Soros le spéculateur crache son venin sur Trump: «C’est un escroc narcissique»

Temps de lecture : 2 minutes
«Le destin du monde» repose sur les élections de 2020

Le milliardaire mondialiste George Soros pouvait difficilement contenir son animosité envers le président Donald Trump jeudi, au Forum économique de Davos, déclarant que le «sort du monde» sera décidé par les élections de 2020.

S’exprimant lors d’un dîner privé, Soros a traité Trump «d’escroc narcissique» et a accusé le président d’avoir besoin que le monde «tourne autour de lui». (NDLR. Il devient gâteux le philanthrope, depuis quand un président des États-Unis n’a pas le monde, surtout des médias, qui tourne autour de lui?)

«Lorsque son fantasme de devenir président est devenu réalité, son ego a gonflé», a déclaré Soros, ajoutant: «Cela a transformé son narcissisme en une maladie maligne».

La vidéo ci-dessous (vous pouvez passer plus de deux minutes parce que Soros, 90 ans, peut à peine parler)

LIVE: George Soros Speaks From the World Economic Forum in Davos

George Soros speaks at the World Economic Forum in Davos. Watch live ▶️

Gepostet von Bloomberg am Donnerstag, 23. Januar 2020

 

Bien qu’il ne souhaite évidemment rien de plus que de voir Trump démis de ses fonctions, Soros a exprimé des doutes quant au fait que le procès de destitution des démocrates aboutirait à quelque chose, admettant que Trump a plus d’électeurs.

Après avoir accusé Trump d’avoir «fait des concessions» avec la Chine, Soros a suggéré que le président chinois Xi Jinping «essaye d’exploiter les faiblesses de Trump», en ce qui concerne l’accord commercial international.

Les commentaires de l’élitiste sont dans le sillage du discours du président Trump à Davos, où il a affirmé que «le plus haut devoir d’une nation est envers ses propres citoyens».

Lire aussi:  “Ne faites pas l'idiot!”: l'incroyable lettre de Trump à Erdogan

«Honorer cette vérité est le seul moyen de renforcer la confiance, et la confiance dans le système de marché. Ce n’est que lorsque les gouvernements accordent la priorité à leur propre peuple que les gens seront pleinement investis dans leur avenir national », a ajouté Trump.

«Un programme pro-travailleur, pro-citoyen, pro-famille montre comment une nation peut prospérer lorsque ses communautés, ses entreprises et son gouvernement travaillent ensemble pour le bien de la nation tout entière», a exhorté le président.

 

Trump a également mis en garde contre les «prophètes de malheur» qui souhaitent diriger le monde pour leurs propres intérêts.

«Ces alarmistes exigent toujours la même chose – un pouvoir absolu pour dominer, transformer et contrôler tous les aspects de nos vies», a déclaré le président, ajoutant que «nous sommes déterminés à conserver la majestueuse création de Dieu et la beauté naturelle de notre monde».

Soros a récemment appuyé la sénatrice Elizabeth Warren (D-MA), la qualifiant de «plus qualifiée pour être présidente».

Source: Summit News

 

Ceci est mon bloc de texte après le contenu de mon article.

En savoir plus

Plus de partages

Laisser un commentaire

shares
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com