Un expert avertit que le nouveau coronavirus a le même taux de mortalité que la grippe espagnole

Temps de lecture : 3 minutes
La grippe espagnole a tué 20 à 50 millions de personnes.

Un professeur a averti que le nouveau coronavirus mortel originaire de Chine avait le même taux de mortalité que la grippe espagnole, qui a coûté la vie à 20 à 50 millions de personnes en 1918.

Mercredi, le nombre de décès dus au nouveau virus est passé à 17, avec des centaines de cas confirmés, ce qui fait craindre une contagion généralisée.

La souche du coronavirus pseudo-grippal jusque-là inconnue serait issue d’un marché aux animaux dans le centre de Wuhan, et s’est maintenant propagé à de nombreux autres pays, dont les États-Unis.

Les autorités chinoises ont confirmé 440 cas de la nouvelle souche de coronavirus – 2019-nCoV – à ce jour, avec 17 décès.

Sur la base des données existantes, la maladie aurait un taux de mortalité de 2%. Cela signifie que pour 50 personnes qui contractent l’infection, une mourra statistiquement.

Pour mettre cela en contexte, environ un sur 1000 qui développent la grippe meurent, ce qui lui donne un taux de mortalité de 0,1%.

«Ce [taux de mortalité de 2019-nCoV] pourrait être de 2%, similaire à la grippe espagnole», a déclaré le professeur Neil Ferguson de l’Imperial College de Londres.

Les patients atteints de pneumonie causée par la nouvelle souche de coronavirus sont traités à l’hôpital Jinyintan, à Wuhan. (Reuters)

Le professeur Peter Horby de l’Université d’Oxford a souligné que les estimations de mortalité sont basées sur des «données cliniques sur les cas hospitaliers».

Parmi les patients hospitalisés, «15% à 20% sont des cas graves», définis comme nécessitant une ventilation.

Les coronavirus en tant que classe sont courants, provoquant tout, du rhume aux épidémies comme le syndrome respiratoire aigu sévère (Sars).

On pense que le 2019-nCoV est originaire d’animaux avant de se transmettre aux humains.

«Les nouveaux virus se propagent beaucoup plus rapidement car nous n’avons aucune immunité», a déclaré le professeur Ferguson.

En 1918, la population de la terre était d’un peu moins de 2 milliards d’habitants. La grippe espagnole a tué environ 20 à 50 millions de personnes, soit environ 2,5% de la population. Dans les chiffres d’aujourd’hui avec une population de 7,8 milliards d’habitants, un taux de mortalité similaire éliminerait 195 millions de personnes.

Selon le professeur Peter Horby de l’Université d’Oxford, des décès surviennent à la suite d’une pneumonie et il n’y a «aucun anti-viral efficace».

Avec un peu de chance, maintenant que le gouvernement chinois a interdit tout voyage à Wuhan et fermé l’aéroport, la propagation du virus sera massivement contenue.

Source(s): Summit News / Yahoo News

 

Ceci est mon bloc de texte après le contenu de mon article.

En savoir plus

Plus de partages

2 pensées sur “Un expert avertit que le nouveau coronavirus a le même taux de mortalité que la grippe espagnole

  • 24 janvier 2020 à 21 h 48 min
    Permalink

    Sauf que en 1918 il n’ y avait pas la mondialisation et les voyages aériens. Ni la concentration urbaine !!!
    Du coup la on se retrouverait plus proche du film ”Virus” avec Glenn Ford. Surtout que le virus est sorti d’ un laboratoire comme vous le rappelez vous même dans votre excellent site d’ information !!!

    Répondre
  • 24 janvier 2020 à 22 h 22 min
    Permalink

    En 1918, il n’ y avait ni le mondialisme, ni les transports aérien de masse, ni la concentration urbaine.
    Si la grippe (qui n’ était pas espagnole mais venait des USA) revenait aujourd’ huy il faudait multiplier le nombre de morts.
    Multiplier de combien ???

    Répondre

Laisser un commentaire

shares
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com