La République tchèque dit qu’elle pourrait garder ses frontières fermées pendant 2 ans

Temps de lecture : 2 minutes

Des responsables en République tchèque ont déclaré que le pays pourrait avoir besoin de garder ses frontières fermées pendant 2 ans afin de lutter contre une deuxième vague potentielle de coronavirus.

Le chef de la cellule de crise tchèque, Roman Prymula, a déclaré à la télévision tchèque que les contrôles aux frontières pourraient devoir être maintenus pendant une longue période afin de restreindre l’entrée des personnes d’autres pays européens qui ont été plus durement touchés par le coronavirus.

«La situation dans les autres pays européens va devenir compliquée, là-bas, cela prendra des mois et des mois», a déclaré Prymula.

Le ministre tchèque de la Santé, Adam Vojtech, a approuvé la suggestion de Prymula.

«Le but est d’éviter d’avoir une deuxième ou une troisième vague de l’épidémie, afin que les gens d’autres pays tels que l’Italie, la France, l’Espagne, l’Allemagne, ne commencent pas à affluer [en République tchèque]», a-t-il déclaré à la télévision tchèque.

Les mesures de quarantaine qui restreignent la circulation des personnes et ont rendu obligatoire la fermeture de restaurants et d’autres commerces, ainsi que le port de masques en public, seront étendues en République tchèque jusqu’au 1er avril au moins.

Les mesures ont été couronnées de succès, dit Prymula, soulignant comment les autorités ont pu «aplatir la courbe» des infections et maintenir le taux sous contrôle.

Le pays a largement échappé à l’impact du coronavirus par rapport aux autres pays européens, enregistrant 1 236 cas mais un seul décès.

Vit Rakusan, chef du parti d’opposition STAN, a déclaré que l’idée de fermer la frontière pendant 2 ans était draconienne.

Lire aussi:  « Je suis une expatriée à Séoul qui vit au milieu de l’épidémie de coronavirus. J’ai l’impression de vivre la fin des temps. »

«Je comprends et je soutiens l’interdiction de voyager pendant le point culminant actuel de l’épidémie. Mais inquiéter les gens avec deux ans, cela ne doit pas être la décision d’un épidémiologiste, aussi important soit-il », a-t-il affirmé.

Source(s): Expats.cz

Crédit photo: Roman Vondrouš, ČTK


Ceci est mon bloc de texte après le contenu de mon article.

En savoir plus

Plus de partages

Laisser un commentaire

shares
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com