter INFO

Source: Disclose TV

 

Ceci est mon bloc de texte après le contenu de mon article.

En savoir plus

Plus de partages

Laisser un commentaire

shares
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com