Les cinq millions de masques arrivés en Belgique ne sont pas les bons

Temps de lecture : 3 minutes
La Belgique qui attendait des maques pour se protéger du Covid-19 a reçu des masques réservés aux actes chirurgicaux.

L’histoire nous vient de Belgique, mais ce n’est pas une mauvaise blague, comme nous le rapportent nos confrères de France 3 Hauts-de-France.

En pleine crise sanitaire du coronavirus, la Belgique attendait en effet environ cinq millions de masques de la part de la Chine. Des masques transportés « sous haute surveillance » selon la RTBF, surtout après la bisbille entre l’Italie et la République Tchèque concernant la livraison d’un important lot de masques deux jours plus tôt.

Cette fois-ci, comme le rapportent les deux médias, les masques sont bien arrivés. Mais au grand désarroi du personnel soignant qui croyait recevoir des masques pour se protéger, ils ont reçu… des masques chirurgicaux et non des masques FFP2 ou FFP3 homologués. Problème, s’ils empêchent de contaminer les patients, ils protègent beaucoup moins bien, et le personnel soignant est exposé au virus Covid-19.

Stocks épuisés

D’autant plus dommageable comme contretemps, que la situation dans les hôpitaux belges devient tendue. Selon la RTBF, des brancardiers « directement au contact de malades » n’avaient pas de masques FFP2 ce week-end. Pire, dans certains services, il est demandé au personnel de conserver ses masques plusieurs jours, alors qu’il est de rigueur de le changer toutes les six à huit heures. En Belgique, on puise déjà dans les réserves et les médecins alertent déjà : ils ne pourront pas tenir plus de deux semaines si les commandes n’arrivent pas rapidement.

Lire aussi:  Virus chinois : Trump envisage de suspendre les vols sino-américains

Dans le cadre de la loi sur l’état d’urgence sanitaire, le ministère de la Justice a présenté aux organisations syndicales des ordonnances de simplification permettant ces libérations. Selon des sources proches du dossier, le ministère de la Justice a ciblé les détenus dont les reliquats de peine sont inférieurs à deux mois.

L’aménagement de peine ne sera toutefois pas systématique. En seraient notamment exclus les détenus incarcérés pour des faits de terrorisme, de violences conjugales ou visés par des procédures criminelles, selon ces sources proches du dossier.

Le ministère de la Justice veut également simplifier les libérations sous contrainte, qui permettent actuellement à certains détenus ayant purgé les deux tiers d’une peine de prison de moins de cinq ans d’achever le dernier tiers hors de prison.

La pose des bracelets électroniques étant suspendue en raison du coronavirus, cette simplification se ferait uniquement sous la forme de libérations conditionnelles.

Ces derniers jours, le contrôleur général des lieux de privation de liberté (CGLPL), le Défenseur des droits, des organisations et de nombreux magistrats et avocats ont appelé à libérer «massivement» et en «urgence» des détenus afin d’éviter une crise sanitaire et sécuritaire en prison.

Voie ouverte à la libération anticipée de détenus malades

Vendredi, Nicole Belloubet avait ouvert la voie à la libération anticipée de détenus malades et d’autres en fin de peine.

La ministre a également donné instruction de ne pas mettre à exécution les courtes peines d’emprisonnement pour ne pas faire entrer de nouvelles personnes en prison.

Selon un bilan lundi matin du ministère de la Justice, cinq détenus au total ont été testés positifs au Covid-19.

Lire aussi:  Le Tessin a enregistré le premier cas de coronavirus en Suisse

Depuis l’annonce mardi de la suspension des parloirs, une trentaine d’établissements pénitentiaires – sur 188 – ont été touchés par des incidents, parfois violents.

Source(s): Valeurs Actuelles

Crédit photo: Capture LCI


Ceci est mon bloc de texte après le contenu de mon article.

En savoir plus

Plus de partages

Une pensée sur “Les cinq millions de masques arrivés en Belgique ne sont pas les bons

  • 24 mars 2020 à 11 h 32 min
    Permalink

    Comme si on n’avait pas assez de problèmes à faire face pour lutter contre le covid-19, bellou-bête, fidèle à elle-même, farouchement anti-carcérale, anti-sanction, a une idée énième idée de génie : ” pour ne pas que la propagation se diffuse en prison, il faut libérer par anticipation des prisonniers et des malades “.
    Ce n’est pas plutôt pour limiter le nombre d’émeutiers qui n’ont pas compris que si les visites sont interdites pour eux, elles le sont pour tout le monde dans beaucoup de pays pour limiter les contagions, donc que c’est pour leur santé comme pour celle de leurs proches. Seulement, ces populations ne supportent pas qu’on n’accède pas à leurs exigences et n’hésitent pas à déclencher des émeutes pour obtenir ce qu’ils veulent ou pour manifester leurs divers mécontentements lorsqu’ils n’ont pas respecter la loi. Alors comme toujours, pour éviter le risque d’émeutes, plutôt que de les empêcher et de les réprimer, les politques se couchent et cèdent aux menaces.

    Vont-ils être testés avant de sortir, quand des coroporations en relation contrainte avec du public n’ont pas accès à ces tests ?
    Ensuite, de quelles pathologies sont atteints les libérés ? Des déséquilibrés ?
    Je lui rappelle que beaucoup de malades en ce moment ne sont pas pris en charge, les médecins étant beaucoup trop débordés pour s’en occuper. À quel titre et par quel miracle dans ces conditions pourraient-ils trouver le temps de traiter ces malades quand les honnêtes citoyens ne sont plus suivis même pour des problèmes de santé importants ? Donc, libérer des malades n’est pas justifié.
    Elle trouve que les personnels soignants ne sont pas assez saturés peut-être, alors elle leur rajoute des malades à prendre en charge ?
    Les prisonniers ne devraient-ils pas justement être plus ” protégés ” du virus puisqu’ils sont sensés ne pas être en contact avec des personnes venant de l’extérieur hormis le personnel pénitentiaire ( lesquels je suppose ne disposent pas de matériels de protection ) ce qui devrait tout de même limiter les risques ? Elle s’imagine que des gens qui sont restés enfermés pendant des années vont rester confinés chez eux à leur sortie ?

    Répondre

Laisser un commentaire

shares
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com