Immigration : les trois énormes mensonges de Marlène Schiappa

Temps de lecture : 6 minutes

Tout d’abord, saluons d’un grand coup de chapeau la chaîne CNews, que les islamo-gauchistes traînent dans la boue depuis qu’elle reçoit Éric Zemmour dans l’émission « Face à l’info ».

Hier, le duo Zemmour-Schiappa a pulvérisé tous les records d’audience, avec  391 000 téléspectateurs, soit 75 000 de plus que le précédent record.

On comprend la rage des immigrationnistes qui veulent à tout prix déboulonner le champion de l’identité culturelle française.

https://www.valeursactuelles.com/societe/face-linfo-le-debat-zemmour-schiappa-explose-les-compteurs-115912

Mais au-delà de ce succès mérité, l’animatrice Christine Kelly se montrant parfaite dans sa gestion des débats, il convient de revenir sur les énormes contre-vérités proférées hier soir par Marlène Schiappa. On nage dans le grotesque, en prenant le peuple français pour le plus demeuré de la planète ! J’espère pour elle qu’elle ne croit pas un seul mot de ce qu’elle dit et qu’elle se contente de répandre la bonne parole, en bon petit soldat de la Macronie.

Car pour déclarer en 2020, alors que l’ex-ministre de l’Intérieur nous prédit une quasi-guerre civile dans les cinq ans, que l’immigration est encore une chance pour la France, il faut oser !

Les mensonges officiels sur les chiffres de l’immigration sont devenus la norme. Tout est maquillé, falsifié, avec des études minutieusement alambiquées pour que les citoyens restent dans l’ignorance la plus totale.

L’exécutif  ment sur le nombre d’immigrés, refuse de chiffrer le coût de l’immigration et nie l’échec flagrant de l’intégration.

Et quand Marlène Schiappa se réfère à Hervé Le Bras pour nier la réalité du Grand Remplacement, on sombre carrément dans le comique, bien que le sujet soit gravissime, puisque c’est une tragédie historique qui se prépare.

Quand Hervé Le Bras parle d’immigration, il fait davantage dans l’approximation, la désinvolture et l’argumentation fantaisiste que dans la rigueur intellectuelle qu’on attend d’un chercheur. Tout ce qu’il affirme, Michèle Tribalat est en mesure de le démonter, en relevant des « erreurs confondantes ».

https://jean-jaures.org/nos-productions/questions-de-migration

http://www.micheletribalat.fr/444250962

Nous vivons en fait une énorme campagne de désinformation parfaitement orchestrée, dans le seul but d’imposer au peuple français une société multiculturelle qu’il ne veut pas.

https://www.atlantico.fr/rdv/3579931/l-immigration-le-grand-tabou-alexandre-del-valle

Pour Marlène Schiappa, le Grand Remplacement n’aura pas lieu. Pour Hervé Le Bras, c’est un mythe racial. Hélas, tous les chiffres avancés par notre démographe sont faux.

Premier mensonge : nombre d’immigrés extra-européens. Marlène Schiappa annonce 6 millions, ils sont plus de 13 millions.

Pour Hervé Le Bras, la question est très simple. Tout descendant d’immigré est comptabilisé parmi les natifs, ce qui lui permet de dire que les immigrés ne sont que 9,3 % de la population et qu’il n’y aura jamais de remplacement de population !

Pour lui, quand un immigré de deuxième génération fait venir sa femme du bled, c’est une union mixte, preuve que l’assimilation est en marche. Faire venir sa femme du bled, c’est ce qu’il appelle le métissage ! Notre chercheur n’a pas dû lire les sondages montrant que 50 % des jeunes musulmans souhaitent que la charia supplante la loi républicaine ! Comme assimilation, on a déjà vu mieux !

Mais pour Michèle Tribalat, les immigrés sur deux générations représentent 20 % de la population, et sur trois générations ils en représentent 30 %, soit 20 millions, dont les 2/3 d’origine extra-européenne.

Et selon Pascal Blanchard, sur quatre générations, 25 % des habitants ont une origine extra-européenne.

Conclusion, sur 67 millions d’habitants, nous avons bien 13,4 millions d’immigrés et descendants d’origine extra-européenne et non pas 6 millions comme l’a dit Marlène Schiappa !

Deuxième mensonge : chiffres de l’immigration, totalement falsifiés.

Hervé Le Bras reprend la méthode sciemment trompeuse du solde migratoire de l’Insee.

En 2017, il y a eu 262 000 entrées d’immigrés et 71 000 départs, soit un solde positif de + 191 000.

La même année, 241 000 natifs sont partis à l’étranger et 108 000 sont revenus. Solde négatif de – 133 000.

Et l’Insee retranche 133 000 natifs des 191 000 immigrés, ce qui donne un solde global de 58 000 immigrés supplémentaires en 2017 !

C’est tout simplement scandaleux de tromper ainsi les Français. L’Insee ne fait aucune différence entre natifs et immigrés dans les flux migratoires.

En 2017, il y a eu 133 000 natifs de moins et  191 000 immigrés de plus, et l’Insee annonce seulement  58 000 immigrés supplémentaires.

En 2019 le total des 170 000 visas longue durée, des 140 000 demandes d’asile, des 40 000 mineurs isolés et des dizaines de milliers de clandestins dépasse allègrement les 500 000 personnes.

Quasiment tous ces immigrés resteront en France, puisque les expulsion sont anecdotiques.

Troisième mensonge : les naissances d’origine immigrée seraient marginales.

