Des médecins chinois disent que la réinfection au coronavirus de Wuhan est encore plus meurtrière

Temps de lecture : 3 minutes

[Ndlr] Devant l’ampleur d’une propagation inquiétante du coronavirus en Europe, particulièrement en Italie, nous rapporterons dorénavant chaque événement, reportage ou article lié au virus d’origine chinoise dans le prochaines semaines. Bien que certaines informations puissent paraître inquiétantes et ne paraîtront certainement jamais dans les médias mainstream, notre but n’est pas de créer des polémiques inutiles ou de faire paniquer. Nous tenons juste à vous informer de manière pertinente. Bien à vous chers lecteurs et restez vigilants.


Au lieu de créer une immunité, le virus pourrait réinfecter une personne et accélérer une crise cardiaque fatale.

Il est possible d’être infecté par le nouveau coronavirus (COVID-19) une deuxième fois, selon des médecins de première ligne dans la ville chinoise de Wuhan, entraînant la mort par insuffisance cardiaque dans certains cas.

La révélation est faite par des médecins travaillant dans la capitale de la province de Hubei, qui est au centre de l’épidémie, qui a à ce jour infecté 77 660 personnes et en a tué 2 705 autres. L’un des médecins a contacté un parent vivant au Royaume-Uni, qui a ensuite informé Taiwan News.

Le parent et les médecins ont tous deux demandé à garder l’anonymat, sans tenir compte du fait qu’ils pourraient être punis par les autorités chinoises. Le médecin, Li Wenliang (李文亮), qui a d’abord lancé des avertissements sur le virus de Wuhan, a été réprimandé par les autorités, avant de succomber lui-même à la maladie dévastatrice au début du mois.

Selon le message transmis à Taiwan News, «Il est très possible d’être infecté une deuxième fois. Quelques personnes se sont rétablies de la première fois par leur propre système immunitaire, mais les médicaments qu’elles utilisent endommagent leur tissu cardiaque, et quand elles l’attrapent une deuxième fois, l’anticorps ne fait qu’empirer les choses et elles meurent subitement d’une insuffisance cardiaque.»

Lire aussi:  Des documents divulgués révèlent des infections à coronavirus jusqu'à 52 fois plus élevées que les chiffres rapportés dans la province chinoise du Shandong

La source a également déclaré que le virus «nous avait tous surpassés», car il pouvait masquer les symptômes pendant 24 jours. Cette affirmation a été faite indépendamment ailleurs, avec le pneumologue chinois Zhong Nanshan (鍾南山), disant que la période d’incubation moyenne est de trois jours, mais qu’il peut prendre aussi peu qu’un jour et jusqu’à 24 jours pour développer des symptômes.

En outre, la source a déclaré que les faux tests négatifs au virus sont assez courants:

«Cela peut tromper le kit de test – il y a eu des cas de personnes scannées qui montre que les deux poumons sont complètement infectés, mais le test est revenu négatif quatre fois. Le cinquième test est revenu positif.»

Selon la BBC et d’autres médias, certains tests de laboratoire indiquent à tort aux gens qu’ils sont exempts de virus. Il existe également des preuves anecdotiques de personnes ayant jusqu’à huit résultats négatifs avant d’être diagnostiquées correctement.

Le Dr Li Wenliang a d’abord exprimé ses préoccupations à ce sujet. Ses propres résultats de test étaient revenus négatifs plusieurs fois avant qu’il ne soit finalement diagnostiqué.

Les faux tests négatifs soulèvent des questions sur le nombre de personnes atteintes du coronavirus de Wuhan, beaucoup pensant que les autorités chinoises ont massivement sous-déclaré le nombre de cas et de décès. Pendant ce temps, la méthodologie officielle de diagnostic du virus en Chine a été modifiée cette semaine, entraînant une augmentation soudaine du nombre de cas et de décès enregistrés.

Source(s): Taiwan News


 

Plus de partages

Laisser un commentaire

shares
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com