Paris: «On a tellement de cas suspects de coronavirus qu’on ne peut plus dépister tout le monde»

Temps de lecture : < 1 minute
Quentin Delannoy, urgentiste à l’hôpital Pitié-Salpêtrière à Paris, explique que, désormais, certains patients sont renvoyés chez eux sans être testés malgré des symptômes faisant penser au coronavirus.

Deux personnes atteintes du coronavirus sont décédées à l’hôpital Pitié-Salpêtrière.

 

Les tests sont réalisés uniquement dans les services de maladies infectieuses où ils sont hospitalisés. Depuis un ou deux jours, il y a tellement de cas suspects qu’on ne peut pas dépister tout le monde.

Lire la suite de l’article sur Le Parisien (abonnés)

Crédit photo: LP/Olivier Boitet


 

Ceci est mon bloc de texte après le contenu de mon article.

En savoir plus

Plus de partages

Une pensée sur “Paris: «On a tellement de cas suspects de coronavirus qu’on ne peut plus dépister tout le monde»

  • 1 mars 2020 à 16 h 36 min
    Permalink

    A quoi bon « dépister » puisque d’une part on est contagieux avant l’apparition des symptômes et d’autre part il n’existe pas de traitement spécifique ?
    Les mesures à prendre ne le sont toujours pas : par exemple réquisitionner, rémunérer et équiper médecins de ville et professions infirmières libérales d’une tenue isolante afin qu’ils aillent visiter les malades à leur domicile.et, le cas échéant, soigner ceux qui peuvent l’être et/ou décider d’une hospitalisation pour des raisons de matériel. Ce qui serait plus intelligent que les laisser tous tomber malades à leur cabinet !

    Répondre

Laisser un commentaire

shares
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com