Il y a peu, l’Insee disait que l’apport des femmes immigrées dans la natalité française était minime, puisque le taux de fécondité n’augmentait que de 0,2 points, passant de 1,7 pour les natives à 1,9 pour l’ensemble des femmes. Un argument des plus vicieux.

Il est malhonnête de vouloir nier l’apport des immigrées en jouant sur le taux de fécondité, lequel n’a aucune valeur mathématique pour comparer le nombre de naissances entre natives et immigrées. Il y a bien volonté délibérée de tromper les Français.

La preuve, si 50 natives ont le même taux de fécondité que 50 immigrées, la différence de taux sera nulle, alors que les immigrées  fourniront  la moitié des naissances.

En 2019, les naissances d’origine immigrée représentent 36 % des naissances totales. Chiffre qui correspond aux statistiques de la drépanocytose.

80 % de natives x 1,5 enfant + 20 % d’immigrées x 3,3 = 120 + 66 = 186 naissances pour 100 % des femmes

Grand Remplacement

Faire passer Renaud Camus pour un illuminé raciste est le passe-temps favori des mondialistes. Tout est bon pour diaboliser cet écrivain sérieux qui clame la vérité.

Marlène Schiappa n’a rien trouvé de mieux que de déclarer que l’attentat de Christchurch en Nouvelle-Zélande résultait de la théorie du Grand Remplacement qui propage la haine et la peur.

Si Renaud Camus, qui n’a jamais prêché la haine dans ses livres, doit être condamné, alors il est urgent, comme le dit  Zemmour, d’interdire le Coran qui prêche le jihad et le meurtre des mécréants à longueur de sourate.

Mais bien entendu, les mondialistes vont nous dire que les 262 victimes d’attentats islamiques, massacrées  au cri de « Allahu akbar », l’ont été par des illuminés qui font une lecture erronée de l’islam. Il est vrai que quand on fait une saine lecture du Coran, « Tuez-les tous, où que vous les trouviez », cela signifie « Aimez-vous les uns les autres »… Il faut être un crâne rasé pour ne pas percevoir une telle évidence.

Le Grand Remplacement est bien une réalité. Le grand basculement démographique se produira en 2050.

Rappelons qu’avec un taux de fécondité de 1,5 enfant par femme, la population de souche diminue de 25 % en une génération.

Avec un taux de fécondité de 3,3 enfants  par femme (un minimum), la population immigrée augmente de 65 % par génération.

En 2020 nous avons 53 millions de natifs et 14 millions d’immigrés et descendants d’immigrés extra-européens.

Dans une génération, donc en 2050, nous aurons 40 millions de natifs et  23 millions d’immigrés et descendants, auxquels il faut  ajouter  l’immigration future des 30 prochaines années, qui fera elle aussi des enfants.

À raison de 400 000 arrivées supplémentaires par an, et avec les naissances induites, nous arrivons à 40 millions d’immigrés en 2050, date du grand basculement.

Ceux qui nient les 400 000 arrivées chaque année trompent les Français. Non seulement il arrive actuellement plus de 400 000 migrants par an, mais avec la démographie galopante de l’Afrique, qui aura 2,5 milliards d’habitants en 2050, les flux migratoires vont doubler, voire tripler, puisque pour Emmanuel Macron l’immigration africaine est une fatalité.

L’Afrique se paupérise et produit moins de richesses que les 67 millions de Français. Et la France reste l’Eldorado social universel…

Pour terminer rappelons que le taux de mortalité chez les natifs est beaucoup plus élevé que chez les immigrés qui sont très jeunes.

Par conséquent le solde net des naissances reste largement favorable aux immigrés. Le basculement démographique n’en sera que plus rapide.

En conclusion, Marlène Schiappa récite sa leçon et pèche par ignorance. Mais en niant  la catastrophe démographique qui s’annonce, elle se fait complice des fossoyeurs de la nation. La France se suicide et elle ne voit rien.

Si on ne ferme pas les frontières, si on ne supprime pas le droit du sol et la double nationalité, la France va connaître des lendemains tragiques dont nul ne peut prédire l’issue.

Pouvoir d’achat, réchauffement climatique, retraites, réformes en tous genres, tout cela va être emporté par le tsunami migratoire. Et ce n’est pas en condamnant Renaud Camus qu’on évitera le naufrage identitaire du peuple gaulois.

Ainsi va l’Histoire…

Jacques Guillemain

Source(s): Riposte Laïique


 

 

Ceci est mon bloc de texte après le contenu de mon article.

En savoir plus

Plus de partages

2 pensées sur “Immigration : les trois énormes mensonges de Marlène Schiappa

  • 12 février 2020 à 17 h 33 min
    Permalink

    Un musulman est avant tout musulman, donc on peut lui coller l’étiquette de français avec une CNI, il n’en a rien à foutre. Ensuite il est de la nationalité de son pays d’origine comme il le proclame lorsqu’on lui pose la question : “je suis Algérien” par exemple. A la question est que vous vous sentez Français il répond pas du tout, alors qu’il est né en France (droit du sol). Il y a en France 16 millions de musulmans donc 16 millions d’étrangers qui restent des émigrés, mais qui se gavent avec notre pognon.

    Répondre
  • 24 février 2020 à 22 h 38 min
    Permalink

    SChiappa visiblement ne sort pas dans les quartiers de la “diversité”. Ce n’est pas une femme de terrain

    Répondre

Laisser un commentaire

shares
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com