Le nouveau parti patriotique grec veut un taux de natalité plus élevé pour protéger l’Europe de la colonisation islamique – Interview

Temps de lecture : 7 minutes

Dans une série d’articles sur les nouveaux partis conservateurs susceptibles de prendre des sièges dans les élections européennes l’an prochain et aux élections internes de leur propre pays, cette colonne se concentre sur le grand patriote qu’est Failos Kranidiotis de Nea Dexia (la nouvelle droite).

J’ai rencontré Failos et ses collègues lorsqu’ils ont demandé à se joindre au partie européen de l’ENF, le Mouvement pour la liberté et des Nations (MENL).

Je me suis rendu à Athènes pour la première fois, une ville merveilleuse avec tant d’histoire, un endroit où les Européens doivent la fondation de la démocratie.

Dans l’ombre de l’Acropole, j’ai rencontré ces gens merveilleux, qui essaient de défendre leur grand pays de l’emprise du socialisme.

Des centaines de partisans emballés pour entendre mon collègue du PVV néerlandais.

J’ai entendu leurs histoires personnelles, la façon dont la Troïka avait détruit l’économie de la Grèce et leur tissu social.

  1. Pourquoi avez-vous créé un nouveau parti politique conservateur?

Le sous-titre de notre déclaration est NATION ET LIBERTÉ. Tout est dit. Jusqu’au 13 mai 2016, il n’y avait pas un parti sérieux et démocratique prônant un patriotisme fort contre l’eurocratie corrompue, les banquiers et la colonisation islamique de notre pays et en Europe, sans aucun plan face au totalitarisme.

Il n’y avait pas de parti politique défendant notre si ancienne et forte identité nationale, les valeurs familiales et le christianisme, une partie importante de notre existence, et même l’une des pierres angulaires de l’Europe. Ainsi, 226 citoyens ont répondu à l’« appel aux armes » que nous avons créé avec Nea Dexia.

  1. Parlez-moi de vous et de vos plus éminents membres.

Je suis né en 1965. Je viens d’une famille de classe ouvrière de Korydallos, dans la banlieue de Peiraeus. J’ai étudié le droit dans Aristoteles Univercity de Thessalonique que j’ai pratiqué dans la plupart des affaires criminelles sérieuses depuis 1992.

J’ai servi comme officier dans les Parachutistes pendant 23 mois lors de mon service militaire. Aujourd’hui je suis lieutenant de réserve et je suis père de deux filles âgées de 25 et 22 ans. J’ai été profondément impliqué dans les questions nationales et sociales depuis l’âge de 17 ans.

Notre vice-président, M. Alkiviades – Konstantinos Kefalas, né en 1955, est directeur de la recherche à l’Institut de physique théorique et chimie du Centre national de recherches. Il est issu d’une famille patriotique qui a contribué de manière significative à la résistance contre l’invasion de l’Axe et à l’occupation de la Grèce pendant la Seconde Guerre mondiale.

Spécialisé dans les lasers, il a étudié en Grèce et en Angleterre. Il a participé à 17 programmes de recherche européens dans divers programmes de l’ESA, de l’OTAN et nationaux.

Il a planifié et exécuté des expériences dans la Station spatiale internationale (ISS) et est membre de la Société internationale du génie optique Optical Society of America et American Institute of Physics. Aujourd’hui, il est professeur de physique à l’Université de Kazan.

Notre Secrétaire Général, M. Christos Christidis, né en 1955, vient d’une famille distinguée de la Grèce du Nord. Il est colonel à la retraite de l’armée grecque et a servi pendant 22 ans dans les unités blindées, les forces spéciales, ainsi qu’en tant que pilote de l’armée de l’air.

C’était aussi un excellent athlète. Après sa retraite, il est devenu homme d’affaires dans le domaine de l’énergie, avec une fort intérêt pour la politique.

  1. Quelle a été la réaction de vos adversaires?

Nous avons beaucoup attiré l’attention, parce que notre parole est forte et directe. Nous disons ce que les gens pensent, sans utiliser le « politiquement correct », cet instrument totalitaire qui bafoue les citoyens.

