Royaume-Uni : un djihadiste reconnu coupable d’avoir planifié des attentats terroristes contre des monuments de Londres

Temps de lecture : 2 minutes

Un djihadiste qui a comploté des massacres dans des lieux touristiques très fréquentés de Londres, a été reconnu coupable d’un délit de terrorisme, un peu plus d’un an après avoir été innocenté d’une attaque à l’épée contre la police, devant le palais de Buckingham.

L’ancien conducteur d’Uber, Mohiussunnath Chowdhury, a été conduit par des «rêves de martyre», alors qu’il planifiait des attaques à l’arme à feu, au couteau et à la camionnette, sur des cibles telles que Madame Tussauds, le défilé de la Gay Pride et un bus touristique l’année dernière.

Mais l’individu, âgé de 28 ans, a involontairement confié ses plans à des policiers infiltrés, se faisant passer pour des extrémistes qui le surveillaient pendant une opération de cinq mois.

Se préparant à des atrocités, Chowdhury s’entrainait, se musclait, et pratiquait des techniques de combat au couteau, tout en répétant des décapitations. Il s’était également inscrit à un champ de tir pour tenter d’acquérir une vraie arme, a déclaré Woolwich Crown Court, à son procès.

Chowdhury, qui a été interpellé en décembre 2018 pour avoir frappé la police avec une épée, à l’extérieur de la résidence de la reine tout en criant «Allahu Akbar», s’était vanté d’avoir trompé le jury lors de ce procès.

Il est resté sans émotion, malgré que les jurés l’ont reconnu coupable de préparation d’actes terroristes, de collecte d’informations susceptibles d’être utiles à une personne préparant un acte de terrorisme et de diffusion de publications terroristes.

Le deuxième chef d’accusation portait sur un document intitulé «Conseils pour effectuer des opérations terroristes individuelles» sur son téléphone, qui comprenait des instructions sur la façon de tuer des gens avec des couteaux.

Lire aussi:  La police britannique devient impuissante à mesure que la criminalité et les enquêtes se multiplient

Sa sœur Sneha Chowdhury, 25 ans, a pleuré lors du procès, alors qu’elle était elle-même reconnue coupable d’un chef d’accusation de ne pas avoir révélé des informations sur des actes de terrorisme, et pour ne pas avoir voulu divulguer un autre chef d’accusation.

Les jurés ont délibéré pendant huit heures et 39 minutes, avant de rendre leur verdict lundi.

Source(s): News24

 

Ceci est mon bloc de texte après le contenu de mon article.

En savoir plus

Plus de partages

Laisser un commentaire

shares
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com