Orbán à Pellegrini: «Il est interdit de le dire en Europe, mais la migration est une invasion organisée»

Temps de lecture : 3 minutes

Le Premier ministre hongrois Viktor Orbán et son homologue slovaque Peter Pellegrini ont inspecté la frontière hongroise-serbe jeudi, l’un des principaux obstacles pour les migrants qui tentent d’entrer en Europe via la route d’immigration des Balkans, la Slovaquie renouvelant son engagement à aider la Hongrie si le pays nécessite son aide.

Lors d’une conférence de presse impromptue tenue sur place, Orbán a déclaré que la Hongrie protégeait non seulement sa propre frontière, mais aussi celle de la Slovaquie, et avec le temps plus doux du printemps qui approche rapidement, la pression migratoire devrait augmenter à la frontière serbo-hongroise.

Le Premier ministre hongrois a déclaré que les images véhiculées par la presse internationale sur les migrants ne correspondaient pas à la réalité, 95% des personnes arrivant étant des hommes en âge de porter des armes.

Le Premier ministre hongrois Viktor Orbán (L) et le Premier ministre slovaque Peter Pellegrini (L) visitent la frontière hongroise-serbe.

Orbán a ajouté que si en Europe il est interdit de le dire, il faut quand même avouer qu’il s’agit d’une «migration organisée». Il a déclaré que, bien que la Hongrie consacre des ressources importantes à la protection de la frontière extérieure de l’Union européenne, elle ne reçoit aucune aide financière pour cela, car le pays figure «sur la mauvaise liste», étant qualifié de «principal coupable» pour être le premier à avoir érigé une clôture le long de la frontière.

Après avoir visité la frontière, Orbán a publié une vidéo sur Facebook avec le message «Défendre l’Europe ensemble».

Közösen védjük Európát 🇭🇺🇸🇰 💪 // Defending Europe together 🇭🇺🇸🇰 💪

Közösen védjük Európát 🇭🇺🇸🇰 💪 // Defending Europe together 🇭🇺🇸🇰 💪

Gepostet von Orbán Viktor am Donnerstag, 13. Februar 2020

 

Lire aussi:  Victor Orban critique les «graves erreurs» des dirigeants européens concernant l’immigration et l’économie

«C’est un travail difficile que nous aurions du mal à faire sans l’aide de nos alliés», a déclaré Orbán, se déclarant reconnaissant du soutien de la Slovaquie.

La Hongrie a érigé la clôture temporaire le long de la frontière serbe en août 2015, au plus fort de la crise migratoire et, actuellement, la police des frontières et l’armée patrouillent en grand nombre dans la région.

Pellegrini a déclaré que si la Slovaquie défend la frontière extérieure de l’UE avec l’Ukraine, elle a besoin de la Hongrie pour défendre le flanc sud. Il a également confirmé la déclaration d’Orbán que la pression migratoire allait augmenter avec l’arrivée d’un temps plus doux, affirmant que la Slovaquie connaît également ce phénomène.

Orbán a également déclaré que les services secrets hongrois suivaient de près la situation et pouvaient confirmer que la migration était soutenue par «la moitié des organisations de traite des êtres humains se faisant appeler ONG».

Lors de la conférence de presse, Orbán a déclaré que les frontières de la Hongrie ne sont pas fermées, mais que les visiteurs doivent d’abord «frapper» et suivre les procédures pertinentes. Les migrants seront placés dans une zone de transit et si leur demande en Hongrie est approuvée, ils seront autorisés à entrer. Sinon, ils seront retirés de la zone de transit.

«Si tout le monde agissait de cette façon, la vie serait belle», a déclaré Orbán. «Mais la majorité ne le font pas, mais choisissent plutôt le chemin illégal.»

Lire aussi:  Hongrie : nombre record de mariages après le lancement de la politique pro-famille de Viktor Orban

La Hongrie a récemment fait l’objet d’un certain nombre de tentatives d’entrée en force, dont 71 migrants qui ont tenté en vain de pénétrer la frontière hongroise ce mois-ci. Près de 700 migrants se sont dernièrement amassé à la frontière serbe cette semaine, après avoir entendu des rumeurs selon lesquelles la Hongrie ouvrirait ses frontières.

La police serbe les a reconduits en autobus, mais l’incident souligne la menace à laquelle l’Europe est actuellement confrontée.

Source(s): Remix

Crédits photo: page Facebook de Viktor Orbán


 

 

Ceci est mon bloc de texte après le contenu de mon article.

En savoir plus

Plus de partages

Laisser un commentaire

shares
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com