Notre opposition a commencé après la diffamation de mensonges désobligeants habituels sur les questions d’immigration illégale, en résistant aux bureaucrates corrompus de Bruxelles et à l’agenda du marxisme culturel et de son impact dans la société et l’éducation.

Lire aussi:  L'accord entre l'UE et la Turquie sur les migrants est "mort", estime le Premier ministre grec

Mais nous ne nous inquiétons pas, nous sommes déterminés et pas eux. Pour la grande majorité, nos adversaires sont racistes envers les Grecs. Ils sont extrémistes, parce qu’il n’y a rien de pire qu’un extrémiste pour essayer d’appliquer des politiques anormales, inconstitutionnelles et illégales, qui mettent en péril la sécurité nationale, afin de promouvoir l’émigration clandestine et la colonisation islamique de l’Europe, pour seul objectif de détruire l’État national et la nation elle-même.

Cependant, l’histoire est de notre côté. Leur foi inconditionnelle à cet empire corrompu et anti-européens prônée par les bureaucrates à Bruxelles sera vaincue.

  1. Les électeurs jugent principalement un parti par ses politiques sur la fiscalité, la famille, sur l’Union européenne ou l’emploi – parlez-moi de vos politiques.

Nous exigeons une nouvelle alliance des Etats nationaux indépendants pour la protection de la richesse réelle de l’Europe, ses nations, ses cultures différentes, ses richesses historiques.

Nous voulons une Europe fondée sur ses trois fondements: Acropolis, Capitolium et Golgotha. Hellénisme, Rome et le christianisme. Une alliance d’Etats souverains contre les ennemis étrangers, le terrorisme et l’immigration clandestine, avec de faibles impôts, tout en la renaissance de la production nationale et les motivations pour les familles à faire plus d’enfants.

Les mères européennes devraient être au centre des politiques sociales. La maternité et les enfants devraient être sacrés. Parce que nous devons vaincre la mort, nous devons avoir des taux de natalité beaucoup plus élevé. Aucune Europe ne peut exister sans les Européens.

Dans mon pays, les couvertures du système de santé financent toutes les dépenses concernant l’avortement, mais ne paient pas un seul euro pour la fertilité artificielle ou pour les femmes qui ont des problèmes pour avoir des enfants.

C’est dingue. En outre, depuis des décennies, nous suicidions économiquement notre pays en détruisant notre production agricole et industrielle. La politique allemande du globalisme détruit nos économies.

  1. Compte tenu de la crise économique, avec l’austérité imposée par la Troïka et leurs marionnettes socialistes, la Grèce est-elle prête pour un nouveau mouvement radical de droite?

La société grecque est une terre fertile pour les idées patriotiques. Les Grecs sont un peuple qui a le sentiment d’être les plus nationalistes dans le monde.

Bruxelles et Athènes ont sous-estimé la colère des Grecs, après les humiliations répétées sur le mémorandum des politiques allemandes et sur l’immigration clandestine financée par une élite corrompue.

Les sociétés se sentent attaquées de l’extérieur et de l’intérieur. Il est donc temps de primer le patriotisme afin de conserver notre liberté et notre indépendance.

  1. Quelle est votre politique sur la dette grecque et comment réagiriez-vous à cela, étant donné qu’il n’y a pas de perspective pour la Grèce de ne jamais rembourser cette dette?

Avec la politique actuelle, la Grèce ne se rétablira pas avant 300 ans. C’est fou, c’est une expérience de destruction de notre nation. Nous avons besoin d’une politique de développement et la renaissance d’une production nationale. Pour cela, et afin de changer les politiques de strangulation allemande, nous avons besoin d’alliés.

Nous ne pouvons pas le faire juste par nous-mêmes. Et nos alliés naturels sont Marine Le Pen, Salvini, l’Italie, la Grande-Bretagne, l’Autriche, la Pologne, la Hongrie et tous nos amis du MENL. Et, bien sûr, c’est un bon point pour nous que Donald Trump soit à la Maison Blanche. C’est un président nationaliste.

