Thaïlande : un soldat tue 20 personnes à l’arme automatique et diffuse son attaque sur Facebook

Temps de lecture : 2 minutes
Un soldat thaïlandais a tué au moins 20 personnes à l’arme automatique à Korat, localité du nord-est de la Thaïlande, postant des photos et vidéos de lui sur les réseaux sociaux. Les autorités tentent de le neutraliser.

Un militaire a ouvert le feu près d’un centre commercial de la ville de Korat (également appelée Nakhon Ratchasima), au nord-est de Bangkok en Thaïlande, ce 8 février. «Le tireur a utilisé une mitraillette pour tirer sur d’innocentes victimes dont beaucoup ont été blessées ou tuées», a déclaré un porte-parole de la police à l’AFP.

Selon un dernier bilan donné par le ministère de la Défense et cité par Reuters, au moins 20 personnes ont été tuées. Au moins 18 autres ont été blessées, selon d’autres chiffres donnés plus tôt dans la journée par les services d’urgence, également rapportés par l’agence de presse.

Les autorités, à la poursuite du tueur, ont bouclé le centre commercial. Le tireur, identifié par la police comme l’adjudant-chef Jakapanth Thomma, a volé un véhicule militaire et a posté des photos et vidéos de lui sur les réseaux sociaux, en tenue de combat, alors même qu’il était en train de tirer à travers la ville de Korat.

Une attaque diffusée sur Facebook

Dans ces publications sur Facebook, il commente notamment : «Dois-je me rendre ?», ou encore «Personne ne peut échapper à la mort.»

Dans une vidéo, qui a été supprimée depuis, Jakrapanth Thomma, portant un casque de l’armée, filmait depuis sa jeep en mimant la forme d’une gâchette avec sa main et disant : «Je suis fatigué […] Je ne peux plus appuyer mon doigt.»

Selon le Bangkok Post, l’assaillant aurait tué trois personnes – dont son commandant – dans sa base militaire, puis aurait volé le véhicule avant de tirer sur des passants. D’après cette même source, il aurait pénétré dans le centre commercial où il aurait pris 16 otages. Toutefois, les autorités thaïlandaises n’ont pas confirmé cette éventuelle prise d’otage.

Un média thaïlandais a publié les images d’une vidéosurveillance de l’intérieur du bâtiment, où le tueur avance, arme à la main.

Source(s): RT

Crédits photo: © SOCIAL MEDIA / AFP

 

Ceci est mon bloc de texte après le contenu de mon article.

En savoir plus

Plus de partages

Laisser un commentaire

shares
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com