Encore un week-end de violences meurtrières contre les chrétiens au Nigeria

Temps de lecture : 2 minutes

Le week-end dernier a de nouveau été très sanglant pour les chrétiens du Nigeria. Plus d’une centaine d’extrémistes de Boko Haram ont mené une série d’attaques dans la région de Gomb, dans l’État d’Adamawa. De nombreuses personnes ont été tuées et au moins 5 églises ont été incendiées, rapporte The Guardian Nigeria.

Les terroristes conduisaient une flotte de 60 motos, chacune contenant 2 hommes armés d’AK47 et de RPG. En outre, ils avaient également une vingtaine de camions équipés de mitrailleuses. Les habitants ont dû fuir vers les montagnes et dans les forêts de la région. Beaucoup de maisons, de magasins et d’églises ont pris feu. Une conférence annuelle pour les croyantes catholiques était prévue ce week-end, et de nombreuses femmes y participaient.

«Signe de faiblesse»

Le président Muhammadu Buhari a condamné cette attaque contre des civils sans défense et a exprimé ses condoléances aux familles des victimes.

«Ces attaques terroristes contre des cibles vulnérables sont un signe clair que mon gouvernement a affaibli la capacité militaire de Boko Haram.

Nos braves soldats méritent d’être reconnus pour avoir repoussé les attaquants, mais ils doivent maintenant aller plus loin.

Ils ont notre plein soutien pour faire la chasse aux terroristes et leur faire payer un lourd tribut.»

Buhari a qualifié ces attaques contre des civils, qui ont été si courantes ces derniers temps dans la région, d’«occasionnelles et épisodiques» Selon lui, les terroristes tentent de faire croire qu’ils sont plus forts qu’eux, sans oser combattre l’armée. Pourtant, deux soldats auraient été tués ce week-end.

Le président promet qu’il y aura une offensive du gouvernement dans les prochaines semaines. Cela doit mettre un terme à Boko Haram une fois pour toutes.

«Malgré les besoins sociaux élevés de notre pays, les services de sécurité continueront d’être bien financés.

J’appelle les Nigérians à soutenir nos troupes dans leurs efforts pour protéger le pays», a demandé le président à son peuple.

Source(s): Sceptr

Lire aussi:  Xénophobie entre Africains : 12 morts à la suite d’attaques en Afrique du Sud

Crédits photo: AFP


Ceci est mon bloc de texte après le contenu de mon article.

En savoir plus

Plus de partages

Laisser un commentaire

shares
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com