  1. Les votes sont maintenant favorables à Nea Dexia, obtenez-vous une audience équitable dans les médias?

Eh bien, nos idées et nos propositions sont anti-systémiques, et elles captent l’attention. Certains grands médias essaient de nous censurer, mais nous sommes présents sur tous les médias sociaux ainsi que sur d’autres chaînes de télévision et de radio.

Lire aussi:  Migrants à la frontière gréco-turque: «Nous voulons retourner à Istanbul»

Nos articles reçoivent beaucoup de publicité. Nous disons la vérité et exprimons des sentiments nationaux pour la défense des intérêts publics, à l’aide de deux outils : le patriotisme et le bon sens.

Les gauchistes et libéraux en compétition verront sur qui le bâton de Merkel s’apposera. Ce sont de bons chiens politiques de l’eurocratie. Mais leurs politiques dans le domaine de l’économie, de l’immigration clandestine et tout ce programme fou issu du marxisme politique manque de bon sens. […]

  1. Quel est votre message particulier au peuple et quel soutien avez-vous de façon réaliste, compte tenu de la nature des résultats de vote?

Nous devons prendre notre responsabilité et défendre le pays contre l’immigration clandestine, le totalitarisme de l’UE, prendre soin de notre empire estropié et lutter contre le marxisme culturel.

Nous approfondissons nos liens avec nos frères et sœurs en mouvement pour une Europe des nations et de liberté. Nous avons déjà fait une alliance pour participer aux élections européennes et nationales avec Elliniki Lysi (Solution grecque) de Kyriakos Velopoulos.

Nous nous nommons «Solution grecque pour la mère patrie.» Je crois fermement qu’ensemble, nous pouvons obtenir plus de 5% des voix, dans un premier temps. Puis, avec des députés européens et le financement, rien ne peut nous arrêter, parce que les besoins de la nation et de l’histoire sont de notre côté.

  1. De qui vient votre principal soutien – conservateurs / autres et où géographiquement?

Ce sont des patriotes de tout le spectre politique, de toute la Grèce et de la diaspora. Il ne faut pas oublier qu’il y a des millions de Grecs en Amérique du Nord, en Europe occidentale et centrale et en Océanie, avec des sentiments nationaux forts.

  1. Qui considérez-vous comme vos alliés en Europe? Vous avez rejoint le mouvement sœur de la ENF, la MENL, pourquoi, qu’est ce qui dans leur politique vous a attiré?

Quand j’ai écrit NATION et LIBERTÉ comme premiers mots de notre déclaration, je ne savais même pas avec qui nous allions travailler en Europe. Ces mots nous ont amenés naturellement à MENL. Ils préconisent les mêmes idées avec nous, ils font la même analyse.

Même si des différences existent, parce que nous sommes tous d’ardents patriotes, nous sommes d’accord sur les bases, pour soutenir l’État national contre la dictature méta-sovietique de Bruxelles, contre l’immigration clandestine et le terrorisme, et soutenir les valeurs familiales et la naissance des enfants, donc pour que nos nations ne disparaissent pas, et pour la renaissance de la production nationale contre le mondialisme et les règles folles de l’UE.

En ce moment, il est très important pour nous tous que nos amis italiens gagnent contre les eurocrates incompétents de Bruxelles. Nous devons soutenir Matteo Salvini et la Nation italienne avec toutes nos ressources.

  1. Que pensez-vous de vos résultats lors des prochaines élections européennes?

Je crois fermement qu’après les prochaines élections européennes, le ENF et le MENL auront au Parlement européen des députés de la Grèce qui œuvreront pour notre cause commune.

  1. L’UE est terrifiée d’une nouvelle Union européenne dirigée par le Salvini, Orban, et Marine Le Pen, à quoi pensez-vous que le Parlement européen ressemblera après les élections du 19 mai?

Après le 19 mai, le plan du Parlement européen ne sera plus le même. Nos forces seront si fortes que la règle décadente du PPE et des socialistes commencera a décliner, pour le bien de tous. Je crois que les forces politiques patriotiques prendront également les gouvernements des pays européens, un par un. Nous sommes le futur.

Source(s): Voice of Europe


 

Ceci est mon bloc de texte après le contenu de mon article.

En savoir plus

Plus de partages

Laisser un commentaire

shares
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com